En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Morpheus 4 s'offre tous les réseaux peer-to-peer

Avec la nouvelle version multiréseaux de Morpheus, StreamCast ambitionne de devenir le premier fournisseur d'une solution peer-to-peer universelle.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

92 opinions
  • Zmaster_
    Zmaster_     

    Si la marge des grans majors de la musique n'étaient pas si imortante, le nombre de personne téléchargeant de la musique serait bien moins grand.
    Et il faudrait qu'il arrete de nous sortir qu'ils ne font ca que pour les artistes alors que c'est pour leur seul interet.

    ZM@STER - Tout sur l'informatique http://www.zmaster.fr

  • Guillaume_
    Guillaume_     

    Une petite précision un peu hors discussion mais que je ne peux m'empecher de faire.
    Tout d'abord je n'irais pas pleurer sur les pertes financières des majors qui à mon avis s'en sortent déjà trop bien. Ensuite pour les "artistes" qui perdent un argent fou, je m'excuse de demander pardon, mais j'en ai marre de payer des ranchs en argentine ou des piscines à saint tropez avec mon salaire du commun des mortels...
    C'est vrai que c'est navrant de pas pouvoir mettre un joli jacuzzi à côté de sa belle piscine faute d'argent, une nouvelle fois je demande pardon.
    Quand aux artistes qui soit disant ne mangent plus à cause du téléchargement, faut pas non plus me prendre pour un c... Les artistes de ce genre ne se vendent pas à la fnac ou dans les virgins (qui au passage rammassent aussi une belle part du magot) et ne doivent donc pas trop souffrir du peer to peer....
    Enfin après libre à vous de vous faire arnaquer, car là en revanche, y a pas de loi contre !

  • STI - 59
    STI - 59     

    il est vraiement domage que les nouveaux services de téléchargement legaux (comme ecompil ) ne proposent que des titres se trouvant dans les magasins , mais comment fait-on pour les chansons anciennes introuvables dans tous ces serveurs et que l'on doit obligatoirement chercher illegalement car aucun serveur légal ne proposent des titres tres anciens ou rares.

  • jlc_
    jlc_     

    moi perso et je doute pas quelle soit generaliser mais bon chacun son opinion en tout cas je continue a acheter des cd et également a en copier par l'intermediaire de p2p coter %disons 50/50 car si un cd me plait vraiement je l'achete et si je l'achete c'est grace la plupart du temp a p2p car je souhaite accerir ce support pour fapporter ma participation a l'auteur parce que je le veut bien donc pour dire que j'acheterai toujours des cd meme si je continuerai a telecharger des mp3 par p2p voila je pense que les auteurs ne sont pas dupe et quils gagneront aussi bien leur vie par des concerts faits içi et là et sans enrichir les majors qui soutirent en réaliter par leur taxes et autres proceder aux auteurs donc on n'est pas plus voleur qu'eux aux contraire on n'achete et cela est sur on continuera a aller au concert par contre si nous boycotons les concert et achats le disque alors conaitra le debut de sa fin donc meme si cela n'arrivera jamais car j'en suis persuader je pense que le p2p a largement sa place si la loi len passe boycottons les achats de cd et la on finira par l'emporter vive le p2p!

  • Fouilly
    Fouilly     

    Ca existe deja en amerique.
    Voir Booling for Colombine de Mickael Moore, tu ouvre un compte en Amerique et il t'offre une arme, ce sont des banques armurerie.

  • ouranobos
    ouranobos     

    je me permets de rappeler à l'auteur que notre société s'evertue a creer de nouveaux marches sur des besoins non fondament aux pour generer des profits en dehors de l'economie de base.
    Je suis d'accord quand on considere que le travail merite salaire.
    Toutefois, n'est-il pas aberrant de faire bouffer, respirer, boire de la merde à toute une planète conscientisée et rendue débile par la culture de masse pour generer du CA alors que des besoins non fondamentaux pout l'humanité comme la musique puissent s'intégrer dans l'economie.
    Car, si on reflechit, la planète peut etre geree economiquement en ce qui concerne les besois primaires, mais qu'en est-il du reste.
    EX :
    1 heure de parking vaut 10 à 15 frs
    1 cd vaut 150 francs et 80 pour cent des francais percoivent le SMIC. Conclusion, 1/2 journee de boulot pour 10 titres. Vu le nombre de nouveautes exagerees au regard des vrais auteurs, brillants et geniaux, on finit par payer à prix d'or de la merde miusicale à vous rendre acouphenique. Question, Est-ce qu'un CD vaut 150 balles sous pretexte qu'il faut le lancer a coup de grands frais...
    Perso, payer 150 francs un putain de CD universellement ecoutable par plus de 1 Milliard d'habitants qui en ont les moyens est debile et exagere.
    Alors baisser les prix, messieurs des majors et peut etre que les gens pourront profiter de cette economie de loisir qui existe au detriment de l'essentiel pour la plupart des êtres humains et que les majors arretent de nous casser les couilles sous pretexte que le consommateur doit non seulement payer la musique mais toute la logistique de merde qui permet de buriner le cerveau de futurs consommateurs.

