En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Spirit, le robot martien, sauvé par ' la présence d'esprit ' de ses batteries

La Nasa vient de résoudre la panne qui aurait pu paralyser l'explorateur spatial. L'engin s'est débloqué après que des redémarrages en chaîne de son ordinateur ont vidé ses accus.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

37 opinions
  • kz
    kz     

    Oui c'est le mot que j'ai choisi pour décrire la majorité des commentaires que je viens de lire par hasard du type "c'est des boulets".

    Sachez que le boulot d'envoyer un projet sur mars se résume à plusieurs années de plusieurs ingénieurs chercheurs travaillant dans les labos les plus pointus de la planète et que si vous faisiez un peu de statistique, vous comprendriez que le pourcentage de chance de faire une erreur fatale augmente en fonction de la taille du projet.

    Pour vous faire une idée essayez de faire quelque chose de remarquable déja ce serais un grand pas ensuite il ne restera plus qu'a aider ceux qui participent à l'avancement de la science, à ce moment la seulement vous comprendrez le boulot de ceux qui s'acharne à résoudre des problèmes à longueur de temps pendant que d'autres se contentent de les critiquer.

    A bon entendeur... un nouvel apprenti de la science

  • DZ
    DZ     

    Je me suis bien amusé en vous lisant ... Merci

  • Karl_
    Karl_     

    Quoi qu'il en soit nous sommes au début d'une nouvelle ère robotique soyons patients un jour viendra.....

  • cfg
    cfg     

    Je me suis bien amusé en vous lisant ... Merci

  • robinson69
    robinson69     

    Comme l'ont très bien expliqué certains, ce type de projet est beaucoup plus complexe qu'il n'en a l'air et il y a plein de contraintes à prendre en compte.
    C'est toujours facile de croire qu'on aurait pu faire mieux que la NASA.
    Ce qui compte vraiment dans cette affaire c'est la morale de l'histoire. Même si on a les meilleurs concepteurs du monde, on n'est jamais à l'abri d'un bug. Alors pour éviter ça au maximum, il faut tester, tester, tester... Avec des vrais outils de test (qui coûtent peut-être cher mais quand ça permet d'éviter d'avoir un robot en carafe sur Mars, on ne le regrette pas).

  • jp_
    jp_     

    Le hardware cpu ou mémoire en environnement spatial est soumis à des radiations telles que les dernières générations de hardware ne sont pas toujours retenues. C'est l'une des raisons qui explique le décalage entre les technologies utilisées ici bas et celle admis au delà de l'atmosphère

  • Toffy_
    Toffy_     

    Comme dirais la fable si connu "... Rien ne sert de courir, il faut partir à point ..."
    En plusieurs mots même si le lièvre arrive avant les autres faudrait plutôt ne pas oublier le but réel de la mission.
    Quel 'IMPACT' médiatique, cette sonde Beagle Heureusement qu'il n'y pas ou plus de vie sur cette planète sinon faudrait appeler Bruce Willis et sa navette pour la sauver de ce type de catastrophe...

  • le zouave
    le zouave     

    N'empeche que la notre elle est arrivé avant sur mars... bon pas entiere mais en premier....

  • Neil A.
    Neil A.     

    Et des hommes ont eu confiance en 'ca' pour aller sur la lune... des vrais cowboys avec de vraies paires de roubignoles moi je dis....

  • Titi83_
    Titi83_     

    C'est ce que font les PROFESSIONNELS de l'informatique en matière de gestion de réseaux...

Lire la suite des opinions (37)

Votre réponse
Postez un commentaire