En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Les mémoires flash au coeur d'une affaire d'espionnage industriel

Un Japonais a été arrêté par la police nippone pour avoir livré des données confidentielles sur les mémoires flash NAND de Toshiba à un concurrent sud-coréen, SK Hynix, que le groupe va aussi poursuivre en justice.

laisser un avis
C'est en 1987 que Toshiba a développé le premier cette technologie.
C'est en 1987 que Toshiba a développé le premier cette technologie.
Les mémoires flash NAND connaissent un succès sont employées dans un nombre croissant d’appareils électroniques. Leur évolution technique représente en enjeu de taille et peut parfois mener à prendre de mauvaises décisions.
Un Japonais a ainsi été arrêté ce 13 mars 2014 par la police nippone pour avoir livré des données confidentielles sur les mémoires flash de Toshiba à un concurrent sud-coréen, SK Hynix, que le groupe japonais a décidé de poursuivre en justice.
L'homme de 52 ans était un technicien employé en 2008 par le groupe américain Sandisk, partenaire de Toshiba, sur l'important site exploité par les deux firmes à Yokkaichi au Japon. Le suspect aurait enregistré des données techniques secrètes concernant les mémoires flash de Toshiba pour les transmettre au groupe sud-coréen Hynix (aujourd'hui SK Hynix) devenu ensuite son employeur. SK Hynix aurait ensuite largement exploité ces informations.
Toshiba a indiqué ce jeudi avoir lancé une action en justice envers SK Hynix devant un tribunal de Tokyo pour l'acquisition frauduleuse et l'utilisation de ces données techniques. « SK Hynix est certes un partenaire industriel de Toshiba, mais c'est aussi un rival sur le volet des mémoires flash, une des technologies clefs de Toshiba », a expliqué le groupe japonais. Et d'ajouter « compte tenu de l'ampleur et l'importance des données en question, Toshiba n'a pas d'autre option raisonnable que de demander réparation en justice ».
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
La Russie veut-elle la peau de Tor ?
A quoi servent les étranges portes dérobées découvertes dans les iPhone ?
La Tesla Model S hackée lors d’un concours de sécurité
Des milliers de LiveBox Orange piratées par un détournement de DNS
Amazon au service de la CIA et de la NSA
Cartes bancaires : 20 fois plus de fraudes sur Internet qu’en magasin
L’édifiant arsenal des espions britanniques pour manipuler les contenus sur le Web
Projet Zero : Google ouvre la chasse aux failles zero day avec une unité d’élite
CNET.com hacké pour sensibiliser le web aux questions de sécurité ?
Smartphone d’occasion : vous vendez vos données personnelles sans le savoir
Silent Circle lance des forfaits de voix sur IP chiffrée
La base de données des fonctionnaires américains, piratée depuis la Chine
Des données personnelles de membres du site l'Equipe.fr dans la nature
La NSA a espionné d'éminents musulmans américains
Invisible.im, la messagerie instantanée qui ne veut laisser aucune trace
Vols vers les Etats-Unis : quels risques posent réellement les terminaux mobiles?
La NSA récolte avant tout des données de vie privée de gens ordinaires
Fuites de la NSA : y a-t-il un second Edward Snowden ?
Des hackers et des FAI portent plainte contre les services secrets britanniques
Pour la NSA, les utilisateurs de Tor ou Tails Linux sont des «extrémistes»