En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Piratage : le responsable d'Allonews arrêté
 

Les gendarmes de la section anticybercriminalité de Marseille ont arrêté le fondateur de ce site offrant des accès à Usenet non censurés. Il est accusé de contrefaçon mais aussi d'avoir facilité la diffusion d'images pédopornographiques.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • tonydu44
    tonydu44     

    Effectivement je me suis fait la même remarque, la justice est pleine de contradictions... j'ai du mal à m'y retrouver et à m'y identifier, au système francais

  • Poulpor
    Poulpor     

    Je reve sur l'article et les reactions.

    Le bonhomme permet un acces a usenet de manière anonyme et c'est tout. Voila les faits.

    Ensuite, que sur Usenet, il y ait des choses pas claires, je suis ok. Mais c'est le cas des réseaux P2P et meme du web en général; et ce n'est pas le bonhomme qui met personnellement à disposition les fichiers.

    C'est un peu comme si on accusait :
    - Free, qui pendant des années permettait l'acces tout le usenet binaire
    - les detenteurs de serveurs P2P de ne pas maitriser le contenu de leur serveur (je suppose que si on cherche, on doit pouvoir trouver des fichiers bien gratines)
    - les FAI de donner acces au web, donc aussi à des contenus illicites.

    Je ne defends meme pas l'accuse que je connais pas mais je me mefie toujours des informations de ce style.

  • çasaime
    çasaime     

    Faut voir s'il hébergait les fichiers, où s'il propose un accès à des fichiers qu'il n'héberge pas.
    ça change la donne quand même.

    Quand à la SACEM et les politiques, au lieu de toujours s'attaquer aux internautes, ils feraient aussi bien de s'en prendre aux fabriquants.
    Quand je vois des lecteurs MP3 avec 8-16 Go de mémoire, avec en slogan pub disant "peut contenir de 10000 chansons", je me demande s'il n'y a quand même pas incitation au piratage ...

  • toptop
    toptop     

    D'accord avec Kaliph, faire les choux gras de l'arrestation d'un entrepreneur qui a gagné un peu d'argent en l'accusant de toutes sortes de délits est inadmissible, j'ai même lu "raclure" dans un des posts - Pourquoi ne pas arrêter les constructeurs de routes pour avoir laissé des conducteurs conduire au delà des limites, des vendeurs d'alcool (les supermarchés, pourquoi pas) pour avoir laissé boire leurs clients, et même les responsables des FAI pour avoir laissé passer des propos diffamants, ou France Télécom pour utilisation de ses lignes téléphoniques...etc. Sans donner de leçon à qui que ce soit, je constate une sacrée dérive de l'internet qui conduit les personnes malveillantes à utiliser des connections cryptées et invisibles en réponse à "Big Brother" pour continuer leurs activités criminelles. D'ailleurs, j'aimerai bien savoir comment se fait-il que l'on ne puisse trouver les auteurs et créateurs de sites terroristes qui envoient des informations et autres revendications sans être plus inquiétés.
    Ce battage est donc destiné à rassurer Mme Michu et à culpabiliser son mari (oui, oui, on te voit quand bobonne a le dos tourné)

  • Kaliph
    Kaliph     

    Je ne crois pas que ce soit aussi facile de se faire du fric en faisant ce qu'il fait. D'ailleurs il travaillera certainement bientôt pour les services de l'état.
    La question qui se pose est bien celle de la libre circulation des informations et comment contrôler ce qui est condamnable. Est-ce le moyen ou le contenu ? Dans le cas qui nous concerne il y a une totale confusion (volontaire à n'en pas douter) entre la notion de contenu illégal, de mise à disposition et de responsabilité. En un mot dans cette affaire le droit recule.

  • Kaliph
    Kaliph     

    Je ne crois pas que ce soit aussi facile de se faire du fric en faisant ce qu'il fait. D'ailleurs il travaillera certainement bientôt pour les services de l'état.
    La question qui se pose est bien celle de la libre circulation des informations et comment contrôler ce qui est condamnable. Est-ce le moyen ou le contenu ? Dans le cas qui nous concerne il y a une totale confusion (volontaire à n'en pas douter) entre la notion de contenu illégal, de mise à disposition et de responsabilité. En un mot dans cette affaire le droit recule.

  • 317
    317     

    Arrêtez un peu vos contestations stériles. Ce mec a laissé circuler des images pédopornographiques, il est plus que normal qu'il soit écroué.
    oupepasa dit que c'est une façon de "faire passer les pirates pour ce qu'ils ne sont pas". Désolé de te choquer, mais les pirates, ce n'est peut-être pas que ça, mais c'est aussi ça. Des gens prêts à tout pour se faire du fric facile. Autant je suis à 100% contre Hadopi, autant je suis bien content quand j'entends qu'on a arrêté des raclures pareilles.

  • bipdan2
    bipdan2     

    Mais je tiens quand meme a préciser qu'aux yeux de la justice ce n'est pas exactement cela. Aux yeux de la loi, oui, et la loi et mal faite. Mais pour la justice c'est le juge qui tranchera, et un juge censé saura certainement faire la part des choses lors de la sentence.

    C'est a sa que sert la séparation des pouvoirs législatif, judiciaire, et exécutif. Bon c'est vrai qu'aujourd'hui cette séparation semble parfois s'éffriter et cela est inquiétant mais c'est un autre débat.

    Cela dit vos propos (que je nuance mais approuve completement) montre combien notre législation a coup d'empilement de loi sans abbrogation et devenu completement ubuesque et illisible.

    Si nul n'est censé ignorer la loi, chacun en a sa compréhension propre tant sa complexité nous force à interpreter plutot qu'a appliquer.

  • FUSTIGEL
    FUSTIGEL     

    La SACEM ne s'intéresse pas aux pedos!! C'est en perquisitionnant qu'ils se sont rendus compte de cà!!!

  • bipdan2
    bipdan2     

    Aujourd'hui si on s'en réfère au textes, il est plus intéressant de voler un album en magasin, en créant un réel manque à gagner, que de le télécharger en mp3.

    Nombre d'actes illégaux sont en fait en théorie (en théorie seulement, ouf quand meme, car heureusement les juges sont la aussi pour faire la part des choses) moins séverement puni que le viol de copyright.

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire