En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Et si les informaticiens osaient quitter leur zone de confort ?

Et si les informaticiens osaient quitter leur zone de confort ?
 

L'exercice en vaut la peine. A l'inverse d'entreprises à la recherche de clones, la SSII Lipton encourage le changement et la prise de risques. Une attitude peu courante qui vaut le détour.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • robero
    robero     

    Merci mesdames !
    Maintenant que vous faites tout comme nous et même, d'après vous, mieux que nous, nous allons pouvoir souffler un peu.
    Je plaisante (à peine).
    Pour en revenir au sujet, je ne vois là rien de nouveau. Des hommes, dont je fais partie, on fait cela bien avant : je suis informaticien depuis trente cinq ans, j'ai travaillé dans plusieurs entreprises d'informatique, j'ai créé la mienne, je fais du service en informatique pour d'autres entreprises, ... et je ne suis pas le seul...
    Mais peut-être que les femmes découvrent... un peu à la manière des ados qui croient que le monde a commencé le jour de leur naissance.
    Désolé d'être un peu brutal mais le sexisme féminin est partout (à la télé, à la radio, dans les journaux, les pubs, les comportements des femmes, ... et cela commence à être un tantinet... pesant (pour rester poli).

  • TiDom
    TiDom     

    J'ai travaillé cinq ans en SSII, et c'était génial.
    Mais c'était une petite SSII, et j'ai eu de la chance.

    La où je rejoins ton point de vue, c'est que tous les gens que j'ai croisés venant d'un 'grosse' SSII étaient moyen emballés. D'ailleurs je suis parti quand la boîte a été rachetée.

    Le rédacteur n'a pas parlé de cas général, mais d'exception :)

  • Michel A.
    Michel A.     

    A chaque fois qu'une démarche innovante se fait jour en France c'est la même chose: on la soupçonne d'arrières-pensées.
    Et le bénéfice du doute? Et l'équité intellectuelle? Et le goût pour l'aventure, celle de la pensée puis celle du projet? 100% des gagnants au loto ont acheté leurs billets, pas vrai?
    Nous y voici une fois de plus: sortez des lieux communs et vous serez condamné, entretenez l'immobilisme et l'on voous sanctifiera.
    Mais qu'est-ce qui peut bien amener un certain nombre de nos concitoyens à pareillement se méfier du changement?! Qui ne tente rien n'a rien! Essayons!

  • Traroth
    Traroth     

    A chaque fois que les SSII ont du mal à recruter, environ tous les 8 à 10 ans, c'est la même histoire : nous ne sommes pas une SSII come les autres, nous nous intéressons au parcours et aux motivations de nos employés...
    Dès que la situation se durcit un tantinet, le ton change du tout au tout et on découvre la machine à licencier qui était bien planquée dans un coin.
    J'ai travaillé pendant 4 ans en SSII, et je n'en ai jamais vu une tenir ses promesses, pour ma part.

Votre réponse
Postez un commentaire