En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Hadopi : les gamers ne sont pas des pirates, bien au contraire

Mis à jour le
Hadopi : les gamers ne sont pas des pirates, bien au contraire
 

Enfin une communauté qui admet que le piratage nuit à la création et qu'il pénalise une industrie. Une étude Hadopi/GfK qui fait rêver les ayants-droits des autres loisirs culturels.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Vyse69
    Vyse69     

    Télécharger et visionner ou écouter un film ou une musique, c'est facile et rapide, ce n'est pas le cas d'un jeu vidéo, sans compter que pour chaque console, la méthode est différente. Cela dit, étant moi-même gamer, j'ai plus de plaisir à avoir en ma possession un jeu acheté qu'un jeu téléchargé (légalement) et d'autant plus qu'un jeu piraté (je ne le fais plus depuis la Dreamcast sur laquelle je n'ai eu que deux ou trois jeux piratés pour des dizaines achetés) ... alors que pour la musique ou un film, je n'ai pas de plaisir particulier. A ce sujet, j'aimerais ajouter une chose : une musique ou un film n'a pas la même valeur sentimentale qu'un jeu vidéo, sauf pour les passionnés, un film se regarde et "se jète", et la musique est éphémère dans le temps, nous la changeons très régulièrement, ne désirant que rarement garder un titre. Un jeu que nous avons apprécié restera dans la gamethèque pendant des années, et nous aurons parfois envie d'y rejouer. Là est la vraie différence entre les jeux et les films/musique ! D'un autre côté, il est vrai que certaines études dise prouver qu'un petit pirate n'achètera que peu de musique, et un grand pirate beaucoup, et pour le cinéma, il faut avouer qu'il connait un grand succès ces dernières années malgré le piratage. pour finir, avant internet, on enregistrait la musique à la radio, et un se prêtait des cassettes qu'on copiait facilement, idem pour les films !!!

  • Tirnon
    Tirnon     

    <<Quant aux systèmes de protection (MTP/DRM) qui protègent les jeux, ils ne sont pas perçus comme un flicage. Au contraire, ils sont acceptés, car compris des utilisateurs qui apprécient leur « discrétion ». C?est en tout cas ce qu?affirme le panel interrogé par l?Hadopi.>>

    Je crois qu'il y avait un peu trop de consoleux dans le lot qui de toute façon sont très peut concerné par le piratage vu la difficulté et le risque. Les joueurs pc ont surement un autre avis sur les saloperie de MTP/DRM comme ceux de uplay ou autres qui pénalisent plus les joueurs honnête par leur non discrétion ... encore une étude hadopi sur une vingtaine de personnes

  • yt75
    yt75     

    Oui enfin les gamers pour les films et autres sans doute pas la même chose comme tout le monde ...

    Résumé de situation :
    http://iiscn.wordpress.com/2013/10/16/contenu-sur-le-net-piratage-offre-legale-resume/

  • Photo73
    Photo73     

    "Enfin une communauté qui admet que le piratage nuit à la création et qu?il pénalise une industrie."
    Je ne pirate rien ni ne piraterai, mais ça me fait rouler par terre. Il semblerait, d'après des études dérangeantes, que ceux qui piratent de la musique en achètent LE PLUS ! Pour la vidéo, je ne sais pas. N'oublions pas que l'industrie étant frileuse elle a mis un temps FOU pour proposer des musiques en ligne (trop chère, je trouve, 1?(0,99)/morceau + prix de la sauvegarde avec la contribution copie-privée (qui sert principalement à alimenter le spectacle vivant), 10-12? les 15 titres).
    Je suis resté à Pacman sur TRS80... :-)

Votre réponse
Postez un commentaire