En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Client anonyme, client tranquille !

Client anonyme, client tranquille !
 

Les éditeurs de logiciels sont prêts à tout pour que vous vous inscriviez sur leurs sites au moindre achat. Résistez !

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • TuTuX
    TuTuX     

    ça n'empeche pas qu'on trouve facilement blueberry sur le net depuis une semaine.

    pour ma part je suis allé le voir au ciné (fan de cassel), et c'est clair que a moins d'avoir un home cinéma au top, c'est incomparable.

  • francis15_
    francis15_     

    Ils ont nos coordonnées par les cartes de paiement (Accord, Pass etc...) Ou bien ils les ont sur les chèques tout bêtement. Nous sommes cernés.

  • toto_
    toto_     

    il suffit d'attendre un peu pour avoir un bel emballage légal. Au bout que quelques semaines, quelques mois pour ceux qui marchent le mieux, le prix est divisé par 3, voir plus, et ce aussi bien pour les CD musicaux que pour les jeux vidéos.
    En plus, dans le cas des jeux, il s'agit souvent de la version avec la correction des bugs et/ou des bonus.
    Pour les artistes et les jeux qu'on aime vraiment, il faut savoir résister à l'effet de mode pour l'avoir au meilleur prix, plutôt que d'empiler des CDs gravés qu'on écoute même pas...

  • James_
    James_     

    Le problème, au niveau des formulaire d'enregistrements des softs, c'est que si vous répondez n'importe quoi, votre licence du produit risque de ne pas être valide.
    En tout cas, quand vous voudrez une mise à jour, vous serez bien ennuyé.
    A j'avais mis quoi comme nom déjà? Titi Toto?

  • toto_
    toto_     

    Y aurait pas une petite rupture technologique genre passage du mécanisme à ressort au quartz pour les montres?
    Coût de piratage ADSL, 0 et quelquechose (l'abonnement, n'oubliez pas l'abonnement).
    Coût d'achat d'un morceau iTunes un peu plus.
    Coût d'achat d'un album, et ben c'est beaucoup trop.
    Y a rupture, là ...
    Licence d'un logiciel utilisé par beaucoup de monde: trop pour un particulier.
    Licence d'un logiciel utile: rien, j'ai toujours trouvé un freeware qui au prix d'un petit effort faisait la même chose (Open Office et une foule de freeware dispo sur l'internet).
    Y a rupture, là ...
    C'est fini la distribution de morceaux bruts. C'est fini de faire monter le prix des disques alors que le coût de pressage est passé à quasi rien depuis les débuts du CD.
    C'est dommage que le consommateur trouve l'écart de prix trop grand et passe dans l'illégalité. Faudrait peut-être le baisser un peu.
    C'est le modèle de distribution qui a du plomb dans l'aile: l'information numérique se diffuse très vite et très bien aujourd'hui. Il faudrait s'adapter messieurs les éditeurs.
    Pour le reste, qui veut me faire croire ici qu'il est nécessaire que l'éditeur connaisse ma date de naissance pour valider l'activation d'un logiciel ?
    Non, l'objectif d'une société commerciale est de mieux vous connaître pour gagner plus d'argent, pas pour vous servir (vous asservir?).
    Alors jouez: remplissez leurs cases de jolies réponses incohérentes jusqu'a ce qu'il posent celles qui concernent leur produit et pas vous.
    Enfin, l'axiome du commerce est de tromper le client sur le prix de revient de l'objet pour faire la meilleure marge. Si l'on parle de la chute de vente de disques, qui parle de la chute du bénéfice des maisons de disques ?

