En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le piratage sur Internet se met à la presse écrite

Après les films, et la musique, la presse écrite fait désormais l'objet de piratage sur les réseaux d'échange de fichiers Bit Torrent ou sur certains forums Internet.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • ToutEstGratuitLegalement
    ToutEstGratuitLegalement     

    Le monde circule sur les réseaux torrents... mais sérieux je l'ais lu quelques fois pour me lasser vite fait.

    Pas besoin de pirater pour s'informer :

    - La TNT sur mon PC, avec BFM, iTélé... j'ai l'information en continu.

    Pour les articles critiques de font il suffit de lire la press indépendante :
    http://www.acrimed.org/
    http://www.voltairenet.org/fr
    http://www.oulala.net/
    http://www.monde-diplomatique.fr/
    http://www.indymedia.org/fr/
    ...etc

    Sérieux les articles ne manquent pas.

    Et puis il y a aussi les blogs qui contiennent des articles très intéréssant !

    Donc oui "Le Monde" est piraté... mais ceux qui le pirate le lise vraiment ou c'est juste pour l'avoir ? Car au pris de l'abonnement en ligne autant soutenir le journal. Et pour ceux qui comme moi préfèrent lire des articles vraiment critique il y a plein de média gratuit...

    Quand à parler de piratage de l'écrit... ayant eu l'occasion d'avoir certains livres scanné gratuit j'ai préféré acheter ceux-ci en poche pour 3 à 5?. Un livre ça prend du temps à se lire alors autant pouvoir le lire partout de manière agréable. Quand le projet de papier numérique sera finaliser alors peut être que la question du piratage des livres se posera vraiment...

    Il faut arrêter avec le piratage, c'est de la foutaise, car on peu avoir tout gratuitement de manière totalement légal :

    La musique : Winamp avec tous les radios du net... ou les bibliothèques !
    Les films : Une carte TNT PC ... et hop... ou les bibliothèques !
    Les livres : Les bibliothèques
    Les journaux : Les bibliothèques ! La press "gratuite" dite publicitaire !
    Les magazines : Les bibliothèques !

    De plus on peu copier ce qu'on vois ou on entend, donc faire la même chose qu'on faisait avec son lecteur cassette ou magnetoscope en qualité numérique... tout cela gratuitement.

    Et en payant un peu on peu voir toutes les nouveautés :
    Cinéma : Carte UGC 18? / mois
    DVD : 1? pour 24H (de plus en plus le font).

    Alors bon blablater sur le piratage c'est sympa, mais réfléchissez au fait qu'on peu pratiquement tout avoir gratuitement légalement !

    Et là qu'est ce qu'on à répondre nos chers capitalistes ?

    A force de multiplier les canaux de diffusion de la culture et de la sous culture, ya overdose... on fini même par tout nous filer gratuitement tellement on veut qu'on en mange de la culture (ou sous culture?).

  • Jorel
    Jorel     

    Comment la presse peut prétendre être indépendante quand elle est détenu par des grands groupes industriels et que la pub y est omniprésente?

    Tu peux m'expliquer ?

  • elroydorrys
    elroydorrys     

    le rêve d'internet était la libre circulation des infos, l'information devait être Libre et gratuite....
    finalement elle est Chere et Liberale

    la liberté de la presse ne pourra être garantit que par la gratuité, tant que la presse sera detenue par des marchands de Cannon ou par des vendeur de pages de pub il y aura toujours un doute

    Elroy
    [i]Cyberpunk c'est le futur tel qu'on le voyait dans le pasé[/i]

  • Kelimportance
    Kelimportance     

    Je ne vois pas pourquoi il serait nécessaire de pirater un journal.
    Si l'auteur d'un site ou d'un blog souhaite mettre à la disposition de ses visiteurs un article, il suffit d'en citer quelques lignes, par exemple, et [s]de mettre un lien vers cet article, sans oublier d'en citer la source[/s]. Il faut quand même garder à l'esprit que derrière ces articles, il y a des journalistes, des agences d'informations et que, si l'on veut conserver une presse libre et indépendante, il convient de leur laisser le bénéfice de leur création.
    Alors, aller acheter un exemplaire numérique d'un journal (l'Equipe ou un autre !)pour le mettre à la disposition des internautes, ça me paraît un peu nul! :/