  • le colonel  mr
    le colonel mr     

    Arrête de pleurer,parrain. Tu ne trouves pas que tu paies déjà beaucoup pour les autres et tes fouitus copains chanteurs qui ne veulent pas payer leurs impôts. Tu peux toujours essayer ,toi,tu verras . Alors ,si je sais avoir un petit quelque chose pour rien ,je le prends . Essaie de ne pas être plus catho. que le pape. Salut

  • Anti-war3
    Anti-war3     

    TITIO tu fouettes car tu dis n importe koi, toi tu joues a WAR3 en amphi de cours et il est piraté ton war3...

  • cyrilto
    cyrilto     

    2)Mais alors pourquoi pleurent-elles nos maisons de disques maintenant? Se seraient-elles aperçues que nos auteurs compositeurs et interprétes perdaient plus d' argent qu'avant?. Que nénnie, elles s'aperçoivent qu'elles ne controlent plus. En effet avant si elles ne vendaient pas le disque elles en vendaient le support et elles ont bien cru nous le rejouer avec leur graveurs et cd inscriptibles mais c'était sans compter avec le MP3 et le P2P et là avec un simple disque dur de quelques Gigas on se constitue une véritable Banque de musique .Le vrai probléme c'est que pour une fois les "clients" ont été plus rapide voir meme plus créatifs que les "vendeurs" et se sont organisés "leurs" réseaux plutot que subir "les" réseaux et ça ils n'y avaient pas pensé!. Quant aux nombres de disques vendus en moins ça reste à prouver, il n'y à qu'à se promener chez Virgin ou la Fnac le dimanche pour se rendre compte qu' on fait toujours autant la queue aux caisses. Je continue d'acheter les disques qui me plaisent (mais bon je vous ai dit que j'étais de l'ancienne génèration) et je continuerai de copier des titres que je n' aurai pas acheté de toute façon. Pour conclure, tout ça ce n'est qu'une histoire de gros sous mais que les majors fassent gaffe quand meme car maintenant qu'on s'est réveillé on se laissera pas endormir et le boycott sur les disques est notre arme!!.

  • cyrilto
    cyrilto     

    1) Je suis d'une génèration qui a vu l' apparition de la stéréo sur les "tournes disques"(si si on appelait ça comme ça avant..),il existait la radio,à la télè il n'y avait qu'une seule chaine et quelques programmes de varieté (je vous passe les titres des émissions), et arrivé ensuite le premier moyen d' enregistrer qui a étè le magnétophone à bande et l'on a commencer à dupliquer la musique (en mettant le micro devant le haut parleur) et à s'échanger les bandes entre copain, donc il y en avait un qui acheter le 33 ou 45 tour et les autres pouvaient l'écouter aussi (les maisons de disques n'ont pas pleurées..), ensuite est arrivé l'invention géniale du "mini cassette" enregistreur, et vous vous doutez bien que l'argument de vente n'était pas de s'enregistrer chanter mais de bel et bien d'enregistrer de la musique le plus souvent en le branchant directement sur la radio (c'était gratuit)ou bien en se rendant au café le plus proche de mettre 1Fr dans le juke box et d'enregistrer le dernier Stones ou Beatles que l'on voulait (les maisons de disques n'ont pas pleurées..),puis les doubles K7 enregistreurs, permettant de copier une cassette enregistrée sur une vierge et d'avoir ainsi une copie parfaite qu' on pouvait donner à un copain (les maisons de disques n'ont pas pleurées..)et ainsi de suite jusqu'à maintenant.

Lire la suite des opinions (92)

Votre réponse
Postez un commentaire