En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Philippe Besnier (Numericable) : ' Nous avons retrouvé une situation normale '

Philippe Besnier (Numericable) : ' Nous avons retrouvé une situation normale '
 

Selon le président du câblo-opérateur français, après la crise de ces derniers mois, l'heure est aux nouveaux projets, comme la fibre optique.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • gerardleguen
    gerardleguen     

    je viens d'écrire au Pdt de Numericable en R AR. Je n'ai jamais vu une telle imcompétence et un tel mépris du cochon de client payant.J'ai également envoyé copie de mon courrier et des pièces l'accompagnant à la
    DGCCRF

  • Raumin
    Raumin     

    Je n'ai moi non plus jamais vu un tel mépris d'une société (qui plus est de service) pour sa clientèle. L'absence systématique de réponse et l'incompétence des opérateur fait que l'on est toujours entre colère et dégoût ... Ca fait 5 mois que j'ai pris un contrat, je n'ai eu un fonctionnement normal de l'ensemble que pendant 5 semaines, le reste du temps que des ennuis des courriers, des mels et pas d'interlocuteurs sans grosse colère et force insistance ... Lamentable !!! Nous sommes sans doute nombreux à souffrir de ces gens. Que peut-on faire pour être seulement respecté et dormir tranquille?

  • carip
    carip     

    La situation normale où est elle ?? de qui se moque t'on ?? surement des clients (es). Nous sommes des anciens abonnés et rien à changer. Bien au contraire.

  • furtive.sentinelle
    furtive.sentinelle     

    De l'esbrouffe sans vergogne et éhonté

    *** Le plus grave c'est qu'aucun des organismes institutionnels et notamment la Commission Européenne ne trouve à redire au monopole inacceptable de Numéricable alors que la même institution a démantelé sans vergogne des services d'intérèt public la poste EdF Gdf Les autoroutes etc. avec les conséquences pécuniaires que nous connaissons tous voir les péages racket....
    Mais bientôt cette situation jouera pour les FAI le téléphone mobile et bien d'autres secteurs sans que cela ne bénèficie d'aucune façon au collectif national un SCANDALE. et de parlons pas des ententes illicites sans commentaires.

  • zezefana
    zezefana     

    Bonnjour,
    vous n'êtes pas malheureusement pas seul dans ce cas. Après nous avoir indument facturé durant 8 mois un bouquet que nous ne recevions pas, puis 2 lettres recommandées (la 1° datant d'octobre 2006) dont nous sont parvenus les Accusés, un opérateur nous a finalement contacté (on attend la facture de la ligne surtaxée) pour nous proposer de nous rembourser 55? et 1 abonnement réduit de 19,90 pendant 1 an, à titre de dédommagement, ceci devant être confirmé par écrit. Nous attendons toujours cette lettre!!!
    Qui plus est, l'hôtesse de l'agence locale, au courant de cette réclamation nous informe qu'en l'absence du-dit courrier, seule les 55? seraient pris en compte.
    Voilà ou on en est avec cette société qui se moque éperdument de ces clients

  • ClientFloué
    ClientFloué     

    Malheureusement, on ne constate aucun changement dans la façon qu'a Noos-Numéricâble de traiter ses clients. Il y a même régression. Jamais un client n'aura au téléphone quelqu'un d'informé de son dossier, ou capable d'écouter, discuter et prendre une décision. Il n'aura que de malheureux télé-opérateurs, basés au Maghreb : n'ayant en mains que très peu d'éléments et aucune marge de décision, ils ne peuvent qu'opposer, mécaniquement, des fins de non-recevoir à toute demande. Jamais la société ne répondra par écrit à un client : par contre elle exige, pour tout problème ou réclamation, que lui soit adressé un courrier sur papier. Faute de pouvoir s'expliquer entre interlocuteurs informés et de bonne foi, on se heurte à des pannes pourtant solubles, des prélèvements indus (impossibles à rembourser, bien sûr) et aberrations diverses. C'est kafkaïen ! Le pire est que Numéricâble disposant maintenant d'un monopole du très haut débit sur une portion du territoire, vous ne pouvez même pas changer d'opérateur si vous voulez en bénéficier. On a donc le pire de la morgue bureaucratique anonyme, sous couvert de modernité privée et branchée. Bertrand Périssé, client en procès avec Noos.

Votre réponse
Postez un commentaire