En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Jean Vincent (Adami) : ' Arrêtons les poursuites judiciaires ! '

Jean Vincent (Adami) : ' Arrêtons les poursuites judiciaires ! '
 

Le directeur du service juridique de l'Adami explique pourquoi son association s'oppose à la répression du téléchargement illégal de musique.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

76 opinions
  • Manu_
    Manu_     

    il faut que tous les internautes se serrent la poigne pour faire front.creer une association pour nous faire entendre ,et faire bloque comme moyen de pression sur les politicars ,que se fichen de notre poire .Creons un site les anti

  • Alain Prévost
    Alain Prévost     

    La vraie solution, encore une fois, c'est
    de permettre la mise en place d'une licence légale, par
    l'intermédiaire de cette redevance. Le tout est de convaincre les
    pouvoirs publics, le gouvernement, le Ministère de la Culture, les
    majors, ils ne veulent pas en entendre parler, voyez la campagne
    pas voix d'affichage actuelle, "téléchargez nous légalement".
    L'initiative du Nouvel Observateur a le mérite de proposer un débat
    dans ce domaine, Jack Lang, le père de la loi de 1985 qui instaure
    une redevance sur les cassettes analogiques vierges et une
    rémunération pour les passages radios, lieux publics, discothèques
    et télévision, a signé cette pétition mais aussi de nombreux artistes
    et pas les moindres et des intellectuels.

    Merci pour votre attention à ces "quelques" lignes.

  • Alain Prévost
    Alain Prévost     

    Attention, ceci ne vous dispense pas d'être sujet à des poursuites
    éventuelles de la
    part de l'industrie phonographique, j'ai moi-même un iPod 40 GO, je
    sais pertinemment que si je télécharge avec des échanges P2P des
    fichiers musicaux, je suis susceptible d'être poursuivi par l'industrie
    Phonographique. C'est pourquoi, notamment les associations de
    consommateurs proposeraient une redevance pour copie privée,
    calculée sur le fournisseur d'accès, plus 2? pour le sonore par
    exemple et cela permettraient, dans des périmètres définis, de
    pouvoir pratiquer des échanges de fichiers musicaux, via le peer to
    peer, sans être inquiété par des poursuites éventuelles. C'est, il me
    semble, la meilleure solution envisageable. C'est un fait que les sites
    de téléchargements légaux se développent, mais ils proposent, le
    plus souvent, une offre réduite au niveau des titres, de plus,
    c'est relativement cher, (bine que les majors considèrent que 0,99?
    le titre ce n'est pas assez). Le peer to peer entre particulier existera
    toujours et ce n'est pas les poursuites judiciaires qui freineront ce
    phénomène déjà inscrit dans les pratiques des internautes depuis
    plusieurs années maintenant.

  • Alain Prévost
    Alain Prévost     

    J'interviens tard dans ce débat, mais enfin, il n'est jamais trop tard
    pour essayer d'apporter une réflexion à ce sujet complexe.
    Il ne s'agirait pas d'une taxe, mais, comme expliqué par l'article
    intitulé : Jean Vincent, (ADAMI), "arrêtons les poursuites judiciaires",
    Il s'agirait d'une redevance pour copie privée qui serait répartie aux
    ayants droits, (Auteurs compositeurs, interprètes, producteurs) par
    l'intermédiaire de la commission copie privée qui existe déjà et qui a
    fixé les barèmes relatifs aux supports vierges comme les CD
    enregistrables, les supports comme les lecteurs mp3, par exemple
    iPod, de différentes capacités, 2 GO, 20 GO, 40GO. En fonction de la
    capacité de votre lecteur, apple reverse une redevance, (et non une
    taxe), pour copie privée à la société SORECOP, d'ailleurs, apple le
    précise sur leur site quand vous achetez un lecteur.

  • batman_
    batman_     

    arrêtons les pousuites judiciaires parce qu'elles téléchargent aussi de la musique piratée

  • googy
    googy     

    la taxe sur l'abonnemnt du FA est semble t il la meilleur solution. je pense meme que cette taxe devrait etre mise en fonction de la vitesse du modem. est ce qu'un abonné au 56k devrait payer? je pense pas. par contre plus les adsl sont puissantes plus les nombres de fichiers telechargés sont importants.

  • charly_
    charly_     

    le format d'encodage video DivX est gratuit la plupart du temps, et
    son utilisation est légale tant qu'il n'est pas utilisé pour encoder des
    films protegé par droit d'auteur. J'ai une collection complete de film
    de famille encodé en format divx et ce n'est pas pour autant que j'ai
    à craindre les foudres de la justice... il ne faut pas confondre.

  • charly_
    charly_     

    "........Je m'oppose fermement à ces idées de taxes sur les nouvelles
    technologies » , déclare monsieur Devedjian........."

    Et la taxe sur les supports numériques vierges? c'est une vue de
    l'esprit?????

  • gilles_
    gilles_     

    Vous avez peut étre remarqué dans vos rayons des produits alimentaires dit commerce équitable, café, chocolat, meubles ...

    C'est une chaine d'approvisionement et de distribution pensée pour permettre au petits producteurs d'avoir des revenus décents. Le tout pour éviter que la chaine de valeur soit dominée par les intermédiaires mais quelle soit plutot également réparti en fonction de la contribution de chacun à la création de valeur.
    Ca ne va pas plaire à tous mais aujourd'hui grace à la dématérialisation de la Musique, au WWW et à la technologie P2P, les intermédiares de la production et de la commercialisation distribution doivent réduire leur prélévement car leur contribution est dorénavant moindre à cette création de valeur au profit des créateurs, interprétes et "réalisateurs".
    Aujourd'hui le débat est polué par ceux qui ont controlé la musique jusqu'a maintenant(les maisons de disque, la Sacem et tout le systéme de gestion collective des droits) et qui ne veulent pas la rendre aux créateurs.
    Malheureusement les créateurs sont des artistes et le maisons de disque et la Sacem sont dirrigées par de trés bons et trés influants politicien.

  • croc magnon
    croc magnon     

    Sur les tours de 50 CD-R à 20? rien ne va à la Sacem.
    En effet il y a 0.353? HT de redevance par CD soit pour 50 CD-R une redevance TTC de 21.11? !!!!

    A 20? la tour c'est du CD importé frauduleusement !!!
    Et en plus les malins qui font cela outre anarquer la Sacem ce font une jolie fortune.
    Ils achétent au Luxembourg la tour de 50 CD-R environ 9? et la revende à des magasins en France vers les 12?.

    Et c'est qui le pigeon qui les achétent 20?: .............................. le consomateur biensur !

Lire la suite des opinions (76)

Votre réponse
Postez un commentaire