En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Je perds Noël

Je perds Noël
 

Jeudi 25 décembre, mon téléphone portable sonne ?" sans doute un ami... Eh bien non, ou plutôt si, mais un ami un peu particulier puisqu'il s'agit de mon patron.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

21 opinions
  • Fredéric_
    Fredéric_     

    J'aime bien la caricature de l'argument autoritaire, te plains pas et bosse si tu veux grimper;
    qui se traduit bien plus souvent par je suis bien content que t es bosse mais maintenant on a d autres besoins, alors continue de bosser.
    Tout cela pour laisser mon avis, on est en plein raffarinage et on essaye de remettre la France des cadres d'en bas au boulot, ainsi elle parle moins, relève un peu moins les inepties de ses touts puissants, et assure de privilèges maintenues.
    L'egalite des chances est assez dangereuse.
    Le baton pour assurer les carottes. Mais pourrait-on éviter les caricatures: le mec qui s'indigne d'une astreinte est-il nécessairement un fainéant ?
    Et si on demandait à nos comiques de dirigeant qui laisse leur avis sur ce site, de bosser réellement au lieu de brasser du vent en longues phrases stériles ?
    Encore une fois, évitons les caricatures (hormis leur effet comique indéniable, elle jette souvent un discrédit sur nos raisonnements).
    Vraiment, il n'est pas acceptable de ne pas instaurer un système d'astreinte non rémunéré, il n'est pas acceptable de fustiger ceux qui s'en plaignent, il ne serait pas acceptable de refuser d'intervenir le 25 décembre, et il n'est pas acceptable de fustiger le patron qui demande une intervention le 25 décembre.
    Ni droite, ni gauche, ni Sellières, ni Thibault, y a pas une classe dirigeante (gagneurs et bosseurs) et une classe dirigée (plaintive et fainéante).
    Les 35 heures sont applicables aux dirigeants aussi, qui peuvent décider de gagner moins d'argent au profit d'une vie moins dissolue, plus saine, et plus stable. Pour peu qu'ils soient talentueux et savent déléguer, c'est possible. Et ils peuvent aussi choisir de consacrer leur vie au boulot. Ni l'un ni l'autre des choix n'est condamnable, ni imposable aux autres.
    Message tout aussi stérile de ma part, mais qui a peut être l'avantage de proposer une vision un peu différente, plus centré sur l'intérêt collectif que l'intérêt personnel.

  • aleks_
    aleks_     

    http://www.dotnet-project.com/Modules/News/News.aspx?ID=57

  • L'Vioc Dinozore
    L'Vioc Dinozore     

    Il suffit d'avoir un cluster fiable pour n'avoir qu'à intervenir durant les jours ouvrables.
    VMS fait des clusters fiables depuis plus de 15 ans et, actuellement, les serveurs webs les plus sécurisés et les plus performants...
    Mais c'est ringard l'informatique qui marche et qui ne coute pas cher... :-(((

  • Ben_
    Ben_     

    Faut pas non plus deconner hein ? Le travail doit avoir sa dimension humaine aussi. En France dans les NTIC il y a pleins de titres aussi ronronnants que journaleux mais l'aspect pratique ? Zero ! Le serveur tombe en panne et aucune procedure n'est prevue ? Bin ca c'est le probleme du DSI, il est paye pour ca a lui de voir s'il ne fait pas sa job.... Rien n'ayant jamais ete prevu dans mes contrats a ce sujet la, losque je suis en conge, je suis injoignable et pour le reste qu'ils se demmerdent.

  • hhh_
    hhh_     

    abruti !

  • blefebvre
    blefebvre     

    SI les cadres sont taillables et corvéables à merci, c'est en grande partie de leur faute, car ils se sont estimé des gens supérieurs. Un gars de chez nous a foutu son ménage en l'air à cause de ça. Il n'a pas été mieux considéré pour autant. Il m'est arrivé de devoir rester à la boîte jusqu'à pas d'heure, de venir samedi et dimanche pour des changements de système obligeant à tout arréter, mais ça n'a jamais été une habitude. Il y a maintenant un système d'astreinte chez nous, y compris pour les cadres, avec compensation financière pour les mises à jour importantes risquant d'empecher le redémarrage le lundi matin.

  • Fred_
    Fred_     

    Sur le plan perso :
    J'ai résolu le pb en eteignant systématiquement le portable prof dès que j'ai fini de bosser.
    En complément, j'ai un portable perso réservé aux vrais potes et à la famille.
    Sur le plan prof :
    Longue vie aux solutions de haute disponibilité et aux outils de supervision à distance. C'est couteux mais se justifie en fonction de la perte de CA.
    Moralité :
    Corvéable à merci certes, mais avec un peu d'organisation, on peut éviter de se faire manger à l'infini...

  • Traroth
    Traroth     

    On devrait revenir aux methodes de la Rome antique, à coup de fouet. Pourquoi payer les gens, quand on peut se contenter de leur laisser la vie "In working like that, you stay alive"...
    Meditons ceci : tout travail merite salaire.
    Un cadre est remunéré (theoriquement) en fonction d'objectifs à atteindre. On ne peut pas lui inventer des taches comme ça vient (enfin, si, on peut, la preuve, mais il ne faudrait pas)

  • JC_
    JC_     

    et le Bignoux qui supervise crie "Attention, panne sur le serveur machin, contacter votre administrateur préferé..."
    ...et rebelote, on t'appelle.

    Vendons lui plutot une solution d'accès distant, ou mieux un bon cluster qui va bien.

  • Gregory STAHL
    Gregory STAHL     

    Désolé mais un serveur qui tombe, quoi de plus banal, un outil de supervision avec prise de main a distance, est aujourd'hui un outil indispensable des systemes d'information critiques.
    Allez voir votre patron et en tant que cadre responsable demandez lui un budget supervision.
    et contactez moi ;-) Gregory vendeur de solutions de supervision ;-))

Lire la suite des opinions (21)

Votre réponse
Postez un commentaire