En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Black Hat 2014: peut-on encore sauver le cyberespace de ses innombrables failles?

Mis à jour le
Dan Geer, responsable sécurité chez In-Q-Tel
 
Dan Geer, responsable sécurité chez In-Q-Tel - Dan Geer, responsable sécurité chez In-Q-Tel

Face à la croissance rapide des vulnérabilités, il faut trouver de nouvelles solutions. Parmi les idées nouvelles qui émergent: le rachat et la publication de toutes les failles ou encore la dépossession des éditeurs de leurs codes source.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • marsu0lami
    marsu0lami     

    Le jour ou le revers de la medaille sera plus terne que le cote face... alors les mentalites changeront. Le jour ou les etats auront plus a perdre qu a gagner a laisser une faille ouverte...

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    "« Si un code n?est plus entretenu, il faudrait qu?il tombe dans le domaine public et devienne open source », suggère l?expert informatique. Il s?agirait d?une sorte d?expropriation pour le bien commun. Elle pourrait, par exemple, s?appliquer pour Windows XP." Pour une fois je vais faire court... + 10000. (Plus 10000) En rajoutant que de vieux jeux pour PC devraient aussi suivre et passer en Open Source, après quelques années, pour qu'ils puissent être portés vers des OS plus récents, par des bénévoles, sans aucun DRM... (Finalement j'ai fait un peu plus long ;-)).

Votre réponse
Postez un commentaire