En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le mythe du couteau suisse

Le mythe du couteau suisse
 

Les couteaux suisses à quinze lames, c'est formidable car on peut tout faire avec (ou presque). Mais quand les logiciels s'essaient à la polyvalence, le résultat est moins convaincant.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • patgon
    patgon     

    A l'installatio, Nero s'est adjugé l'aperçu d'image et ne présente aucun interet par rapport à celui de windows

  • Espork
    Espork     

    Je suis tellement d'accord! À bas ce phénomène trop répandu à mon goût!

    Je trouve ça très drôle qu'on parle de Nero, parce que j'ai justement la "super duper version pro" intégrant un brand-le-bas de combats de logiciels divers tous autant inutiles les uns que les autres, du fait que Nero, je m'en sers pour graver. Non, merci, je ne veux pas éditer mes fichiers wave, ni retoucher mes images photo.

    Sérieusement, il est temps que les programmeurs cessent de perdre leur temps à mettre des gadgets inutiles et inneficaces et perfectionnent ce pour quoi le programme a été concu à la base.

Votre réponse
Postez un commentaire