En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Microsoft et Gemalto veulent en finir avec les mots de passe de Vista

L'éditeur définit pour son futur système d'exploitation une famille de pilotes adaptés aux nouveaux dispositifs externes d'authentification.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • loupdemerdusud
    loupdemerdusud     

    Je suis très surpris qu' aucune mention ou reference au pole de competitivité mondial SCS ou à ses activités " securité de communication" :fume: ne :fume: soit fait dans cet article. Ma conclusion est que soit le pole mondial de competitivité securité informatique est une plaisanterie qui va encore couter cher au contribuable pour peu de resultats, il semble ignoré par microsoft... soit votre redaction n' etudie pes ses dossier à fond .

  • cyberami92
    cyberami92     

    GEMALTO est t elle vraiment une société française ?

    Gemalto est toujours dirigée par Alex Mandel , président du conseil d'administration :

    http://fr.finance.yahoo.com/q/pr?s=AXL.PA

    http://www.infoguerre.com/article.php?sid=498

    Ces raprochements ne sont pas étonnants , Gemplus avait participé à la campagne "anti-linux " : "Linux , get the facts " même si ils ont sortis dernièrement quelques terminaux "linux" pour faire taire la rumeur ...

    En liant intimement Windows et l'authentifcation Gemalto par carte à puce (à numéro unique) , plutôt que de fournir des API , on risque de renforcer un nouveau monopole ...délicat sur
    nos cartes d'identité , nos passeports (fabriqués par GEMALTO choisi non pas pour des raison techniques mais un coup de poker juridique ).
    Ces manoeuvres sont de plus en plus dangereuses pour notre vie privée et le risque que ces monopoles fassent main basse sur notre identité numérique est d'autant plus que la CNIL ne semble pas en forme pour les contrôler .

Votre réponse
Postez un commentaire