En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La seconde vie des téléphones mobiles
 
DR

Les Ateliers du Bocage, entreprise d'insertion membre d'Emmaüs France, chargée de recycler des téléphones, espèrent pouvoir traiter plusieurs dizaines de milliers d'appareils par an.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
3 opinions
  • bibim
    bibim     

    L'article n'incite absolument pas à changer de téléphone mais à rapporter ceux qui dorment dans nos tiroirs. En plus ces appareils sont réparés ou recyclés afin de prolonger leur existence et par la même occasion ils permettent d'équiper des personnes qui en ont besoin pour un prix solidaire et en limitant la pollution liée à la création de nouveaux appareils...
    Je trouve cette démarche vraiment intéressante. Pourquoi acheter un téléphone neuf hors de prix quand je peux en avoir un en très bon état et qui finance des emplois d'insertion plutôt que des distributeurs ?!
    Pareil, la démarche de rapporter son téléphone qui moisit dans un tiroir est quand même intéressante ; surtout quand on connait tous les produits dangereux qui dorment dans nos équipements électroniques et encore plus si ces appareils sont créateurs d'emplois et réducteurs d'émissions de CO2.

  • Arkan56
    Arkan56     

    ... gardez votre téléphone chez vous dans un placard c'est plus utile.

  • fabpupu
    fabpupu     

    C'est une excellent initiative, mais ce qui me dérange c'est l'idée (le chantage ?) plus il y a de téléphones à recycler, plus il y a d'emplois. En d'autre termes, changez de téléphone souvent (fabriquer un téléphone pollue aussi) pour jetez vos vieux. C'est toujours l'illusion de la croissance infinie...De plus le rapport nombre d'emplois par nombre de téléphone semble un peu dérisoire.
    En gros, c'est très bien de la faire, car il faut le faire, mais ne comptons pas là-dessus pour résorber le chômage...

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •