En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les utilisateurs de Facebook sont très connectés à leur sphère amicale mais pas forcément heureux.
 
Les utilisateurs de Facebook sont très connectés à leur sphère amicale mais pas forcément heureux. - Les utilisateurs de Facebook sont très connectés à leur sphère amicale mais pas forcément heureux.

Différentes études soulignent les effets négatifs de Facebook : le réseau peut diminuer la sensation de bien-être et créer des conflits dans la vie réelle.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • extremenord
    extremenord     

    Les élèves en âge d'être au collège n'ont aucun besoin de se faire expliquer l'utilisation de facebook ou autre interface de réseau dit "social". Ils pourraient l'expliquer à leurs professeurs...
    en revanche, ils auraient bien besoin d'apprendre à utiliser de manière plus approfondie et ce sont des exemples parmi d'autres :
    - un moteur de recherche, afin d'obtenir les résultats les plus pertinents possibles...
    - le paramétrage des pare-feu et autres anti-virus. De quoi blinder son PC face aux diverses agressions potentielles.
    - les techniques de vérification des informations pas toujours fiables qu'ils dénichent sur internet (la porte ouverte à divers hoax et rumeurs)...
    - et j'en passe d'autres. Facebook et congénères sont loin d'être des choses fondamentales dans la "vie informatique" d'un individu en train de former sa personnalité et en proie à diverses agressions dans la vie quotidienne. Il faut aussi apprendre à s'exprimer face à quelqu'un, face à une vraie personne. Et c'est souvent une gageure pour un ado.
    De plus, lorsque l'on connaît les difficultés éprouvées à faire disparaître des données du fameux facebook, cela laisse songeur. Le contenu de certaines pages constituera un futur handicap à l'emploi pour de nombreux jeunes qui n'auront pas réagi à temps.
    Je suis peut-être pessimiste, mais on voit tellement de choses dans nos établissements scolaires français. Facebook était une execellente idée au départ, mais comme bien d'autres choses, elle a été prostituée (au sens propre du terme).
    Le débat reste ouvert.

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    @extremenord +1 et dire que j'ai entendu que dans les écoles Allemandes, il y avait une proposition pour mettre Facebook et Twitter au programme de l'enseignement Allemand... Cela laisse songeur, même si, il était dit qu'ils allaient chercher à éduquer les enfants, en mettant le doigt sur ce qu'on peut, doit, ou ne pas faire sur ces réseaux, je trouve cela quand même limite...Surtout que cela laisse à penser aux Enfants que comme l'école l'enseigne, c'est indispensable, d'avoir un compte social, alors que Non.... De l'autre parler des dangers très bien, mais inciter des inscriptions c'est à mon avis la limite à ne pas franchir.
    *****
    http://www.bild.de/digital/internet/facebook/familienministerin-kristina-schroeder-fordert-facebook-unterricht-22510690.bild.html

  • extremenord
    extremenord     

    une bonne partie des collégiens possèdent un compte facebook, même s'ils n'ont pas l'âge requis, c'est déjà un problème. Et cela avec l'accord tacite des parents la plupart du temps. Il suffit de jeter un coup d'oeil aux torrents d'insanités qui se déversent sur les pages pour comprendre que facebook est tout sauf un réseau social. La cruauté des ados n'a parfois pas de limites et il n'ont aucune idée de la portée directe de leurs propos sur leurs congénères fragiles et instables. Cela peut même pousser un élève à changer d'établissement scolaire sous la pression, voire pire peut-être... Les règlements de compte ayant pour origine facebook sont légion dans les établissements scolaires. et je ne parle pas des "opinions" échangées à propos des enseignants. Réseau anti-social ?

Votre réponse
Postez un commentaire