En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Netbooks : Asus s'apprête à redéfinir les règles du jeu

Netbooks : Asus s'apprête à redéfinir les règles du jeu
 

La photo d'un netbook ultrafin, de nature à venir concurrencer le MacBook Air d'Apple, circule sur le Web à quelques jours de l'ouverture du salon Computex de Taïwan.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • peguyjaures
    peguyjaures     

    Linux réservé à une élite? Difficile à un installer sur un netbook? Drivers difficiles à trouver?
    En 2011?
    J'ai eu deux netbooks successifs, j'ai essayé dessus pas mal de distributions Linux, jamais aucun problème... Au mieux, avec un grand nombre de distributions (Linux Mint, Ubuntu, la remarquable et méconnue distribution turque Pardus...), tout fonctionnait immédiatement, du vrai "plug and play", ou alors les drivers étaient automatiquement suggérés, téléchargés et installés au premier login. Au pire, deux ou trois lignes de commande simples et faciles à trouver sur google pour installer les drivers du wifi et/ou de la carte graphique. Et quand je dis simples, c'est vraiment simples: sous openSuse, juste installer le paquet "kernel-firmware"; pour mon wifi Broadcom sous Fedora, une seule ligne de commande: yum install akmod-wl. Voilà!
    Le multimédia? Une fois installés les paquets suggérés, aucun problème non plus...
    Pour le reste, les Linux récents sont intuitifs et faciles d'usage, un peu plus rapides que Windows 7 sur un netbook un peu limité (j'ai gardé Windows sur sa partition, hein, j'aime beaucoup Windows 7 aussi, mais il n'est pas au mieux de sa forme avec un processeur Atom et 1G de RAM...)
    Sur les netbooks coincés entre les tablettes et les ultraportables, d'accord et pas d'accord, c'est sûr que leur marché est plus réduit, mais il suffit d'aller dans une bibliothèque universitaire pour voir des netbooks partout: le clavier est nécessaire pour travailler sérieusement (exit tablettes), les étudiants ne sont pas riches (exit ultraportables), ils ont besoin d'amener leur machine facilement en biblio ou en cours (exit le bon vieux portable)... Il y a donc un marché qui est là pour rester, si la bonne équation entre le prix et les fonctionnalités est maintenue... Plus petit qu'au temps de la mode des netbooks il y a deux ans, mais aussi plus stable à mon avis (de nouveaux étudiants chaque année...)

  • Matthieu Constanzo
    Matthieu Constanzo     

    convaincre ! Asus a inventé le netbook. Le netbook est coincé entre l'ultraportable et la tablette . Les netbooks ne sont plus aussi bon marchés qu'ils devaient l'être au début, donc il faudra déjà penser à un prix plafond. Parce qu'au-dessus de 300-350 euros vaut mieux autre chose qu'un netbook. Légèreté, SSD (pourquoi avoir abandonné cette voie prometteuse) et connectivité tous azimuths. Quant au système d'exploitation, malheureusement Linux est réservé à une élite... ne serait-ce que pour se connecter ou trouver des drivers. Pour un netbook, il faut du plug and surf...

  • TheFuture6
    TheFuture6     

    Le produit est censé « transgresser les règles ». Présentée comme incarnant la « prochaine évolution du Eee PC »

    L.O.L ! transgresser les regles ...en metant Linux ..non mais c'est du n'importe quoi ! PFF je m'attandait a qqc de completement revolutionnaire avec une nouvelle technologie , genre projecteur 3d interactif ou au moins un projecteur tout cour ! ou sion un ecran 3D autostereoscopique , ahh ben non ! il va avoir LINUX a la place de Windows :( :(

  • Michael MMa
    Michael MMa     

    Et devinez pourquoi ils l'ont retiré de la vente ce netbook basé sur Linux...

    C'est peine perdu.

Votre réponse
Postez un commentaire