En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les magasins de disques furieux contre Madonna et France Télécom

La star américaine, sa maison de disques et France Télécom sont accusés de pratiques anticoncurrentielles par les distributeurs spécialisés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • ssid58
    ssid58     

    Si on reprend l'histoire de la musique depuis le début, il ne s'agissait que de notes écrites sur un morceau de papier...puis vint le phonographe, le disque vinyle, la k7, le CD et enfin.....le mp3 ! La différence c'est qu'il s'agit d'un support immatériel. La question est de savoir qui doit diffuser ces contenus : les opérateurs de télécommunications qui posssèdent les tuyaux, ou les maisons de disques qui possèdent de quoi les remplir. Quoiqu'il en soit, aujourd'hui l'avenir du disque physique est largement compromis, même si ce n'est qu'un début. Alors autant faire avec et encourageons les revendeurs à se reconvertir vers des offres qui correspondent plus à ces technologies : compiles à la demandes, transferts vers clés etc...et je pense que les maisons de disques sauront répondre à leur demande.

  • fracolo
    fracolo     

    2€ pour un morceau de la Madonne c'est cher certes, mais que dire des sonneries de téléphones portables qui coûtent environ la même chose pour 30 secondes seulement ?
    Quant aux disquaires, ils devront innover (en proposant des téléchargement sur clef USB MP3, en gravant des CD de morceaux choisis, etc...), changer de commerce, ... ou de métier.
    Je crois que les intermédiaires, dans tous les secteurs, auront de plus en plus de mal à se rendre indispensables, et seuls ceux qui sauront apporter une valeur ajoutée (autre qu'un facteur multiplicateur sur le prix d'achat) pourront subsister.

  • Dimitri de NANCY
    Dimitri de NANCY     

    Quand ce n'est pas les maisons de disques qui râlent, ce sont les magasins eux-mêmes.
    Ca devient vraiment lourd ces gens qui se plaignent toujours pour avoir leur part du gâteau.

    :fou: :fou: :fou:

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    [quote]Comme le tranfert vers les PC est interdit, les personnes ayant téléchargé ce single iront ultérieurement se procurer l'album dans les bacs pour obtenir une meilleure qualité d'écoute.[/quote] Donc ils reconnaissent que la qualité du son qu'ils vendent est un peu pourrie, ça c'est de la pub !! Et "le transfert vers les PC est interdit", par une loi physique ?? Ou par un de ces articles de loi que des millions de personnes contournent de par le monde ??

  • bouboumael
    bouboumael     

    ok les magasin de disque a proprement dit ne sont plus vraiment utile mais le support lui le reste

    moi je prefère avoir un bon vieux 45T plutot qu'un vieux mp3 ecoutable juste sur un telephone qui fait plus office de frigo qu'autre chose.

    voilou donc je trouve débile de pester contre wanamoo alors qu'ils ne font que de la promo et non de la diffusion de mp3 proprement dit

    voilou donc tout ceux qui se la pète avec leur super micro onde tv qui fait aussi office de telephone bah allez acheter cette arnaque

    juste une precison 2?======>13.11914F c chère pour ce que c lool enfin ca c mon avis perso :lol:

  • Raspoutinn
    Raspoutinn     

    Les magasins de disques font partie de l'ancien modèle économique de production/diffusion de la musique.

    Ce modèle est de fait obsolète à partir du moment où un support physique n'est plus nécessaire pour vendre la musique, par essence immatérielle.

    Il est donc clair que les magasins de disques, peut être plus encore que les éditeurs ("maisons de disques"), devront se remettre en cause à terme. Ils ont déjà commencé : réduction des linéaires consacrés aux disques, ouvertures de magasins en ligne...

    Cette opération "Madonna" n'était que le début.

    Leur protestation tient surtout à une manifestation pour la forme car ils savent déjà que l'avenir de la distribution de la musique est plus chez France Télécom (et autres opérateurs de réseaux) qu'à la Fnac.

  • rirozecla
    rirozecla     

    Tempete dans un benitier.

  • Tiberiume
    Tiberiume     

    Je vois pas vraiment pourquoi ils s'excitent. C'est un titre, vendu à 2? uniquement lisible sur mobile 3G dont le nombre de clients ne dépasse pas 100 000 pour l'instant. La vente est légale et l'exclusivité l'a toujours été également, c'est pas la 1ère fois, y'a déjà eu KMaro en exclu, ils avaient pas fait autant de bruit...

Votre réponse
Postez un commentaire