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    pour dédommager par avance les éditeurs de presse papier parce que tu risques de lire une de leurs publications sans l'avoir achetée :)

  • vangogo
    vangogo     

    Quel étrange retard de la part de la presse française.
    Connaissez vous zinio.
    http://www.zinio.com/category?cat=1004&ns=zno

    Avouez qu'il est bien loin le temps de nos étagères et bibliothèques.
    Et de note gentil facteur. "Bonjour monsieur le facteur, il fait beau aujourd'hui, allez à demain"
    Et à quels tarifs !
    Un mal bien français que de fustiger les nouveaux usages.
    Ca n'est en fait que le symptome d'une société dont les dirigeants ont du mal à s'adapter à la culture numérique.

    PS : Il ne faut quand même pas oublier que chez nous en France, dans notre bon pays, ceux qui ont l'esprit révolutionnaire travaillent à la poste.
    Tout un symbole. Une fracture aussi.

  • Carbon14
    Carbon14     

    Un problème qu'on peut voir : le pdf est payant et le distribuer n'est pas autorisé si on le multiplie (un journal qu'on se passe, on l'a payé une seule fois mais il n'en existe qu'un exemplaire, on se le passe mais une seule personne en a la jouissance à la fois. Si on veut le lire a 10 en même temps, il faut que le porteur du journal ait de larges épaules et éviter de lire à haute voix !)

  • sly2paname
    sly2paname     

    Commences pas à nous faire 1 gros troll avec tes algos & cie ! tu t'es trompé de site -> va sur boutonneuxlunettes.com
    Il est pas question d'algos ici mais de parler du piratage/partage (juste 1 lettre de difference d'ailleurs =) d'écrits.

    ça me fait marrer 'l'équipe' qui se plaint -> je rejoins l'internaute qui disait que les piliers de bars font tourner 1 meme journal (que ça soit 'l'equipe', le 'figaro' ou le 'monde' ...) et c'est pas pour ça qu'ils piratent.
    En exagerant encore un peu, pareil pour les journaux dans les salles d'attente, et meme les mags qu'on se fait tourner aux taff ou entre potes.

    C'est comme les personnes qui pensaient que les livres "papier" mourraient un jour pour se faire remplacer par tous les pdf et autres livres electroniques sur pda etc ...

    Le papier et les feuilles de choux ne mourront jamais. ça sera toujours 1 plaisir de consulter quelque chose de palpable de papier ...

    Donc ok pour ne pas generaliser non plus les pdf de journaux sur internet, mais ne partez pas en sucettes sur le sujet non plus -> pour les plaintes.

    Bonne lecture !

  • bof bof bof
    bof bof bof     

    Impossible aucune technique informatique ne peut resister a un desassemblage en regle plus de qql semaines
    seul les algo a cle publique avec une chaine protege d bout en bout soft hard peuvent resister et encore la c commercialement que c impossible
    la protection et le marquage de tes pdf sauterai en qql jours si des informaticien decidait que la valeur contenu dans la pdf vaut la peine de s y interesser.

  • Marc Boullier
    Marc Boullier     

    C'est assez attérant : Tous les acteurs se trompent de cible. Sur celui qu'il faut punir !
    - Celui qui télécharge ou celui qui met à disposition ?
    Le coupable est celui qui met a disposition pas celui qui accède à une information publique.
    - Accepteriez vous d'être condamné si vous écoutiez un morceau alors que la radio qui le diffuse l'a piratée ? Le coupable ici est la radio.

    Il faut accepter tout simplement le fait que si un contenus est accessible gratuitement celui qui y accède n'est pas le responsable. Le préjudice est commis par celui qui met a disposition le contenu pas celui qui y accède.

    Mon avis c'est que la seule manière de mettre fin au piratage est dans la personnalisation de chaque contenu vendu.
    Dès lors que le contenu est personnalisé pour celui qui l'achète avec une signature unique il sera possible de retrouver l'acheteur du produit et de le condamner s'il met a disposition le fichier en question.

    Les contenant (CD et autres) doivent s'adapter. Il est possible de signer le PDF en utilisant l'id de celui qui le télécharge et qui a payé. S'il met à disposition le PDF sans autorisation alors il devient pirate. Celui qui télécharge un PDF n'est pas le pirate.

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire