En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le cybercrime franchit un peu plus les frontières du réel

Le panorama 2005 du Clusif sur la cybercriminalité met en lumière de nombreux cas de harcèlement et de violences physiques nées du Web, surtout chez les jeunes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • PseudoUnique
    PseudoUnique     

    Il faudrait un peu arrêter avec cette distinction "cyber" (= "virtuel"?) et "réel".
    L'ordinateur est un objet réel, le réseau aussi, les utilisateurs aussi. Les propos (entre autres) échangés sur le net sont tout ce qu'il y a de plus réels. La cybercriminalité n'a donc JAMAIS été déconnectée du réel (contrairement à ce que le titre de l'article sous-entend).
    Ce sont les gens qui croient que le cyberespace ne fait pas "vraiment" partie du monde réel qui vivent dans une illusion - d'ailleurs ce genre de croyance "déresponsabilisante" favorise la cyberdélinquance gratuite (puisque l'internet, c'est pas "pour de vrai", alors on peut bien faire ce qu'on veut!)... Mais les cybercriminels "professionels", eux, savent très bien que leur crime "virtuel" leur apportera un profit bien réel.

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    que le Chinois assassiné par un adversaire de jeu en réseau soit une cyber-victime, l'amalgame est quand même facile dès qu'il y a un ordinateur, on serait dans les années 30, il aurait été assassiné par un adversaire de poker, l'ordi n'y est pour rien, ils se sont juste connus à travers ça :) CQFD

Votre réponse
Postez un commentaire