En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

STMicroelectronics lâché par ses actionnaires

France Télécom et Finmeccanica se délestent de quelques 60 millions actions du groupe franco-italien à la faveur d'une embellie sur le secteur des semi-conducteurs. L'opérateur historique français trouve là une manière de redorer son bilan et de se désendetter.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire