En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Luc Chatel présente son plan pour développer le numérique à l'école

Mis à jour le
Luc Chatel présente son plan pour développer le numérique à l'école
 
DR

Pour former les élèves aux usages du numérique, le ministère de l'Education nationale a conçu un plan sur trois ans. Et un portail de ressources numériques à l'usage des enseignants va voir le jour.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
7 opinions
  • franckd00
    franckd00     

    En plus du coût des logiciels (Pronote par exemple) , le déploiement est trop souvent laissé au personnel de l'établissement qui ne dispose pas forcement des compétences en interne (ou qui risque de se retrouver "le bec dans l'eau" après une mutation!).

    Plutôt que d'annoncer une enveloppe de dotation pour les établissement et un portail à la con, il aurait été plus intéressant de doter les académies de personnel (mais c'est clairement pas la tendance) pour gérer l'infrastructure , fournir une administration de serveurs virtualisés par exemple, un "Cloud éducation" en quelque sorte...

  • franckd00
    franckd00     

    ce qui m'ennuie le plus n'est pas la question du budget . On sait déjà que l'ambition du gouvernement "Fillon3" est de faire des économies , l'enseignement... on verra plus tard.
    Non, le plus gênant est la structure proposée: jacobine, centralisée,hiérarchisée surveillée, française quoi... Dommage à une époque ou Wikipédia à fait ses preuves, de ne pas donner plus de place aux enseignants qui sont les plus à même d'enrichir le contenu.

    - Les grincheux, diront que c'est facile de demander aux profs de contribuer gratos, mais en fait il le font déjà en préparant leurs cours.

    - Problème: les cours sont, le plus souvent, des "travaux dérivés" s'appuyant sur des ressources sous copyright, les manuels, ce qui limitera de fait la réutilisation des cours aux professeurs du même établissement (détenteur de la licence). Intéressant pour un prof d'espagnol souvent seul dans un collège, voire seul sur plusieurs collèges!

    A moins que le but ne soit que de fournir une simple vitrine aux éditeurs...

  • Belzébuthàquionapiquélepseudo
    Belzébuthàquionapiquélepseudo     

    un portail "Politique responsable" où l'on explique les lois qui interdisent le détournements de fonds publics, les fraudes électorales, etc :)

  • Belzébuthàquionapiquélepseudo
    Belzébuthàquionapiquélepseudo     

    mais combien ? Après tout, ces cours sont généralement enregistrés avec des professeurs de l'EN qui sont payés pour ça non ? Ou est-ce seulement la mise à disposition que l'on paie ?

  • crazyc
    crazyc     

    Tout ça existe déjà, en tout cas sur l'académie de créteil, et heureusement d'ailleurs que les collectivités locales respectent leurs engagements car ce sont elles qui financent et au final qui décide. Le ministère lui n'est même pas capable de donner des heures au responsable TICE, des paroles toujours des paroles. A savoir qu'il n'y a aucune heure de fléchée dans les dotations établissement ( lolfe oblige), qu'au sein même d'une académie les heures dédiées à un responsable TICE ( qui fait aussi souvent l'administration réseau, gestion validation B2I, formation des collègues....)varie de 0 à 3 heures semaine, en fonction du département.
    Ce gouvernement ne sait faire que ca des annonces, sans jamais donner de moyens.
    Leur but, tenir le devant de la scène pour émerveiller tous les moutons qui dinent devant leur écran de télévision.
    Sur le terrain on nous demande toujours plus, pour pas un rond de plus, au détriement du suivi des élèves et de la qualités de nos enseignements.

  • estacado
    estacado     

    Ce triste sinistre veut aussi dans son plan numérique endoctriner les enfants pour l'hadopi.

    http://www.numerama.com/magazine/17448-l-education-nationale-veut-un-portail-pour-defendre-la-hadopi.html

  • tyranausor
    tyranausor     

    Il y bon nombre d'établissements scolaires qui sont passés au numérique. Dans le mien, qui est passé aussi à l'ENT depuis deux ans maintenant, le site ne fonctionne pas très bien! En plus, vu l'allure à laquelle se développe le numérique dans ces établissements, les papiers et stylos ont encore de beaux jours devant eux!

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •