En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le Comdex se met en mode pause

Faute de participants, le célèbre salon informatique américain n'aura pas lieu cette année. Les organisateurs promettent son retour en 2005.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • alsggard
    alsggard     

    Moi aussi, j'ai fait parti de sociétés organisatrices de salons. IL est vrai que le "parasitage" existe. Cependant, ils ne sont pas une majorité à faire cela!! Le temps de la bulle internet et des budgets com' illimités est révolue, les entreprises high tech veulent du retour sur investissement, des données quanti et quali, des mesures d'audience afin que cet investissement soit rentable, comme tout investissement, puisque le budget communication a fondu comme neige au soleil!! ces salons généralistes sont devenus obsolètes avec la multiplication et la sur-spécialisation de certains événements. De plus, l'affection croissante par les entreprises pour des salons métiers est un autre facteur: plutot que de faire un salon informatique, une société editrice d'un logiciel de gestion de caisse fera un salon parlant de l'implantation commerciale car elle sera amenée à cotoyer des responsables directs. Pour la communication vers les clients, sachez aussi que les sites internet référençant les prestataires sont aujourd'hui une autre cause du déclin des salons. C'est aussi par ce biais que les petites sociétés s'en sortent, le référencement sur sites Web, mailing... L'avenir de ces salons, ou plutot des sociétés organisatrices, seraient de se tourner vers la formation:plutôt que de faire une expo avec des conf. autour, il faut faire des conf répondant à des problématiques avec quelques exposants autour. le retour sur invest. sera supérieur et la rentabilité sera sup. puisque les participants à ces conf. auront payer leur place. voilà mon idée sur l'avenir des salons informatiques, il vaut ce qu'il vaut mais il me semble coller à la réalité.

  • claude ménard
    claude ménard     

    Pour avoir organisé de nombreux salons généralistes, je me rends compte que les grands groupes organisent leurs événements bien souvent en marge du salon pour profiter de la communication des organisateurs.
    Quand il n'existera plus de salon qui sera amené à payer la facture de la communication ? Les entreprises. Pour les grandes pas de problème mais pour les petites et les débutantes , ce sera un autre problème pour se faire connaître.

  • alsggard
    alsggard     

    Les Salons comme le Comdex, la Seti (ou anciennement Fiht COMDEX), et même le CEBIT sont des salons trop généralistes, tournés certes vers le B2B, mais définitivement trop généralistes. Une entreprise cliente n'a de temps à perdre avec un salon vitrine ressemblant plus à un grand magasin, quà un centre de contacts! De plus, les grands constructeurs et editeurs font eux même leurs journées de présentation. Pourquoi alors perdre son temps dans un salon?

Votre réponse
Postez un commentaire