En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Quand WikiLeaks demande à collaborer avec owni.fr

Mis à jour le
Quand WikiLeaks demande à collaborer avec owni.fr
 

EN BREF. Cela ne vous aura pas échappé, vendredi dernier, WikiLeaks a publié 400 000 documents top secrets sur la guerre en Irak de 2003-2004. Pour aider...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Matthieu Constanzo
    Matthieu Constanzo     

    C'est le grand Clémenceau lui-même qui disait que la guerre était une chose trop grave pour être confiée à des militaires... J'ajouterais que les politiques au pouvoir quel que soit leur pays n'y connaissent pas grand chose non plus aux affaires d'armes. C'est juste leur fonction qui leur donne la clé des armes nucléaires etc... Bref, quand un site internet met à jours des documents ultra-secrets, ce n'est que pour le bien de la Démocratie. Je ne doute pas que si un site comme wikileaks a pu se procurer de tels documents, eh bien les services secrets de tous les pays du monde les ont déjà depuis bien longtemps... Maintenant ces informations peuvent aussi être utilisées à mauvais escient mais ça c'est comme tout... En tout cas pour une fois la Raison d'Etat ne baillonnera pas pour une fois !!

  • ThéOLait
    ThéOLait     

    Révéler des documents plus ou moins confidentiels est une chose qui en soit est discutable, les livrer en pâture à tout un chacun est autre chose. Tout un chacun c'est vous, moi, le grand public lequel dans son immense majorité n'entend absolument rien à la guerre, son art et es massacres, ses alcôves et ses coulisses, la diplomatie et le renseignement corollaires.
    Alors oui, divulguer, divulguons mais enfin ce faisant, il me semble plus judicieux de prendre connaissance des articles d'une presse et d'éditorialistes experts que de venir commenter comme l'ignare que nous sommes des faits qui nous dépassent et dont nous n'apercevons que la cime toute ensanglantée soit-elle.

Votre réponse
Postez un commentaire