En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Embauche à risque

Embauche à risque
 

Face au nombre de candidatures pour un poste à pourvoir, il est tentant de choisir le meilleur CV, la personne la plus expérimentée. Mais, en cas de reprise économique, ces nouveaux embauchés surqualifiés ne seront-ils pas les premiers à vouloir partir ?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • lance-pierre
    lance-pierre     

    Il m'a toujours semblé que le manque de visibilité à long terme, et en corrollaire les annonces pour des postes à pourvoir d'urgence, était le fait des entreprises qui possèdent des secteurs RH très étoffés.

  • Gerard_
    Gerard_     

    Une telle quantité de candidatures voilà une situation qui doit plaire aux experts des cabinets de chasseurs de têtes, qui pourront continuer leur belle annonce du type: "Cherche directeur informatique, formation ingénieur ou école de commerce" en attendant de voir pour les hôpitaux "service des urgences cherche médecin urgentiste, formation médecin, pharmacien ou vétérinaire" !
    aux patients comme aux projets de s'adapter

  • Traroth
    Traroth     

    Cet article contient une question cachée : comment conserver des employés qu'on ne sait pas motiver ? Ce super profil qu'on a recruté en periode crise, s'il est bien dans la société, pourquoi est-ce qu'il partirait ? La gestion des ressources humaines, c'est (ou ça devrait etre) un peu plus que simplement lire des CV, passer des entretiens, choisir le meilleur candidat, essayer de le truander au maximum sur son salaire, puis ne plus jamais lui adresser la parole. La renégociation du salaire, la formation ou simplement l'écoute sont importants. Utopie ? On voit les résultats : Les entreprises commencent à vouloir embaucher des profils sous-optimaux par peur de ne pas pouvoir retenir les mailleurs

  • Hervé_
    Hervé_     

    Le recrutement est certainement la fonction la plus risqué de l'entreprise, combien le savent ? Il est plus confortable de recruter un CV, vérifier, évaluer, que d'effectuer un vrai process de recrutement et mettre en adéquation, un poste, une équipe, une culture, un candidat.
    La création de valeur n'est t-elle pas issu de la prise d'un risque, est à l'inverse la recherche de sécurité n'est-elle pas une première étape vers une fin.
    Qui a été président de Vivendi, Elf, Crédit Lyonnais?. ? Qui a dit, Thomson Multimédia, ça ne vaut pas 1 franc ? Montrez-moi tous ces Beaux CV.
    En effet, ils sont partis dès le premier avis de gros temps.

Votre réponse
Postez un commentaire