En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Mobiles et santé : polémique sur l'expertise commandée par lEtat

L'Agence française de sécurité sanitaire environnementale doit bientôt remettre un avis sur les risques sanitaires liés à la téléphonie mobile. Avant même sa publication, cet avis est critiqué par l'association Priartem.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • jamet
    jamet     

    s'il y a des portables, il y a des riverains 24h/24 sous des toits hérissés de relais **sans contrôle**

    A votre avis jusqu'où peut on aller sur un toit ?

  • robin_
    robin_     

    La politique massive :
    15/18 relais sur mon toit 24h/24 sans controle, ça fait tellement souffrir que dois quitter mon logement (certificat de mon medecin à l'appui). J'ai aussi perdu mon travail...

    Je suis brûlée à l'intérieur, comme la nourriture qui chauffe dans un four.
    Sylvie R.

  • Chris 13_
    Chris 13_     

    Oui il est possible que dans certains cas , certains niveaux d'exposition, il y ait danger à s'exposer à certaines radiations,et le niveau dangereux dépends de qui on parle(enfants...), de la durée, de la fréquence...Alors il PEUT y avoir danger avec les portables. Est ce une raison pour se passer d'un progrés? Aprés tout la voiture aussi est un progrés qui a ses inconvénients(et avant elle, le carrosse...). Mais de là à cautionner la politique d'implantation massive de relais mise en oeuvre par les opérateurs, ces derniers trimestres, il y a un pas que je ne franchirait pas. Et évidemment les opérateurs font du lobbying, terme politiquement correct, on pourrait être franc et appeler cela l'achat de conscience. Alors je pense qu'un moratoire, voire même un recul de s implantations de relais s'impose en attentant un rapport d'étude moins litigieux. Une telle étude demande du recul et citer ceux qui épuisent un forfait important au quotidien est un trés bon argument: à quand une étude basée sur des clients de ce type?

  • lionel_
    lionel_     

    bonjour ,
    [Si le téléphone mobile est si dangereux pour la santé, je suis sûr (?) que les membres de PRIARTEM ne l'utilisent jamais ??? ]
    Et personne ne fume au ministère de la santé, tous les policiers, les ambulanciers et les pompiers mettent leurs ceintures au volant... Le fait que ces types téléphonent ne veut pas dire si c'est dangereux ou non.

  • Pourquoi pas_
    Pourquoi pas_     

    Si le téléphone mobile est si dangereux pour la santé, je suis sûr (?) que les membres de PRIARTEM ne l'utilisent jamais ??? Ou bien alors aiment-ils particulièrement jouer avec le feu ? Ou bien est-ce : faites ce que je dis, pas ce que je fais ? ou bien est-ce : on a besoin des antennes de téléphonie mobile, mais installées ailleurs que près de chez moi ?

  • Seb_
    Seb_     

    C'est vrai, certains téléphonent même plus de 3 ou 4 heures, une étude serait trés instructive.
    En ce qui concerne la ruine de SFR, je ne pense pas que tu es pris en compte tous les abonnements ouvers gràce à cette campagne marketing. Les copains qui achétent des forfaits SFR car ils connaissent des amis ayant le millénium sont légion et ceux là payent de toute façon leur forfait au plein tarif.
    Alors téléphone moi quand SFR sera ruiné en vendant ses forfaits...

  • vivien_
    vivien_     

    Quid des abonnés SFR illimité qui téléphonent 3 a 4 h pour jour en moyenne ?

    Avec le recul de l'offre on ne peut pas faire une étude sur ces abonnés cobayent qui ruinent SFR ?

  • kluk
    kluk     

    rechercherde me soigner

Votre réponse
Postez un commentaire