En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La synthèse vocale pour lutter contre la dyslexie

Un collège expérimente une solution alliant logiciels de dictée vocale et lecteur/correcteur de texte pour aider les enfants dyslexiques à réintégrer un cycle scolaire normal.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • sdel
    sdel     

    ma fille est dislexique et dixorthonique et elledois enormement travailler
    elle voit une orthophiniste toute les semaine et si il y a un logiciel qui peut encore plus l aide se serais bien
    merci

  • le-dyslexique
    le-dyslexique     

    bonjours j'ai 15 ans je suis dyslexique et je recherche un logicielle qui corrige les fautes à télécharger merci !

  • fred2006
    fred2006     

    bonjour
    je voudrais savoir comment je peux acceder a la synthese vocale pour
    lutter la dyslexie

  • Gilbert Martineau
    Gilbert Martineau     

    Vous serait-il possible de me fournir le nom de ce logiciel?
    Remerciements

  • Melle Arici
    Melle Arici     

    Votre témoignage est trés intéressant cependant deux précisions:
    -les chiffres sont tout à fait corrects et officiels (vous confondez avec le taux de dyslexie sévère qui est de 1 a 2%)
    - il est tout à fait possible d'utiliser Dragon dans un environnement bruyant voir trés bruyant (nous l'utilisons avec des classes de 12 élèves).

  • Edouard_
    Edouard_     

    vous pouvez vs procurez se logiciel chez tous les revendeur informatique et ne prenez surtout pas la version standar elle nest pas assez performente j ai du en changer je sui moi même dyslexique

  • Monique Lechat
    Monique Lechat     

    Il faut aussi noter que le logiciel doit être utilisé dans un environnement relativement silencieux, afin que des bruits environnants ne parasitent pas la reconnaissance vocale. Cela limite son utilisation en classe a moins d'isoler l'enfant pour certains devoirs. Par contre il peut être très utile pour tout ce qui relève du travail personnel.
    Autre info qui peut servir. Nous avons "ramé" pendant 6 mois avant de réussir à faire fonctionner ce logiciel, avant de comprendre que le le problème venait du micro fournit avec, qui ne fonctionnait pas bien. Après avoir acheté un microphone plus performant, celà a beaucoup mieux fonctionné.
    Avant d'utiliser ce logiciel, nous avions essayer d'utiliser un traitement de textes, mais il n'arrivait pas a interpréter l'écriture de mon fils. Toutefois certains dyslexiques moins sévères n'ont pas forcément besoin de ce logiciel puisqu'ils arrivent a fonctionner avec un traitement de texte standard, qui leur permet de corriger leurs fautes d'orthographes et d'utiliser l'ordinateur pendant les cours.
    Je serais interresé de savoir comment d'autres personnes utilisent ce logiciel.
    Si des personnes ont déjà utilisé ce logiciel pour passer des examens, j'aimerais savoir comment ils ont procédé, sachant que le logiciel ne peut pas être juste installé sur un ordinateur "vierge" pour le jour de l'examen, puisqu'il faut lui associer les fichiers "paramètres" enrichis au fur et à mesure de son utilisation.

  • Monique Lechat
    Monique Lechat     

    Bonjour, je voudrais savoir ce que la version standard ou prefered apporte de plus a un dyslexique. J'ai moi même un fils dyslexique sévère, et j'ai demandé et obtenu (par handiscol) que l'éducation nationale mette a sa disposition un ordinateur muni de Dragon naturaly speaking. J'avais demandé la version "préfered" afin de pouvoir avoir la réécoute des écrits produits, comme ils n'en avaient pas en stock, on ma fournit un logiciel "speak-back" et "dragon standard". Cette configuration coute moins cher que la version "dragon prefered", et speak-back permet d'écouter tout texte sur support informatique.
    Par contre il faut quand même dire aux personnes qui souhaitent utiliser "dragon" qu'il faut un accompagnement de l'enfant pendant un certain temps avant qu'il ne puisse l'utiliser correctement.
    Il faut d'abord pour que le logiciel reconnaisse la voix, que l'enfant lise un des textes proposés. Un enfant dyslexique n'ayant pas une lecture fluide, il faut donc quelqu'un pour lui faire répéter le texte phrase à phrase, afin qu'il l'enregistre de façon "parlée" et non saccadée. Il faut ensuite qu'il prenne l'habitude de corriger les mauvaises interprétations du logiciel, avec les commandes spécifiques du logiciel et cela au fur et a mesure qu'elles interviennent, afin que le logiciel enrichisse ses paramètres de reconnaissance vocale. Au début cela peut être rébarbatif, mais c'est ce qui permet d'améliorer la reconnaissance vocale, et si on le fait bien au début, les erreurs se font de plus en plus rares.
    Monique Lechat
    présidente Apedys Finistère (association des parents d'enfants dyslexiques du Finistère)

  • charly_
    charly_     

    je suis enseignant dans un petit collège rural et je confirme que le pourcentage d'enfants dyslexiques est très voisin de 10 %!
    En plus des énormes difficultés que rencontrent ces enfants à l'écrit, s'ajoutent des difficultés de mémorisation, d'orientation... peu d'adultes sont sensibles aux répercusssions psychologiques qu'entraîne ce véritable handicap ( rejet de la lecture, de l'écrit voire rejet en bloc de l'école, perte de confiance et de motivation...

  • Binaire_
    Binaire_     

    J'ai oublie de preciser que LTI propose egalement des formations pour Dragon. Ca vaut le coup de les faire pour reussir a utiliser pleinement le logiciel... (en plus, ce sont des personnes super sympa :) )

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire