En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La fin du téléphone mobile ?

La fin du téléphone mobile ?
 

Après avoir passé deux semaines en compagnie d'objets communicants ?" un PDA-téléphone et un téléphone-PC de poche ?", j'en viens à me demander si le téléphone portable, dans sa forme actuelle, n'est pas un objet appelé à disparaître.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Peubi
    Peubi     

    A en croire la "vision" de l'auteur, plus, c'est forcément mieux.
    Les téléphones mobiles sont de plus en plus sophistiqués, truffés de gadgets inutiles et, par conséquence, de moins en moins fiables (et même hackables).
    L'essentiel n'est-il pas de téléphoner pour l'immense majorité des utilisateurs?

    Je n'ai pas de PDA. Mon mobile date de 1999 et fonctionne encore très bien (par exemple pour passer un coup de fil).

  • cricri_
    cricri_     

    a lire l'auteur de l'article , on a l'impression que tout le monde est un "jeune cadre dynamique" ayant besoin d'être constament en liaison avec son réseau informatique....loin de là pour la majorité d'entre nous.....que le mobile dans sa forme actuelle ait ses jours comptés c'est plus que possible mais ne généralisons pas trop vite quant au cheptel d'utilisateurs potentiels des pda et autres appareils dont nous "parle" l'auteur...

  • Tek_
    Tek_     

    A mon avis nos brave téléphone ont encore de beaux jours devant eux ! Le reve du redacteur de cet article n'est pas pres de se produire !

    Ok, il est clair qu'on verra se développer des appareils intégrés regroupant les fonctionnalités d'un PDA, d'un téléphone, et pourquoi un tablet PC communiquant ? Cette convergence trouvera des applications très bénéfiques. Mais chaque outil séparément a des caractéristiques primordiales qu'il perd en les mélangeant.

    La majeure partie du temps, je demande à mon téléphone d'être le plus petit et léger possible pour qu'il se fasse oublier et puisse me suivre partout. Si je veux passer une apres midi en short à la plage et garder mon tél sur moi pour joindre des amis, c'est pas un PDA poids lourds de 300 gr dans le fond du bermuda qui me satisfera !

    J'irais même complètement dans le sens inverse de l'article : on verra en parralèle des objets intégrés communiquant, se développer des objets basiques : un téléphone tout petit, léger et ergonomique, à bas prix. Et cela n'empeche pas de le doter d'un écran couleur, d'un ptit calendrier agenda et de quelques jeux java, qui sont des technologies qui ne coutent plus grand chose.

    C'est le cas par exemple du nouveau siemens SL55, ou des futurs téléphones xelibri (de siemens aussi je pense).

  • Philippe PIERARD
    Philippe PIERARD     

    Je préfère de loin un téléphone-PDA à un PDA-téléphone (la différence est subtile mais réelle...). Par exemple un Sony-Ericsson P800 est beaucoup plus compacte qu'un Pocket-PC, a une autonomie de 4 à 5 jours s'il est utilisé de façon raisonnable, dispose d'autant sinon plus de fonctionnalités. On n'est pas ridicule à téléphoner de façon classique avec cet appareil et le bluetoooth est par ailleurs disponible. J'ai eu précédemment un PDA-Téléphone (du style: greffe d'une application de téléphonie dans un Pocket-PC) et le résultat n'est pas satisfaisant. On demande en effet à un téléphone avant tout de fonctionner quoiqu'il arrive sans se soucier d'erreurs systèmes. Il est très désagréable de téléphoner à un client et d'avoir la communication coupée par un bug logiciel... Il faut donc utiliser un système d'exploitation fiable et prévu dès le départ pour servir de base téléphonie. En définitive, des produits Symbian à écran classique (3650,7650,T610...) me semblent parfaits pour les particuliers et les modèles à écran tactile (P800) idéal pour les professionnels. Ce sont avant tout des TELEPHONES avec toutes les fonctions pda que l'on souhaite.

  • olivier_
    olivier_     

    Bonjour,

    Je suis un fervent fana des PDA et de la richesse fonctionnelle qu'ils offrent. Cependant, un de leur principaux atouts, la taille confortable de l'écran pour diverses applications et ses corollaires, taille et poids, tendent à devenir un inconvenient en contexte non professionnel.

    Je conserve pour les WE et loisirs un téléphone très miniaturisé dédié aux communications vocales. Vous avez déjà tenté de jogger, skier, ou faire de la voila avec un PDA en poche ? Pas très pratique.

    La spécialisation des terminaux reste un atout non négligeable.

  • Jac_
    Jac_     

    Mais le marché n'est pas prêt c'est tout.
    Pourquoi se ruiner en recherche et développement (plus les coûts de promo) quand, de toute façon, on en est encore à se demander si on utilisera ou pas l'UMTS ?
    Ce type d'équipement est forcément déjà dans les cartons mais encore invendable car toujours inutilisable en vrai de vrai.

    Par contre, le BlueTooth, j'ai le sentiment que c'est la meilleure façon de s'irradier du cerveau jusqu'aux genouilles. Cela va finir par déplaire, même aux dames...

    Autre chose, tant que j'y suis, la miniaturisation sera bientôt telle qu'un équipement très complet finira par avoir la taile d'un suppositoire.
    J'attends avec délice le jours où quelqu'un dans le bus, un peu distrait certes, aura le c... qui sonne.

    Pour finir en moins sale tout de même, je pense que les futures bestioles seront aussi capables de vous donner en temps réel votre température (si porté en montre hein), votre taux d'alcoolémie, de coller un shoot au bon moment pour les diabétiques, voire de vous souffler à l'oreillette un recueil de bonnes blagues pour le dessert.
    Y a pas que le boulot dans la vie bon sang, y a toutes les c... qu'on peut faire autour.

Votre réponse
Postez un commentaire