En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Richard Stallman : les logiciels libres sont plus importants que jamais

Mis à jour le
Richard Stallman : les logiciels libres sont plus importants que jamais
 

Après trente ans de combat, Richard Stallman continue de porter haut ses idées et idéaux, appelant à plus de liberté et de prise de conscience. Une tribune publiée dans Wired pointe du doigt les dangers et espoirs nouveaux et anciens.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • tartuf_ri
    tartuf_ri     

    Stallman a cent fois raisons d'autant que l'on voit surgir dans un environnement libre des prédateurs qui voudraient bien devenir les Apple ou google de demain. Au hasard UBUNTU avec sa politique de développement poussé et sa merveilleuse façon de se faire des amis dans la presse spécialisée (au hasard linux essentiel)
    Revenant à vos deux exemples chacun sait qu'avec Microsoft, et Facebook apple et Google ont très fortement bénéficié de soutien du gouvernement américain par le biais de fonds de pensions issus du secteur renseignement et/ou militaire. Or tout ce qui s'est mis en place est la transcription d'un projet visant à faire de toute machine électronique un instrument d'information des USA et même d'autres pays. Prétendument pour la défense des intérêts de la Nation (elle a bon dos) en vérité c'est la défense générale des intérêts de leurs commanditaires qui est en jeu.
    Prism et Nsa collaborent demanière très étroites avec Apple, Wintel et le système UEFI, Google et évidemment Facebook. En France l'espionnage se fait essentiellement à partir des contraintes juridiques imposées par les gouvernants. Aux USA et dans tous les pays à prédominance blanche anglo saxonne l'espionnage s'effectue, puissance du matériel oblige, par un filtrage général de TOUTES FORMES D'EXPRESSION; avec logiciels d'analyse de plus en plus perfectionnés. Cela étant c'est un peu du pipeau pour agir il faut le faire vite et changer aussitôt de méthode. Par exemple la méthode de communication par utilisation d'un ou plusieurs bouquin de la vie courante (la BIBLE serait fantastique), changé après chaque coup, et dont le critère d'utilisation serait le changement du mot ou d'une lettre en fonction d'abaque particulière, prise dans un autre bouquin pour en tirer un autre mot à partir d'un quatrième livre, serait d'une difficulté insurmontable tant que l'on n'aurait les codes pouvant être particulièrement légers. Les conséquences pourraient être diffusées sur la Toile sans souci. Le secret provenant d'une équipe totalement étanche n'ayant aucune communication électronique qui gère les deux groupes de bouquins. La liberté n'existe donc pas du fait de la conception et des besoins économiques du modèle. mais ce contrôle ne vise que trois choses faire gagner encore plus de devises à ceux qui en profitent, publicitaires au sens large, communicants en fait, structures surfant sur la bêtise des gens le meilleur exemple l'achat d'Apples, ou de Samsung puisque ils se vendent très chers et font beaucoup de cadeaux à la presse.Celui qui veut se prendre pour un vip veut avoir la machine. ET en contrepartie il accepte sans que cela lui soit dit en terme d'espionnage d'être surveillé en permanence pour le plus grand profit des possédants. Imaginons si le Peuple dans un sursaut malgré tous les conditionnements dont il l'objet, désirait se révolter toutes les autorités et les employeurs seraient informés et la révolte tomberait à l'eau. Solution user le moins possible ses datas et ses téléphones (smartphones, phablets), utiliser des machines avec batteries amovibles (donc ni apple, samsung, ni nokia, ni etc (l'alcatel a peut-être une batterie amovible); n'échanger que de la voix (en utilisant le codage sus évoqué) et enfin attendre un logiciel alternatif autour mozilla.org ou Firefox.os. Mais en étant toujours très prudent

Votre réponse
Postez un commentaire