En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La NSA avait 193 pays sur sa liste d'espionnage, plus le FMI et l'Union Européenne

Mis à jour le
La NSA avait 193 pays sur sa liste d'espionnage, plus le FMI et l'Union Européenne
 

Un document livré par Edward Snowden au Washington Post révèle que l'agence américaine a eu le blanc-seing d'une cour secrète pour surveiller la planète... à l'exception des plus fidèles alliés des USA.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Nacyl
    Nacyl     

    "Mais la Grande-Bretagne, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, les quatre autres pays du groupe des Five Eyes (« Cinq yeux ») avec qui les Etats-Unis ont des relations de coopération très proches en matière de renseignement, sont spécifiquement exclus de la liste."

    Et pour cause puisqu'ils sont la base du pacte UKUSA et qu'il est spécifiquement inscrit que ses membres s'interdisent toute forme de surveillance mutuelle...

    Par contre, aucun problème pour le reste du monde !

    Ce sont curieusement les mêmes qui sont à l'origine d'un certain programme ECHELON...
    Si la vocation originale était de bâtir un monde meilleur (...) puis de lutter contre le communisme pendant la guerre froide, les ambitions de ce "club des 5" ont finalement bien changé.
    Une chose est certaine c'est que le monde n'est pas devenu meilleur à l'issue de cette initiative et ne promet pas de le devenir avec le maintient de cette alliance qui semble bien se passer des règles des gouvernements ainsi que des volontés des peuples...

    La mondialisation, pour certains, a commencé il y a bien longtemps...

Votre réponse
Postez un commentaire