En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
A gauche, Christophe Molmy, commissaire divisionnaire de l'OCRVP ; à droite, Joël Courtois, directeur général de l'Epita.
 
A gauche, Christophe Molmy, commissaire divisionnaire de l'OCRVP ; à droite, Joël Courtois, directeur général de l'Epita. - A gauche, Christophe Molmy, commissaire divisionnaire de l'OCRVP ; à droite, Joël Courtois, directeur général de l'Epita.

Pour aider l'Office central pour la répression des violence aux personnes, l'Epita va créer un logiciel répertoriant les comportements des récidivistes et des criminels en série.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • tartempion1
    tartempion1     

    Il n' y a malheureusement pas que les administrations; En consultant le site de recrutement d'une certaine banque colorée, on ne peut qu'être impressionné par le nombre de "stages" notamment en conception informatique/Moa et ce ne sont sans doutes pas les seuls à pratiquer ainsi.

  • regis_92
    regis_92     

    C'est surtout tout benef pour notre administration de faire travailler nos étudiants... pas un centime d'euro de dépensé !

    Merci pour nos sociétés de services informatiques !

    Et bientôt on fera travailler nos prisonniers ?

Votre réponse
Postez un commentaire