En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'Allemagne renforce son arsenal anticybercriminalité

Le gouvernement fédéral lance un plan national pour renforcer la sécurité sur Internet. Au c?"ur du dispositif, la création d'un ' centre d'urgence de veille et de réaction ' aux attaques sur le Net.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • moi_
    moi_     

    Avant de s'interesser aux dérives de quelques un les politiques devraient commencer par le controler deja eux memes vu les magouilles, le copinage, les detournements sans vergogne de la quasi totalité d'entre entre eux

    Tiens il me semble que France Telecom est au coeur d'une entente illicite avec SFR et Bouygues et que son PDG breton est aussi ministre...

    Auto-aministie...

  • mechant
    mechant     

    Comme d'habitude, on parle d'association de malfaiteur pour justifier une loi de reprehensive et ils vont aller taper sur le geeks qui a osé créer un virus qui utilise une faille d'un logiciel commercial qui lui même, au delà de la faille, ne devrait pas pouvoir exécuter dans l'OS certaines fonctions.
    Tant qu'un logiciel pourra modifier le registre, ou executer des logiciels sans qu'on soit prévenu, il y aura toujours des gens capables d'en profiter.
    Il y a un label de qualité et de comportement à créer : avant, quand un gamin s'etouffait avec les yeux de son nounours, on disait que les parents n'avaient qu'a surveiller et bien élever leur enfant, maintenant, l'entreprise doit tester la solidité de TOUT ses nounours avant de les vendre.
    Pour le reste, la loi est suffisante pour pouvoir accuser d'escroquerie un escroc, même numérique.
    Par contre certaines sociétés vont surement en profiter pour taper sur les utilisateurs en les faisant rentrer dans les cases de la cybercriminalité à coup de point de vue douteux, comme traiter de pirate des gens qui font valoir leur droit français à la copie privée.

Votre réponse
Postez un commentaire