En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Un consortium pour remettre le peer-to-peer dans le droit chemin

Réunis au sein du CRF (Content Reference Forum), Microsoft, Macrovision, et Universal Music planchent sur un nouveau format pour transformer les réseaux de peer-to-peer en un véritable outil commercial.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

23 opinions
  • chfred_
    chfred_     

    je remarque avec dégout que le peer to peer passionne nos marketeux, voyant là certainement un bon frick facile à se faire (les plateformes sont présentent et fonctionnelles), je pense que le -17% de l'industrie du disque est surtout du au cout des ouvrages ou peu etre à un changement d'attitude de consommation face aux nouveaux divertissements multimédias? Aprés avoir reussi à faire taxer les cdr dvdr et autre hdr ils veulent s'en prendre à ces réseaux d'échange gratuit , et au passage adieu le copie privé (finis de faire une copie des cédé des enfants, pour éviter la destruction accidentel!!! vous étes un criminel!!!) et surtout le e-mél qui ne sera plus considéré comme faisant parti du cercle privé!!! demain la poste lira aussi votre courrier. Mais se qui m'écoeure le plus c'est de voir la rapidité de réaction des médias facent à ce problémes (n'oublions pas que de grands groupes télévisuels ont aussi d'énormes intérêts dans la production cinématographique et musicale) et surtout la diabolisation de l'utilisateur!! alors que sur le net d'autres sujets me parraissent beaucoup plus préocupant, la pédophilie par exemple est elle traquée avec autant de rage??? il y certaiment là moins d'intérêt pour big brother et nos majors, el là je suis scandalisé!!!! le frick d'abords!!!

  • eyes
    eyes     

    Il existe déjà des plate-formes de téléchargement légal.
    En Europe et en France :
    - OD2 (www.od2.fr) propose via plusieurs boutiques en ligne : MSN Music club, Tiscali Music club, Wanadoo Music club, FNAC... 250 000 titres en téléchargements des principales maisons de disques et indépendants.
    - Le service fonctionne avec des crédits mais le premier pack sans engagement, plein tarif, est à 1.89 Eur
    Tarifs :
    - Achat à partir de 99 Crédits (0.99 eur), (139 crédits en général)
    - album complet : à 1249 crédits
    - écoute en streaming : 1 crédit (0.01 Eur) (Très pratique pour découvir un titre dans son intégralité)
    - téléchargement temporaire (location jusqu'à un an) : 10 crédit (0.10 Eur)
    Les titres sont encodés en WMA 128 kbps, ce qui donne un excellente qualité (64kbps serait suffisant).
    Pour info, si on choisit l'abonnement (à partir de 7 Eur/mois), un titre à 99 crédits revient à 77 crédits. Un album à 12.49 Eur revient à 9.71 Eur.
    Je pense que les tarifs sont assez avantageux.
    Toutefois :
    1. contrairement à sa maison mère, Universal Music France refuse de ratifier un accord avec OD2, et préfère les distribuer directement via son site e-compil.fr (Si vous allez sur MSN Music UK vous verrez tout ce qui est bloqué par Universal Music France, en France)
    2. Compte-tenu des frais liés au paiement par Carte Bleue, les offres ne sont viables que si le montant des transactions dépassent au moins quelques euros. (En dessous de 1 Eur, les frais de commission sont
    pharaoniques !!)
    3. Il est clair que mieux le contrôle des droits peut être fait, plus le prix baisse. Sur un stream, ou un téléchargement temporaire ("location") le contrôle est total ce qui est explique les prix faibles (0.01 Eur et 0.10 Eur). Alors que sur les titres à l'achat, muni des droits de gravure, les prix sont plus importants jusqu'à 1.89 Eur
    Donc de toute manière, il y a des compromis : on baisse les prix quand on est sûr d'éviter le piratage, dans les autres cas, on facture le risque.

  • Marcel Blaireau
    Marcel Blaireau     

    Vive la liberté, si on continue comme cà internet deviendra un gros caca tout payant (on avance on avance)ce qui m'intéresse c'est de communiquer librement sur le net d'échanger ce que je veux avec qui je veux (je prends ma responsabilité)Toutes ces prétendue idées d'amélioration ne sont que nouvelles façon de se faire du pognon sur notre dos.
    Pour moi pas de problème si le peer to peer disparaît ou est réglementé je jette internet.

