En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L’Assemblée nationale veut consulter les français grâce au Web

Mis à jour le
L’Assemblée nationale veut consulter les français grâce au Web
 

Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone projette de recueillir l'avis des citoyens sur des projets de loi et d'embaucher des personnalités extérieures pour récolter des idées innovantes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • yellowjones62030
    yellowjones62030     

    Malheur, il vous a fallu le web pour que l'idée de demander leur avis aux gens arrivent dans vos tronches de bureaucrates surpayés?
    Je comprends mieux pourquoi le pays n'avance pas.

    Demandez leur avis aux gens, si tant est que vous le suiviez ensuite vous serez bien surpris, eux ils ne raisonnent pas en terme d'intérêts comme vous!

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    Très bien, mais que se passera t-il si l'avis du Peuple dans son ensemble, va à l'encontre des Projets que veulent faire passer certains Lobbyistes !?!? Parce qu'en ce qui me concerne le Projet sur la Fin de Vie, c'est très bien qu'on en parle, qu'on mette des règles bien définies, mais aussi pourquoi pas qu'on aille encore un peu plus loin en créant l'ASA (Aide au Suicide Assisté), qui contrairement à ce qu'on pourrait croire n'est pas une incitation, ou facilitation, de mettre fin à sa vie, MAIS une possibilité offerte à toutes Personnes, mêmes valides, après un parcours correctement balisé, de savoir que quoi qu'il arrive il y a cette possibilité de dernier ressort si au bout du cheminement aucune solution convenable n'a été trouvée par les différentes institutions, Financières, Médicales, pourquoi pas Religieuses etc... et que votre volonté d'en finir persiste... Oui, cela parait cru d'en parler, mais il vaut mieux en parler plutôt que ceux trop nombreux en France bricole quelque chose dans leur coin, en ne sachant pas vraiment à qui en parler, ni même s'ils ne vont pas se retrouver Hospitalisé de force s'ils parlent de leur propre mort, qui finira par arriver qu'elle soit programmée ou dû au temps qui passe.

Votre réponse
Postez un commentaire