En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Sondage : comment écoutez-vous votre musique ?
 

Téléchargement légal ou pas, conversion de CD dans des formats numériques, streaming... Quels sont vos modes de consommation de musique ? Dites-le nous franchement !

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • merlinprod
    merlinprod     

    Bonjour,
    je suis abonné à qobuz, et j'écoute aussi via youtube quand j'ai besoin d'images. et puis j'ai mis des liens sur mon site internet, mais il n'y a pas que des liens de musique.
    par contre, je suis musicien multi(professionnel: jazz, classique et contemporain, un peu d'afro-beat, musique orientale, etc à la clarinette et la clarinette basse. Ca marche de moins en moins bien parce que les organisateurs veulent de moins en moins payer les frais de déplacement, vu qu'il y a des musiciens qui font de la musique trois quatre heures par semaine et proposent des concerts gratuits dna sle quartier en échange de quelques bières et une pizza. Je fais entre 0 euros et 400 euros de concerts par mois. Autant dire un peu moins que le RSA auquel j'ai droit, et les administrations locales chez moi me soutiennent depuis le temps qu'ils savent qui je suis.
    Parce que je travaille même le dimanche, environ 14h par jour. J'ai une vie quand même, parfois une femme vient m'accompagner, je n'ai pas encore trouvé celle avec qui fonder une famille à 38 ans, mais cette année ç'a failli être le cas.
    Alors, j'enregistre, je compose, j'improvise, je mixe, j'écris des courriers, je gère des budgets de l'association de l'orchestre philharmonique de dijon dont je suis le président bénévole, je monte des dossiers de subvention, je vais commencer à faire du mécénat pour mon autre association l'Action Artistique, je travaille avec un réalisateur, je mixe en analogique/numérique sur 24 pistes et Ableton Live suite, je retravaille mes études mathématiques à partir des intégrations pour un jour créer des algorythmes musicaux pour de la musique contemporaine mêlée au jazz et à la musique classique, ce que je fais déjà en composant avec papier et crayon, puis entrer les partitions en midi, puis travailler les fréquences, faire les pochettes de disque, diffuser sur facebook, soundcloud, myspace quand ça fonctionne, numberonemusic, mon site merlinproductions.fr, je vérifie que mon distributeur me fait bien figurer su deezer, spotify, virginmega, etc.
    J'écoute avec mes oreillles moi aussi, je compose avec mon temps de travail, je n'ai pas le temps d'exercer un autre métier à moins d'être mort de fatigue dans deux semaines, et enterré aussitôt. Et comme tout le monde, je mange et je bois avec mon estomac, et je me lave avec de l'eau chaude et de l'eau traitée en recyclage payant au litre aussi. Et des magasins distribuent mes disques au Japon ou à Los Angeles sans que je le sache... sans doute ne vendent-ils rien et est-ce seulement pour l'image. Mais depuis des années je ne touche plus mes six cents euros annuels de la sacem, et je n'ai jamais pu ni espérer pouvoir développer mes auto-productions, car je refuse d'entrer dans une maison de disques. J'ai même refusé par éthique et sincérité de signer un contrat avec Dreyfus Jazz qui m'ont demandé de leur proposer un projet en 2009 je crois (de mémoire). Je n'avais pas de projet à leur présenter car je travaillais trop vite à l'époque, trop brouillon, pour des raisons de temps : me dépêcher d'avoir les réalisations dans les oreilles pour évoluer et arriver au style que je cherche et auquel j'arrive enfin, à travers des étapes qui me servent d'études pour ce style, car je voulais prendre le temps de l'écrire, j'ai toute la vie, mais il ne faut pas perdre son temps. J'ai vendu quelques exemplaires physiques à la fnac de Dijon, mais ça n'a pas dépassé cent euros de ventes. Pourquoi donc?... parce qu'on n'achète pas de la musique à des musiciens qui ne travaillent pas, regardez la star'ac, c'est pas du travail ça madame. Sauf que je suis d'accord, mais j'ai oublié de citer mes partitions téléchargeables gratuitement et légalement sur free-scores, de citer aussi mes écrits poétiques, philosophiques, mon théâtre, etc, sur mon site, avec un lien paypal pour donner ce que l'on veut si l'on estime que j'arrive à ne surtout pas ressembler à ce que proposent les sociétés de divertissement télévisuelles. Etc.
    Combien ça me rapporte? Zéro euros.
    Merci.
    Combien devrais-je toucher?
    Je n'en sais rien, mais par estimation réaliste, juste pour le téléchargement, je perds un mille cinq cents euros bruts par mois minimum. Pour le reste, je n'en sais rien. Dans certains piano-bars capitalesques où je finis par ne pas avoir envie de jouer, on peut être payés entre vingt et quatre-vingt euros par musicien la soirée, parfois dans des bars où le demi de bière coûte environ quatorze euros au consommateur...
    Alors, il n'y a pas qu'une question de courses chez dans les grandes surfaces ou les stylos et les disques durs ou le papier à musique et les livres de poche plus les disques et leurs pochettes et les timbres, ou bien l'électricité et le temps de travail. Il y n'y a pas que le loyer, l'insonorisation, les enceintes de studio et les réparations du matériel quand il tombe en panne programmée tous les six m

  • dandelest
    dandelest     

    C'est n'est exactement l'objet du sondage, mais il aurait été interessant de différencier, site légale gratuit, et site légale payant. Je n'ai pas coché cette réponse car je ne louerai jamais de la musique - Avec des DRMs, c'est effectivement plus un modèle locatif - par contre je télécharge pas mal sur Jamendo de la musique en CC, gratuitement et légalement.

  • camic
    camic     

    J'écoute de la musique avec mes oreilles, rien de plus.
    PS, mon fils qui n'a que 11 ans à rigolé pendant la rédaction de cette réaction.

Votre réponse
Postez un commentaire