  • k3v_
    k3v_     

    ca ce serait un monde merveilleux mais avec la main mise des éditeurs on ne peut que rêver, néanmoins cela reste une solution fantastique si de grands groupes osent se battre et qui rapporterait pour une fois à tout le monde et pas seulement aux éditeurs !! :)

  • kse
    kse     

    ils sont ingénieux les marketeux des grandes corporations.
    Avec ce système, non content de payer ton réseau P2P pour pouvoir télécharger ce qui avant était gratuit, les grandes compagnies en profiteront pour faire des économies. Avant elles avaient besoin d'un structure de distribution maintenant le cout de distribution sera partagés par les internautes qui payent leur FAI tous les mois.
    En gros l'internaute paye plus, les grandes compagnies dépensent moins et encaissent encore plus.
    Le tout sera enpaqueté de DRM (adieu la copie privée, un fichier pour ton autoradio, un autre pour ta chaine de salon et encore un autre pour ton lecteur mp3 paye trois fois la même chose !)
    Enfin, la chère Anna Hue (plus haut dnas ce forum) se réjouie d'un système unifié à la place des multiples réseaux.Hors c'est bien la concurrence et donc le choix de multiples protocoles qui assure l'indépendance du système en son entier. Si tout est unifié et le contrôle centralisé par un consortium de grandes compagnies, ne vois tu pas la dictature commerciale venir ?

  • fedo_
    fedo_     

    (..)Reste une inconnue de taille. Comment persuader les internautes d'abandonner un système gratuit, qui repose largement sur l'échange illégal de fichiers protégés par les droits d'auteur, pour une solution payante ? (..)

    la réponse est simple => proposer à faible coût un encodage de qualité supérieure à ce qui est proposé actuellement gratuitement sur les réseaux de p2p! pour ce qui est des fichiers audio et vidéo! ;) => mais proposer également beaucoup plus de choix avec des films et albums rares...

    mais 3/4 euros devrait être le prix grand max à payer! => et avec possibilité de manipuler les fichiers sans problème! (mais sur ce point, j'ai des doutes...)

  • Christian_
    Christian_     

    Elles sont mignonnes les entreprises, elles croient qu'on ne va pas avoir le choix pour écouter de la musique? Elles oublient les médiathèques, où, pour un peu plus d'un euro, on loue un cd pendant une semaine. Elles oublient aussi les cassettes audio et les cd-roms? Et les magasins de disque où on peut écouter la musique avant de l'acheter? Et les gens qui prètent leurs cd's?
    Et puis ils sont gentils, mais comment je fais pour trouver un artiste que même mon disquaire favori, mes potes et la médiathèque n'ont pas? C'est là que le pair-à-pair est génial.
    En résumé, on risque de bien rire, entre les gens qui vont parvenir à "casser" le format, les nouveux réseaux d'échange et les quelques procès à des "internautes indélicats" pour montrer l'exemple.
    Et moi qui pensait que la culture devait être accessible à tous ... (si star ac' est de la culture, alors, effectivement, il y a une certaine culture accessible à tous).

  • Jean Pierre_
    Jean Pierre_     

    Microsoft, Macrovision, Universal Music Group ... une belle brochette de multinationales alliées pour plumer toujours plus forts les couillons de consommateurs.

    Que peut-on attendre de ce cartel?

    Un format propriétaire, bardé de brevets, interdit aux entreprises concurrentes, vérouillé sous Windows, avec les artistes estampillés Universal (star académie et co.), bref un mon de bien propre et asceptisé où le citoyen n'a plus qu'à fermer sa geule et à payer.

    Non merci!

  • Remy Saissy
    Remy Saissy     

    "En effet, il y a trop de protocoles et de serveurs différents actuellement, ce qui divise le choix des musiques téléchargeables."

    Pourriez vous developper ? Je ne vois vraiment pas le rapport la.

    "Lorsque ce nouveau réseau fédérateur sera en place, et je l'espère intégré à internet explorer et au windows media player"

    Les mots 'federateur' et 'integre' ne vont vraiment
    pas ensemble pour le coup. Comme Fred l'a deja
    signale, il y a une vie sans Windows comme
    Mac (tient, apple ne fait pas partie du consortium)
    GNU/Linux, *BSD (aucun representant dans ce
    consortium non plus).

    Une integration a Windows media player pour mieux
    gerer le DRM, oui sous windows du moins etant donner
    que ca n'existe pas ailleurs il me semble...

    "les utilisateurs auront enfin un outil simple pour échanger les fichiers, sans crainte d'être espionné par kazaa ou autre société mafieuse."

    c'est peu etre vrai pour Kazaa mais mais les
    logiciels type Edonkey, Emule ne sont pas rataches
    a une societe. Pour eMule par exemple quiquonque
    peut se procurer les sources du programme afin de
    s'assurer qu'il ne contient pas d'espion.
    Si il y a tant de protocole que ca, kazaa n'en est
    qu'un parmis tant d'autre et de ce fait ne peut
    espionner efficacement si j'ose dire.

    Non le veritable espionnage ce n'est pas maintenant
    mais plutot avec un systeme unifie beaucoup
    plus simple a controler...

  • Sylvain_
    Sylvain_     

    le cauchemar : du p2p payant intégré dans les outils microsoft... meme dans mes pires cauchemars je n'osais imaginé pire

Lire la suite des opinions (23)

Votre réponse
Postez un commentaire