En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Pourquoi Waze et Coyote vont (peut-être) devoir interrompre leurs alertes radars
 

Le Ministère de l’intérieur a déposé un projet de décret visant à obliger les éditeurs d’applications à interrompre leurs services pour des raisons de sécurité. Son application, incertaine, pourrait ne pas intervenir avant bien longtemps.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • RedGuff
    RedGuff     

    "ceux commercialiser" : !

  • Dimitri92600
    Dimitri92600     

    Je suis dubitatif quant au motif mis en avant afin de justifier la mise en place de ce décret. En effet, un conducteur sous l’empire de l’alcool à le discernement ainsi que les réflexes altérés et c’est d’ailleurs la raison justifiée de verbaliser voire d’interpeler un tel conducteur.
    Toutefois, j’ai du mal à concevoir qu’un tel conducteur se mette derrière son volant, boucle sa ceinture de sécurité puis connecte son GPS afin de suivre sagement les recommandations du boitier pour ne pas se faire contrôler par un radar automatique ou bien volant. Si tel était le cas, un tel conducteur aurait le « reflexe » sélectif voire citoyen. De même, j’ai du mal à comprendre que des terroristes puissent-être inquiétés par des forces de l’ordre avec un Radar qui relèvent la vitesse mais pas encore les armements ni même la détermination froide d’un acte prémédité au travers de jumelle. Combien d’interpellations de terroristes en FRANCE suite un contrôle routier ? Non vraiment, je suis circonspect quant à cette avalanche d’arguments « simplistes » !

Votre réponse
Postez un commentaire