En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Free épinglé sur l'échange de sa Freebox

Le FAI vient d'être condamné pour publicité mensongère. La politique de reprise des modems est loin d'être claire chez tous les acteurs de l'ADSL.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • EricERAK
    EricERAK     

    Problème avec un FAI
    Méthodologie pour obtenir satisfaction ou indemnisation
    (éprouvée par l'expérience)

    1) Dès la constatation du problème, appelez la hotline (généralement payante) qui, selon le sérieux du FAI, sera plus ou moins efficace (souvent totalement inefficace donc inutile de gaspiller son temps et son argent en insistant dans cette voie).
    2) Conjointement avec l'appel à la hotline et même si l'interlocuteur assure que le problème sera réglé rapidement (ce qui est rarement le cas), il faut envoyer le lendemain même de la constatation du problème une MISE EN DEMEURE en recommandé avec accusé de réception (important : porter la mention "Mise en demeure" bien en évidence dans l'objet de la lettre). Bien expliquer le problème avec toutes les indications nécessaires et exiger sa solution dans un délai maximum de trente jours.
    Pourquoi envoyer une mise en demeure et pourquoi si tôt ?
    1) Parce que les hotlines sont (c'est de notoriété publique) la plupart du temps inefficaces pour partie ou l'ensemble des raisons suivantes : pas de suivi du problème, incompétence technique des opérateurs, ceux-ci, délocalisation oblige, parlent très mal le français et ne comprennent pas un mot ce que vous dites. De plus, désintérêt du FAI car 80 % des problèmes soumis à la hotline ne le concernent pas (problèmes étrangers à la liaison Internet). Le FAI ne réagira donc à votre demande que s'il reçoit cette mise en demeure.
    2) Si vous devez finalement en appeler au Juge de Proximité pour régler votre problème, votre demande ne sera probablement pas prise en compte si vous n'avez pas préalablement mis en demeure votre fournisseur de régler le problème. De plus, au cas où le Juge recevrait quand même votre demande sans cette mise en demeure envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception, le FAI aurait beau jeu, en réaction, de vous attaquer pour procédure abusive arguant que, si vous l'aviez informé, il aurait réglé le problème (il ignorera vos appels à la hotline et vos courriers non recommandés dont vous serez dans l'impossibilité de prouver qu'il les a reçus). Un certain FAI et non des moindres, qui démontre régulièrement qu'il est plus préoccupé par sa part de marché que par le respect dû à ses clients, l'a déjà fait.
    Donc, pour obtenir une solution le plus rapidement possible, ne pas tarder à envoyer ce courrier.
    Conserver la copie de cette mise en demeure avec les talons du recommandé AR. Généralement, on obtient enfin une réponse du fournisseur - pas forcément satisfaisante - mais avec des éléments concrets.
    N'interrompez pas les prélèvements bancaires du FAI même si vous n'avez plus de connexion et que vous êtes en rage. Vous seriez dans votre tort vis-à-vis de la Loi, vous compromettriez vos chances d'obtenir satisfaction plus tard (vous passeriez pour un mauvais payeur) et, surtout, le FAI n'hésitera pas, lui, à vous faire poursuivre par un huissier de justice (toutes les entreprises de ce genre paient à longueur d'année des sociétés de recouvrement de créances et des cabinets d'huissiers de justice pour poursuivre les mauvais payeurs et celles de mauvaise foi pour impressionner les victimes de leurs mauvais services). Vous pourrez toujours obtenir un remboursement plus tard.
    3) A l'expiration du délai de la mise en demeure, si le problème n'est pas réglé, il faut saisir le Juge de Proximité de votre domicile. C'est très simple, gratuit et il n'est pas obligatoire ni indispensable d'être assisté d'un avocat.
    Passez au Tribunal d'Instance dont vous relevez pour prendre le formulaire de "Déclaration au greffe de la Juridiction de Proximité" afin de demander la convocation de votre fournisseur devant le Juge.
    Faites aussi, auprès du greffe du Tribunal de Commerce où il est enregistré, une demande d'un extrait K Bis de votre fournisseur. On peut le faire par Internet (http://www.infogreffe.fr/infogreffe/index.jsp). Vous trouverez le RCS du fournisseur sur ses courriers.
    Dans la demande au Juge de Proximité, vous indiquerez ce que vous voulez obtenir de votre adversaire : une action (connexion ou reconnexion, livraison, réparation, ?) ou la résiliation de votre contrat, ou un remboursement, des dommages et intérêts et ajoutez alors une somme (500 ?) "au titre de l'article 700 du NCPC" (Nouveau Code de Procédure Civile) - cette somme sert à vous rembourser des frais de procédure.
    Demandez aussi que votre adversaire soit condamné aux dépens et, si vous demandez une action (reconnexion, livraison, réparation, ?), ajoutez une demande d'astreinte de 100 ? par jour de retard d'exécution au-delà de huit jours après la signification.
    Le Juge décidera de ce qu'il est bon de vous octroyer s'il vous donne raison?
    Vous joindrez tous les documents justificatifs à l'appui de cette demande. N'oubliez rien :
    - l'ORIGINAL de l'extrait K-Bis ;
    - la COPIE de la mise e

  • brje
    brje     

    Bonjour,

    Malgré la décision de justice que vous mentionnez, Free maintien le principe de la facturation de l'échange du modem Sagem vers la Freebox (voir ses FAQ).

    Ayant été victime de ce changement des conditions d'échange j'ai adressé plusieurs message à free pour qu'il me rétablisse l'ancienneté que m'avait couté cette opération (mon ancienneté couvrait largement le prix demandé, et aujourd'hui elle me fait defaut pour passer en dégroupage total ou me désabonner), qui m'a répondu à chaque fois qu'il n'en était pas question.

    Il serait bon que Free se prononce quant à cette décision de justice, soit pour la contester soit pour l'appliquer à tous des abonnés.

    Qu'en pensez vous?

    Cordialement.

    Brje

  • huskie73
    huskie73     

    Bah, de toutes façon, au train où vont les choses, Free va passer de la rubrique "innovation" à la rubrique "nécrologie".
    Moi, perso, ma connection, elle va bien.....

  • woody70
    woody70     

    c'est vrai que lorsque c'est FT on a des tonnes de réactions, mais là...
    C'est comme pour Alice (lors de la hotline gratuit), je revois ceux qui casser FT :hello:
    Et maintenant, plus de hotline chez Alice, c'est cassé :D
    Sans compter les fraudes au niveau des contrats et les modem Tiscali (qui ne marche pas terrible) au prix des modem Alice :p
    Mais bon vous ne pouvez pas dire que l'on ne vous avez pas prévenu !
    Au fait Chez FT, la hotline est désormais gratis (ce sont les premier) et elle fonctionne, à bon entendeurs, salut :youpi:

  • Tiberiume
    Tiberiume     

    Marrant non,
    Quand c'est FT qui est condamné on a droit à plus de 100 messages de "C'est une honte, un scandale Wanadoo c'est nul!"
    Et là c'est Free et tout le monde se la ferme....

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    qu'on puisse modifier unilatéralement les conditions d'un contrat sans que ça soit considéré comme un nouveau contrat qui doit être ratifié à nouveau !! Imaginez un patron qui modifie votre contrat une fois signé pour baisser votre salaire par exemple !!!!

  • El Zogotino
    El Zogotino     

    Ca va, ce n'est pas trop élevé.
    Si France Télécom avait été attaqué pour des faits similaires, l'amende se monterait, à n'en pas douter, à plusieurs centaines de milliers d'euros, si ce ne sont pas des millions !

Votre réponse
Postez un commentaire