En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les flops en salles plus rapidement diffusés en DVD et VOD

Mis à jour le
Les flops en salles plus rapidement diffusés en DVD et VOD
 

Un nouveau décret permet de proposer plus rapidement en DVD et en VOD les films n'ayant pas eu de succès en salles. Le délai entre les deux sorties peut être ramené à trois mois.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • RedGuff
    RedGuff     

    Bonjour. :)
    Les frais : environ 1 euros par DVD.
    Le reste, c'est des marges, de la taxe, de la pub...

  • cine18
    cine18     

    Je vois pas un multiplexe supprimer un film au bout d'une semaine si il fait des entrées; mais dans le cas contraire, il restera en effet moins longtemps à l'affiche.
    Cependant, il ne faut pas tout mettre sur le dos des exploitants qui subissent la pression des distributeurs.
    Certes les grands complexes de plus de 5 salles, n'auront pas de scrupule à virer un film qui ne serait pas "rentable" pour eux; mais il existe des exploitants indépendant (1 à 3 salle), qui n'ont pas d'autre choix que d'attendre parfois 2 mois une copie d'un film qui bien que n'ayant pas fait de gros scores mérite d'être projeté.

  • Gourmet
    Gourmet     

    La tendance actuelle des exploitants de salle est de privilégier les blockbusters quitte à supprimer un film ayant totalisé plusieurs centaines de milliers d'entrées lors de sa première et unique semaine d'exploitation.
    Ceci afin de dégager des salles pour les toujours plus gourmands blockbusters.
    Et oui, avec les versions 2D et 3D c'est 4 salles qu'un exploitant peut désormais consacrer (illégalement) à un film.
    Une fois de plus, le cinéphile subit le diktat du cartel cinématographique.
    En clair, s'il veut vraiment voir un film, il faut qu'il se précipite en salle quel que soit la charge de son agenda et quelle que soit son aversion aux files d'attente.
    Ou tranquillement attendre sa disponibilité sur les réseaux P2P pour le regarder selon son propre désir.

    Belle leçon de respect du client que nous apprennent une fois de plus les exploitants !

    db

  • coconuts23
    coconuts23     

    200 entree , ca existe franchement?

    la je trouve que le chiffre est trop a la baisse ,

    20000 , voir 5000 pour la 4eme semaine

  • Réaction ...
    Réaction ...     

    Je ne connais pas l'importance des montants, mais il faut tout de même avancer les frais de pressage ...

  • Réaction ...
    Réaction ...     

    Quel intérêt à imposer législativement un délai de sortie d'un film sur support optique ou en VOD ?

    Pourquoi les producteurs ne sont-ils pas libres de choisir ce délai ?
    La sortie d'une film sur disque ou en VOD est-elle obligatoire ?

  • vsqvqv
    vsqvqv     

    Avant de chercher à lire votre papier toilette, il faudrait d'abord lire correctement l'article.

    "Pour obtenir cette dérogation, le film doit avoir enregistré moins de 200 entrées lors de sa quatrième semaine de diffusion."

    On ne parle pas de mauvaises critiques, mais de faits quantifiables, pas de films avec des millions d'entrées, mais moins de 200 entrées...

    En fait, comme il n'y avait rien à voir de correct, vous vous êtes dit, si je faisait un "commentaire", sans intérêt à coté de la plaque, ou bien vous pensiez faire une "analyse" cinématographique de votre petit coin ??

  • raskar kapac
    raskar kapac     

    Malgré la multitude de métaphores savoureuse, la critique de Michael-ange me semble bien injuste. Et pourtant, la plupart des Blockbusters américain suivent le même schéma :
    Un scénario anorexique, un peu de pyrotechnie et des retouches numériques à gogo.
    Et ça marche. Ex. : Avatar. Un p'tit jeune qui monte, une actrice confirmée, un scénario pompé à Pocahontas et 2000 infographistes à temps plein pendant deux ans.
    Soit dit en passant, ma fille de huit ans et moi-même sommes restés scotchés pendant près de deux heures trente devant la beauté du spectacle.
    En allant au cinéma, chacun y trouve son compte.
    Quand je sors en famille, nous privilégions les films dits « grand spectacle ».
    Dans le confort moelleux de mon canapé mon choix s'oriente plutôt vers les films plus intimistes.
    Je pense que c'est un sentiment de frustration qui anime la verve de la plupart des critiques et même si il m'arrive de les consulter, je préfère me forger ma propre opinion.

  • Bono251
    Bono251     

    Le baltringue n'aurait meme pas dû etre tourné....

  • pancréas_de_chèvre
    pancréas_de_chèvre     

    Il aurait même dû le sorti direct en DVD :P

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire