En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les salariés de neuf Cegetel règlent la note de la fusion

Selon la CFDT, le nouveau groupe envisage de licencier 20% du personnel, soit 721 salariés. La direction, elle, parle de 661 départs volontaires.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • topper
    topper     

    2 ans de salaire comme prime de départ, 18 mois pour se décider à être volontaire, on a déjà vu pire comme plan social...

    C'est sûr que pour celui qui tient absolument à rester dans cette société, il vaut mieux habiter en région parisienne ; quoi que, des fermetures de sites de province ont-elles été annoncées ?

    Pour ta remarque sur les Assedic, 2 ans pour retrouver du travail est-ce vraiment mission impossible ?

    Nul doute que les plus malins se serviront des 18 mois pour retrouver une nouvelle boîte avant même d'avoir quitté neuf cegetel.
    Et les plus audacieux choisiront de créer leur propre entreprise pour toucher le bonus supplémentaire prévu par le plan.

  • topper
    topper     

    Dans l'après-midi, la CFDT a communiqué sur des chiffres de licenciements, distribué des tracts, invité la presse à venir voir sur place, etc...
    Aucune communication officielle n'était prête côté neuf cegetel, du coup pendant plusieurs heures ce sont les informations de la CFDT qui ont été diffusées sur les radios, chaînes d'info, sites d'actu.
    Ce n'est que dans la soirée qu'un communiqué officiel "zéro licenciement" est arrivé pour remettre les choses au point.
    Comme maîtrise de la communication, on a déjà vu mieux.

  • Jorel
    Jorel     

    C'est bizarre que là première à avoir ouvert le bal des plans sociaux dans le domaine, à savoir la direction d'IBM se soit autant fait oublier...

    Pourtant parmis toutes les sociétés citées IBM est la société qui fait le plus de bénéfices: 980 millions d'euros pour la France et 7 milliards de dollars dans le monde en 2004. Le deuxième trimestre 2005 a été excellent en terme de profits et pour autant vous savez ce que propose la direction ?

    1,1 % d'augmentation pour 20 % du personnel et la mise en place d'un plan social permanent à travers la "Gestion Prévisionnelle de l'Emploi et des Compétences" (sic)

    Mais bon c'est pas grave apparemment les salariés d'HP ont des appuis politiques où il faut pour que les média s'y intéressent...

  • El zozo
    El zozo     

    Il est assez délicat de licencier en France, et ils le savent bien chez Cegetel-Neuf Tel. Personnellement ça ne me choque pas qu'ils le fassent mais il y a un vrai problème de communication. Parler de départs volontaires est une erreur déjà faite par le passé par bon nombre de patrons et qui agace toujours le français moyen (et même les autres). pourquoi ? Parce qu'en empolyant ce genre de terme on donne forcément aux gens le sentiment qu'ils sont pris pour des cons. On ne pourras jamais faire passer une tragédie pour un bienfait, ce serait comme de dire que Catherina n'était pas un ouragan mais un joyeux arrosage des terres, ça n'a pas vraiment de sens. Le seul cas dans lequel on pourrait parler de départ volontaire, c'est quand une société attend que ses employés partent à la retraite. Mais dans les autres cas il s'agit bien de licenciement, même si les employés partent d'eux-même "sous la pression". Pourquoi n'emploient-ils pas un vocabulaire un peu vrai ? Je sais pas moi, licenciement aidé, licenciement assisté, ou un terme à moitié rassurant dans le genre qui montrerait aux gens qu'ils souhaitent licencier sans laisser tomber leurs futurs ex-employés... En voulant trop embellir un évènement qui n'a rien de très positif, ils finissent par attirer la colère des gens et le fossé patrons / employés n'est pas près de se creuser... C'est dingue n'empêche ces gens qui font 10 ans d'études et qui sont pas capables de te sortir un truc mieux que "départ volontaire", arf.

  • CFDT
    CFDT     

    :??: Quelle différence entre licenciement et départ volontaire quand tu travail à Strasbourg est que ton job est transféré à Paris?

    Quelle différence entre un salarié quittant son entreprise "volontairement" et un salarié licencié quand son manager lui demande depuis des mois si il est volontaire « parce que pour rester faudra être hyper motivé, je te préviens »?

    Et quelle différence au final, entre un salarié licencié et un salarié "volontaire" quand après 23 mois "aux ASSEDIC" il se retrouve radié est toujours sans emploi ?

    Quelle différence?

  • topper
    topper     

    Revenant sur ses propos, la CFDT ne parle plus maintenant de licenciements secs mais d'un plan basé sur le volontariat...

    Bravo la CFDT :/

  • le_peut
    le_peut     

    Moi je fais sans doute partie des 661 ou des 721.
    Tu crois que la CFDT qui surfe me pose un problème.
    La seule chose qui peut faire reculer nos bien aimés directeurs c'est la publicité. Hé bien tant mieux si la CFDT surfe si cela améliorer ma situation.
    Je te souhaite de ne jamais avoir besoin d'un surf de la part d'un syndicat :fou:

  • topper
    topper     

    D'après les infos publiées sur le net cet été, les syndicats (dont la CFDT) avaient accepté le principe d'un départ volontaire moyennant près de 2 ans de salaire, sur une période de 18 mois.

    Alors pourquoi la CFDT nous parle t'elle maintenant de licenciements ???
    et pourquoi les autres syndicats (dont FO) ne réagissent-ils pas ?
    J'ai comme l'impression que la CFDT essaye de surfer sur la vague "HP" pour se faire un peu de publicité...

  • Dimitri de NANCY
    Dimitri de NANCY     

    Entre Philips, HP, Siemens, ... et maintenant Neuf Cegetel, ça y va les suppressions d'emplois.
    J'ai regardé les fils d'actualités chez Wanadoo, il n'y a que ça à vrai dire. Des suppressions à la chaîne. C'est alarmant franchement. On a déjà assez de mal à trouver un emploi alors si des chômeurs viennent s'ajouter à la liste, on est mal barré.

    A bon entendeur salut.
    Au passage, merci quand même à toutes ces grandes entreprises qui mettent leurs loyaux employés sur le carreau.

    A la limite, ya de l'emploi qui va se créer, surtout chez les conseillers ANPE !

Votre réponse
Postez un commentaire