En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le gouvernement propose dix-huit mesures pour développer le numérique

Mis à jour le
Le gouvernement propose dix-huit mesures pour développer le numérique
 

Aider les jeunes à se former, soutenir les entreprises, subventionner la R&D, créer des quartiers numériques, etc. Le gouvernement a présenté sa feuille de route numérique, avec à la clé des actions politiques assez concrètes, et d'autres moins.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    @Placroix75 Je pense qu'il ne faut pas se formaliser plus que cela, la France est TOUJOURS en retard, manque TOUJOURS de ceci ou de cela, soudeurs, paysans, bouchers, techniciens, cuisiniers, informaticiens... en fait c'est juste pour faire croire que ceux qui sont au chômage, c'est parce qu'ils sont volontaires, sont en vacances, flemmardent... Parce qu'il y aurait tellement de métiers dit d'avenir, qui débouchent, si si, sur un emploi... que les pauvres entreprises ne trouvent pas, jamais, alors qu'elles ne veulent qu'embaucher, que forcément ceux qui sont formés, dans ces métiers, sans emploi, c'est qu'ils ne veulent pas travailler... En fait RIEN de nouveau sous le soleil, c'est TOUJOURS le même baratin des politiques, qui essayent de nous redonner le moral, si si, en France il y a un avenir, puisqu'on vous le dit, il suffit "juste" de reconvertir un informaticien en soudeur et un soudeur en informaticien, pour que tous puissent re-trouver du travail. RIEN DE NOUVEAU, il suffit de ne plus les croire, la France n'est pas en retard, ne manque pas de... elle en a juste ras le bol, qu'on nous raconte des fariboles.

  • placroix75
    placroix75     

    Extrait de la feuille de route : "les fédérations professionnelles estiment à au moins 3000 le déficit annuel de diplômés de haut niveau pour les postes offerts par la seule filière numérique. Objectif : 3000 jeunes diplômés supplémentaires au minimum formés chaque année aux métiers du numérique à l?horizon 2017".

    => Le chômage des informaticiens (environ 7%) est au plus haut depuis 2005 (http://www.journaldunet.com/solutions/emploi-rh/emploi-et-chomage-dans-l-informatique-0213.shtml) et la gauche-caviar au pouvoir prétend qu'il y a un déficit de 3000 diplômés par an dans le numérique !!! Tout en se défaussant bien sur sur les "fédérations professionnelles"... c'est à dire en réalité uniquement le SYNTEC et l'AFDEL (syndicats des services informatiques, çà veut tout dire) qui sont les grands chouchous de Fleur PELLERIN, la Ministre issue de la "diversité" qui en revanche n'aime pas beaucoup la diversité dans le numérique (MADAME réclame le moins possible d'interlocuteurs n'est ce pas...).
    En réalité, ce prétendu déficit n'est absolument pas démontré (http://munci.org/La-France-forme-suffisamment-d-etudiants-aux-metiers-de-l-informatique) : le but des lobbies du numérique n'est rien d'autre que de favoriser encore et toujours le JEUNISME dans les recrutements d'informaticiens (60% portent déjà sur des candidats ayant 0 à 5 ans d'expérience selon l'Apec)... malheur aux "seniors" !

  • SKunt
    SKunt     

    Le titre du projet de loi intitulée "la protection des droits et libertés numériques" me semble inaproprié.Quand on lit le descriptif, il semble qu'ils tentent en fait de réduire notre libre liberté d'expression.
    Personne ne peut empêcher les gens de s'exprimer, même sur des sujets sensibles avec des propos plus ou moins "corrects" et cette loi semble vouloir censurer tout discours qui ne rentrera pas dans "un politiquement correct" pré-établi, ce qui peut nuire à notre liberté d'expression.Affaire à suivre

Votre réponse
Postez un commentaire