En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L’UFC Que Choisir déclare la guerre à Facebook, Twitter et Google [MàJ]

L’UFC Que Choisir déclare la guerre à Facebook, Twitter et Google
 
L’UFC Que Choisir déclare la guerre à Facebook, Twitter et Google - L’UFC Que Choisir déclare la guerre à Facebook, Twitter et Google

L’association de consommateurs emboite le pas aux actions de la CNIL en matière de protection de données personnelles. Elle lance une pétition et met en demeure Facebook, Twitter et Google de changer leurs règles d’utilisation.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • datasign
    datasign     

    Dire qu'il suffirait que les gens se désabonne pour que ça ne se vende plus !
    C'est pas de moi mais de Coluche !! Essayez (et appliquez) cette phrase à chaque fois que vous n'êtes pas d'accord avec quelque chose ou quelque décision que ce soit (notamment de la part de nos politiques) et vous verrez que votre vie s'améliorera à vitesse grand V !!

  • brr31
    brr31     

    soyons courrageux
    les geants c'est nous qui les creons.
    suffit de leur tourner le dos et de creer d'autres geants.
    crypter les mails, mon facteur ne lit pas mon courrier pourquoi ca serait different sur le net.
    crypter les documents laisses sur le cloud.
    crypet les documents important sur nos pc voir carrement le disque dur.
    je n'ai rien a cacher, mais ma vie privee je veux qu'elle reste privee, je ne veux pas que mes droits individuels soient pietines.

  • anonymequantique
    anonymequantique     

    Il faut boycotter les réseaux sociaux,ce qui veut dire qu'il ne faut ni se connecter et ni les utiliser pour communiquer.

    Pour communiquer,utilisez une adresse email,surtout pas celle de facebook.

  • HaroldF45
    HaroldF45     

    Déclarer la guerre à ces géants américains est une chose, la gagner en est une autre... Compte tenu de la 'justice' européenne, que risquent ces sociétés? Des clopinettes sans doute!

  • baloo087
    baloo087     

    sourire ! cette espionite aigu alors la majorite population a comme secret a decouvrir un compte a decouvert et s etre arrete au bistrot le matin ! solution si vous aimez pas y allez pas!!

  • brr31
    brr31     

    Ne nous lamentons pas en disant que c'est inévitable. Protestons, reagissons.
    -Desinscrivons nous des reseaux sociaux.
    -duckduckgo.com est une excellente alternative a google.com
    -passons a linux qui est un tres bon equivalent a windows mais sans les backdoors.
    -privilegions les logiciels libres!

  • Charlys84
    Charlys84     

    Aujourd'hui les applications mobiles et leurs moteurs de recherche sont développées de manière à enregistrer ce que vous en faites, les stocker et envoyer à leurs serveurs pour des analyses de vos habitudes. Aujourd'hui si tu t'as un compte google, ils ont ton adresse ip fixe(sauf au tiers monde où les adresse ip sont dynamiques), et même si tu n'est pas connecté au moment où tu tapes une recherche, ils indexent ta recherche à ton compte grâce à ton adresse ip.

  • Kitzbuehl
    Kitzbuehl     

    http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/donnees-personnelles-l-ultimatum-de-l-ufc-a-facebook-google-et-twitter-27-06-2013-1686408_47.php

    "Pire encore, soupçonne la juriste, les clauses sont rédigées de telle sorte que Google, Facebook et Twitter, dans les textes, peuvent récolter des informations directement sur vos terminaux. Smartphone, PC, tablettes pourraient donc potentiellement être la source de vols de données."

  • Kitzbuehl
    Kitzbuehl     

    Je ne saurai trop conseiller à la CNIL, à UFC-Que Choisir, au mouvement autrichien, aux CNIL espagnole et italienne de se mettre en relation et de coordonner leurs informations et efforts pour tous pousser très fort derrière cette plainte en nom collectif qui, je l'espère, va ch*** très fort. Il en va de nos libertés individuelles ou collectives, de penser, d'expression, de consommer ou d'être. Par la même occasion, je lance un appel aux "frileux" à se joindre à cette coordination.

Votre réponse
Postez un commentaire