En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les six premiers travaux de l'Agence pour l'innovation industrielle

Jacques Chirac a lancé officiellement ce nouveau programme de financement, où informatique et Internet tiennent une place de choix.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Cerrydan
    Cerrydan     

    C'est comme la TVA à 5,5 qu'il a promis pour les restos, puis après il se planque derrière l'Europe, et Renaud Donnedieu de Vabres qui a promis de saisir l'Assemblée début janvier pour trouver un système pérenne et équitable pour les intermittents ..... Ils se foutent de nous, vivement 2007 que l'on balaie tous ces mickeys :pfff:

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    concernant les "class-actions", promesse qui tarde à venir (Le Medef cherche quelles restrictions poser pour qu'elle dérange le moins d'industriels possibles)... Et aussi, pourquoi soutenir des sociétés privées avec de l'argent public. Qui plus est, Siemens est côtée en Bourse, elle n'a qu'à se débrouiller pour lever des fonds !!!
    Combien un nième moteur de recherche va-t'il créer d'emplois ?? Yahoo ou Google n'ont que quelques centaines d'employés et ils ont pourtant une audience extrèmement large au niveau mondial, donc 250 millions d'euros pour 500 emplois égale 500.000? pour créer un emploi. Sous couvert de créer des emplois, on veut surtout faire financer la recherche privée par des fonds publics, mais qu'on se rassure, il faudra quand même faire payer les futures applications de ces technologies. C'est comme si on facturait le repas aux bénéficiaires des Restos du Coeur !!

Votre réponse
Postez un commentaire