En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Des cours d'informatique déductibles des impôts

Famiclic s'est engouffré dans la brèche ouverte par les emplois familiaux. Les clients qui font appel à ses services à domicile peuvent déduire de leurs revenus 50 % des frais qui leur sont facturés.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Rabito
    Rabito     

    Je viens de tomber sur votre article qui était précurseur du développement du secteur. Bravo à cette boite Famiclic qui a senti avant tout le monde une bonne opportunité. C'est vraiment marrant de voir qu'il n'y a pas une semaine sans voir de nouvelles initiatives dans les services à la personne. Merci à 01net qui colle à cette actualité.

  • Laurent M_
    Laurent M_     

    Aujourd'hui, il y a ceux qui ont la chance d'exercer leurs compétences dans des entreprises nationales , régionales... Et il y a ceux qui ont les compétences et restent sans emploi. Ces mesures ne sont-elles pas, à l'origine, destinées à permettre aux exclus possédant les dîtes compétences et, vivant pour le plus souvent dans un environnement rural, de pouvoir dispenser leur savoir-faire au titre de la proximité.
    Certe "les grandes entreprises informatiques et de consulting" ont besoin d'occuper leurs gens maintenant qu'elles ne peuvent plus profiter de la crédulité des entrepreneurs auquelles elles ont, durant quelques années, proposer leurs services à des tarifs prohibitifs.
    Dommage que ce comportement vénal ait contribué à la délocalisation et l'externalisation des compétences informatiques.
    Aujourd'hui, je me demande si le "freelance" pourra proposer la déductibilité d'impôt à ses clients; aura t'il droit à l'agréement ?
    Cet agrément sera-il proposer sans limitation, ou bien arriverons nous , une fois de plus à une réglementation de type "Quota", comme les licences de la CHR ? Ou encore, une normalisation étouffante des savoir-faire et méthodes d'enseignement ?
    Devrons nous tous passer par une formation de formateur pour enseigner au grand public afin d'obtenir l'agrément? ....
    Nous souffrons en province :
    -Peu de travail ou éloigné et essence au même prix...
    - Salaires faible et forte inflation des coûts de la vie et de l'immobilier.
    - Accès à la formation éloigné et coûteux.
    Nous attachons de l'importance à ce que les mesures soient réalisées pour développer le service de proximité et l'emploi de proximité...

    Laurent M

  • ramar
    ramar     

    bien sur ca évite la délocalisation, mais attention au type de formation. C'est pas le même, c'est de la formation BASIQUE au maniement de la souris etc ..... pour le GRAND PUBLIC ....

  • BubbleWizzz
    BubbleWizzz     

    Au titre de l'optimisation de l'employabilité des salariés (et à la participation individuelle à la performance française sur la scène internationale, bref, le grand marché), les frais de formation sont déductibles des impots. Bien évidemment, cette mesure ne concerne pas les formations au maccramé ;-)
    Franchement, entre mesures d'annonces, annonces de mesures et announcement, il reste du devoir des éditorialistes éclairés d'affiner les dépêches qui tombent sur leur transcripteurs (ou de la solidarité inter salariale) ;-)
    Quitte à claquer du fric, faites pêter la qualité (puisque vous le vallez bien) ;-)

  • Ann O'Nym
    Ann O'Nym     

    C'est bien, grâce à cette réduction d'impôts, les informaticiens dont le boulot est parti en Inde vont pouvoir se recycler dans les services de proximité...

  • ramar
    ramar     

    Aide-ordinateur sur Lyon. Et depuis longtemps ....

Votre réponse
Postez un commentaire