  • Jeff_
    Jeff_     

    Moi je pense que l'effondrement des ventes de cette année réside essentiellement dans le fait que les gens n'aime pas acheter cher de la merde ( désolé de l'expression ). Cette année quels ont été les "tubes" ? De la bonne daube made in TV et les consommateurs en général ne sont pas si dupes que ça. Triste constatation que de voir au fnac et autres magasins que les bonnes daubes françaises et anglaise/américaine, les petits artistes on en trouve pour 25/30 ? et la musique étrangère ( allemande, japonnaise, koréenne, chinoise, espagnole, suédoise ...) on croirait que ça n'existe pas ( et oui y a que les anglais et les français qui chantent ). Dans ces conditions de pauvreté culturelle et d'avarisme sur la merde, mieux vaut se fournir ailleurs ...

  • Chatmate
    Chatmate     

    Je pense que l'éventuelle obligation d'inscription participe, participerait du désir de piratage, du moins davantage que le prix ne participerait d'un besoin de fraude, de vol pour dire les choses telles qu'elles sont. Liberté donc. Imaginez : une démarche honnête qui conduit à des inconvénients qu'une approche frauduleuse évite. La tentation est valorisée.
    Mais il en va aussi de l'égo. Ce fameux défi propre à notre société contemporaine, ce "challenge" dont on nous rabat les oreilles sans suffisament insister sur l'aspect éthique dont elle se devrait d'être accompagnée - du reste, qui prônerait l'exemple ? - peut amener un esprit déluré à rejoindre ceux qui font de l'honnêteté l'arme des faibles.
    Quant au portefeuille, je reste convaincu que c'est une motivation tout à fait marginale, même si une baisses du coût logiciel/musique peut être incitatif, je pense qu'il le sera, dans les méandres complexes du consommateur, notamment jeune, davantage en terme de victoire remportée que de gain purement pécunier.
    Le coût d'opportunité, voilà me semble-t-il une notion phare essentielle, qui peut amener un client-consommateur à débourser parfois à tort et à travers, ainsi qu'à pirater pour les mêmes motifs.

  • etienne_
    etienne_     

    Bonjour,
    j'ai 20 ans, pas beaucoup de sous et j'aime beaucoup la musique. Je pense que beaucoup de personnes qui possèdent des cd gravés préferaient posseder les originaux. C'est en effet bien plus agréable d'avoir un cd avec une belle pochette, les titres et la durée et des bonus plutôt qu'un cd gravé avec le nom gravé au stylo indélébile. Mais 18 à 22 euros pour 1 album, c'est beaucoup trop cher. Si les maisons de disque faisaient des effort en baissant le prix d'un album vers 10-12 euros en gardant la même qualité des prestation autour, les ventes augmenteraient beaucoup, et compenserait probablement la perte de benef sur chaque disque pour la maison de disque. Pourquoi les maisons de disque ne font pas de sondages pour savoir si les personnes acheterais les cd pour 10-12 euros. Je pense que tant que les prix ne seront pas passés en dessous de 15 euros, la vente de cds ne repartira pas et le piratage augmentera.
    J'ai posé la question autour de moi et beaucoup me disent ( je le pense aussi ) qu'ils regrettent de ne pas avoir les originaux des albums, ont parfois quelques remords à l'égard des artistes qu'ils piratent.
    Donc les maison de disque : la balle est dans votre camp.

  • nathalie_
    nathalie_     

    je ne sais pas, je n' ai pas de solution miracle. prenons l'exemple des cd musicaux. en france, le marché s'est écroulé et beaucoup l'attribuent aux téléchargements online.

    au royaume uni, le marché a progressé. alors que les internautes britanniques sont bien équipés aussi. pourquoi ? des prix de plus en plus réduits. des réductions importantes sur le prix des cd. les companies ont accepté de baisser leur prix. résultat, des mouflets qui sortent de chez virgin ou tower records les bras chargés de cd !!!!

  • nathalie_
    nathalie_     

    selon moi il est inexact que les utilisateurs téléchargent les logiciels par refus de donner des renseignements personnels.

    il faudrait peut-être se pencher sur les prix des dits logiciels, qui sont prohibitifs, et je pèse mes mots

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire