En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Trois ministres parlent peer to peer aux jeunes

Trois ministres parlent peer to peer aux jeunes
 

Le FDI va diffuser dans les collèges 450 000 exemplaires d'un guide sur les droits d'auteur et les échanges de fichiers. Il a été élaboré avec des acteurs aux vues pourtant contradictoires.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

33 opinions
  • Prévost
    Prévost     

    Je ne dirai qu'une chose, intéropérabilité, c'est asssez difficile à
    prononcer. Le seul but des majors et surtout de l'industrie
    informatique est de faire des balladeurs qui ne soient pas
    compatibles avec tel ou tel site de téléchargement, ce qui n'est pas
    le cas du format Mp3, certes, il vaut ce qu'il vaut, mais c'est mieux
    que de payer pour pouvoir télécharger uniquement sur un Ipod ou
    un sony ou autre. C'est aussi cela qui rend les sites légaux obsolètes
    par rapport au P2P. Tous cela, c'est une bataille que se livre les
    multinationales comme sony, qui fabrique et qui propose sur son
    site du téléchargement payant dont vous pourrez emporter la
    musique uniquement sur leur baladeur. C'est du foutage de
    "tronche" et on prend le consommateur pour une vache à lait une
    fois de plus.

  • snake_78
    snake_78     

    Franchement, ils ont pas autre chose à faire que de gaspiller de l'argent pour faire passer un message que les enfants ne voudront jamais entendre? Tout ce que Devedjan et ses accolytes font, c'est faire peur aux gamins, alors que ce sont pourtant les maisons de disques et les distributeurs qui sont les vrais fautifs dans ce problème d'actualité. Je m'explique:

    Admettons que vous achetez un album à 20 Euros dans une grande surface (ce qui est déjà exorbitant pour un cd qu'on écoutera jamais en entier). Le "gâteau" se partage de la manière suivante:
    _Entre 12 et 15 Euros sont ramassés par le magasin où vous avez acheté le cd.
    _5 Euros vont directement dans les caisses de la maison de disques.
    _1 EURO SEULEMENT va dans les poches de l'artiste alors que c'est lui le principal artisan de l'album!!!!!

    J'en arrive donc à la conclusion suivante: LE PROBLEME NE VIENT PAS DES INTERNAUTES EUX-MEMES MAIS BIEN DES DISTRIBUTEURS QUI SE REMPLISSENT LES POCHES AINSI QUE LES MAISONS DE DISQUES IMPOSANT DES CONTRATS DE PLUS EN PLUS PRECAIRES AUX ARTISTES!!

    Vous avez dû constater comme moi que des chanteurs, auteurs, compositeurs, sont récemment sortis du silence, malgré les menaces de Universal Music par exemple, dénonçant les véritables origines du problème => Il est vrai qu'il est plus facile de s'attaquer au simple smicard qui paye ses impôts comme tout le monde, que de se retourner contre les "grands" qui nous font un caprice sous prétexte qu'ils font un mauvais chiffre d'affaire...

    Enfin, je précise à messieurs les ministres qu'au lieu de combattre le piratage, ils devraient d'abord balayer devant leur porte (cf. "l'affaire Gaymard") et de garder leur argent pour une vraie politique sociale, au lieu de "faire des fleurs" au patronnat.

    Je trouve donc l'initiative du FDI à destination des jeunes absolument scandaleuse, puisque les enfants ne peuvent pas "faire le poids" face aux faux-arguments des politicards, c'est carrément les culpabiliser et les insulter!!

  • gonnot
    gonnot     

    Les disques sont trop chers,car avec les compil pour un nouveau titre vous mettez sur les disques 8 ou 9 titres qui sont deja dans des autre disques cela revient à avoir plusieurs chansons sur des disques differents pour avoir celle qui nous interesse

  • petitpoucet_
    petitpoucet_     

    il ne s'agit pas d'etre d'accord ou pas d'accord.
    Il s'agit de s'adapter ou de crever.
    Tu peux toujours etre contre l'electricité, elle a supplanté le charbon un point c'est tout.
    La c'est pareil, le CD c'est mort parce que ca ne sert plus à rien.
    Les supports sont devenus inutiles vinyl cassettes audio VHS CD etc ... à la poubelle, plus que des 0 et des 1.
    Les majors ont refusé de s'adapter alors elles meurent, c'est tout.
    Maintenant elles essayent de nous vendre une piste MP3 à 1 ?, c'est vraiment nous prendre pour des idiots.
    A mon sens une seule solution, une redevance forfaitaire sur l'abonnement internet à haut débit et un acès illimité et légal à toute la musique et tout les films docus et autres.
    Comme ca tout le monde sera content, et la culture sera enfin vraiment diffusée sans considération de pouvoir d'achat et puis on ne sera pas obligé d'acheter X CD que pour la plupart on n'écoutera qu'une seule fois.

    Une dernière petite remarque d'ordre écolo.
    Le monde occidental s'alarme de la surconsommation.
    N'est pas de la surconsommation d'acheter un CD qui a été fabriqué avec beaucoup d'énergie qui a ensuite traversé les océans pour arriver dans les bacs des disquaires, alors qu'après une seule éctoute il va aller rejoindre ma CDthèque déjà très fournie !!
    Alors que j'aurai pu l'écouter une seule fois en streaming pour un cout energétique quasinul !!

    Vive la dématérialisation et les considérables économies d'énergie (au sens large)que cela va susciter tout en assurant un accès inégalé à la culture.

  • richard_
    richard_     

    Ok, je veux bien etre contre le techargement, mais pourquoi un floyd, zeppelin ou hendrix sorti en vynil et largement amorti au cours de ces 40 dernieres années est vendu 20 a 25 euros

  • pas d'accord
    pas d'accord     

    Après ce genre de réponse, c'est bien clair que les adeptes du P2P sont des anges et qu'il ne faut rien faire, je propose même qu'on arrete de faire payer à la caisse des boutiques, qu'on arrete de verser les salaires, et qu'on instaure une société sans argent, ou tout le monde travaillerait pour le bien commun !!

    Ca va être terrible ca...oups, c'est vrai, on a déjà essayé ca a pas marché, et le résultat 15 ans après la chute du mur est guère brillant, et l'art a été un des secteurs qui a le moins apprecié le communisme.

    A bon entendeur...

  • chris_
    chris_     

    De voir sans arrêt Pascal Nègre se plaindre que sa boite perd du fric soi-disant à cause uniquement du P2P, c'est vraiment gerbant... surtout quand on connait son salaire : 83 330 Euros par mois. (!)
    Alors attaquer en procès des pauvres chomeurs, étudiants, ou personnes gagnant 2000 euros par mois, c'est pathétique et révoltant.

  • Namie
    Namie     

    Vu le nombre actuel de procès...je suis pas vraiment inquiet.

  • limure
    limure     

    C'est clair , j'expliquerai à mes enfants qu'il ne faut pas croire tous ce qui est écrit, surtout avec un gouvernement de super menteurs et le renverrai à l'académie avec une lettre d'insulte ! La pénalisation des téléchargements est une option , d'autres pays ont choisi d'autres voies . Moi je suis contre et j'aimerai assez un referendum ...Je voterai "NON" (pour les poursuites judiciaires) ....:)

  • TuTuX
    TuTuX     

    Avant meme l'apparition du net grand public on pouvait savoir a quoi la majorité des gens allaient l'employer. Quand j'etais jeune deja, on s'etait cotisé avec des amis pour s'acheter un modem sur amiga pour aller recuperer des jeux sur les serveurs des groupes qui les mettaient a disposition. Et ça fait longtemps que je suis plus au college .... Maintenant que tout le monde utilise le p2p pour s'echanger des trucs ils débarquent... mais c'est trop tard !!! fallait y penser avant !!!

    mais voila les majors tellement sures de l'infaillibilite de leur modele ont pris de haut ceux qui les ont avertis du potentiel de l'internet. C'est bien fait pour eux, ils auraient pu prendre le train en marche mais ils ont fait comme le lievre dans la fable et ils se sont fait distancer. Alors maintenant ils pleurent et ils demandent l'argent de nos impots pour essayer de refaire pencher la balance dans leur camp. Qu'ils crevent donc tous, c'est la loi du marché : tu sais pas t'adapter tu meurs. Ce genre de societes toujours promptes a promouvoir l'economie de marche sont les premieres a refuser de s'y soumettre.

Lire la suite des opinions (33)

Votre réponse
Postez un commentaire