En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

25 000 Anglais accusés de téléchargement illégal par les éditeurs de jeux vidéo

25 000 Anglais accusés de téléchargement illégal par les éditeurs de jeux vidéo
 

Pour lutter contre le piratage, cinq éditeurs envisagent de proposer à des internautes de payer 300 livres afin d'éviter un procès.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

23 opinions
  • Oliii
    Oliii     

    SANS RIEN FAIRE ? et télécharger illégalement c'est quoi ? voler en faisant quoi ?? Voler le travail des autres!

  • Oliii
    Oliii     

    Oui ben c bien!! Comme cela ça va clamer tous ceux qui pensent que télécharger illégalement cela ne pose aucun problème! 300 000 euros d'amende! Bien et s'ils ne paient pas... Prison ou saisie! Normal! au vol la réponse est la répression!

  • Oliii
    Oliii     

    Ben oui bien sûr! Bravo quelle intelligence de vouloir mélanger camps de concentration et téléchargement illégal! Quand les voleurs essaient de trouver une justification à leurs délits! Et en plus ils traitent les autres de tarés!

  • Oliii
    Oliii     

    Pourquoi ils sont à toi ces jeux ??? Gratuitement ? La belle affaire! Voleur et fier de l'être!

  • Oliii
    Oliii     

    N'importe quoi!! Tu vas ré-acheter alors que tu te l'ai procuré gratuitement pendant des années. Arrête de nous prendre pour des C... Accepte le fait que tu voles, c'est tout! Et ce langage infantile contre les majors, ça suffit! Le monde est rempli de multinationales qui te pillent tous les jours! Les internautes avec le téléchargement ILLEGAL sont en train de voler à des artistes leurs oeuvres! Et en attaquant les majors de l'industrie musicale, les réactions en chaîne sont sur le personnel de ces maisons de disques qui sont licenciés et sur sur tous les artistes dont on rend les contrats ou que l'on ne signe plus!

  • ikc666
    ikc666     

    On nous parle de preuve de téléchargement illégal... Moi je parlerai plutot de récupération d'adresse IP sans preuve réelle. En effet, quelles preuves les majors peuvent elles apporter? Toutes les études ont démontré que de toute manières le sniffage par les FAI tant au niveau du protocole que de son contenu n'est pas du tout viable eu égard au principe même du protocole P2P qui ne permet pas d'identifier clairement qui est l'auteur et ce qu'il transmet (détournement de requêtes par exemple - voir un article récent, par [url=http://www.zdnet.fr/blogs/2008/06/24/la-detection-d-adresse-ip-sur-les-reseaux-peer-to-peer-en-question/]exemple[/url]). Vous pouvez faire un téléchargement P2P tout à fait légal et un pirate peut lui utiliser vos requêtes à d'autres fins sans se faire repérer. La seule preuve d'un téléchargement illégal est est reste la saisie du poste (à condition que les données sur celui ne soient pas cryptées). On remarque qu'une fois de plus les majors arrivent avec 10 ans de retard sans proposer de réelle alternative en essayant un forcing qui de toute manière est voué à l'échec puisque des solutions de partage légales et gratuites garantissant l'anonymat et la protection de l'internaute sont déjà existantes (freenet, tor, gnunet, truecrypt, etc...). Au lieu de dépenser leur argent en avocats et procédures longues et couteuses, il serait préférable que les majors utilisent leurs forces à mettre en place de réelles solutions alternatives (exemple pour les jeux: metaboli pour lequel il semblerait bon d'étendre le catalogue proposé) en unifiant leurs tarifs. En effet, selon le pays un morceau acheté sur internet n'a pas du tout la même valeur! 0.99 euros sur iTunes en France mais déjà un tiers de moins chez ce même marchand aux Etats-Unis (d'ailleurs le même morceau chez Orange avec son forfait met ce même morceau à 0.02 euros)! Ce qui n'empêche pas iTunes d'avoir déjà dépassé les 5 milliards de téléchargements légaux. Comme quoi des solutions existent...

  • Freyer
    Freyer     

    Le jour où les médias (cd, jeux vidéo, musiques, DVD etc...) seront vendus moins cher et que les maisons d'éditions arrêteront de s'en mettre plein les poches, alors nous pourrons envisager d'acheter les produits.

  • alain_térieur
    alain_térieur     

    C'est aussi ce qui a tué il y pas mal de temps les ordis style Atari ST, Amiga, ... trop de piratage ... concurrence aussi avec le PC ... bref plus rentable de développer de nvx jeux ...

  • remy46
    remy46     

    400€ de bouquins ? A quoi çà sert ?? Un pirate moyen peut avec un peu de volonté télécharger pour plusieurs milliers d'€ par mois de logiciels et autres, et même en revendre un peu histoire d'arrondir ses fins de mois, alors aucun problème pour payer ces 300£, c'est risible !

  • epsig
    epsig     

    Le peer to peer implique le téléchargement, quant tu télécharge un fichier le logiciel télécharges des segments de ce fichier, il met aussi à disposition ces même fragments. Donc automatiquement, même si tu n'as que 5% des fragments téléchargés tu partage ce fichiers pendant toute la durée du téléchargement, ensuite évidement tu peux le retirer de la liste du logiciel de peer to peer mais le mal est fait.
    Et prenons un autre cas d'utilisation, je télécharge un fichier que je pense gratuit mais qui est en réalité un fake (un ficher qui a été renommé pour tromper son monde), quant je m'en aperçois (avec un preview) il est trop tard, j'ai déjà partagé illégalement un fichier protégé par copyright. Va t'on attaquer le pauvre type qui a renommé "xTeens" en "DistribLinux" ?

Lire la suite des opinions (23)

Votre réponse
Postez un commentaire