En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Linux à l'épreuve des brevets logiciels

L'ascension de Linux pourrait subir un coup d'arrêt avec la découverte du fait que son noyau enfreint la propriété intellectuelle de plusieurs entreprises dont Microsoft. IBM appelle l'industrie informatique à ne pas utiliser cette arme contre la communauté du logiciel libre.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

70 opinions
  • Nikos_
    Nikos_     

    Toute cette histoire de brevets c'est du n'importe quoi. Je vous rappelle qu'il y a quelques années l'entreprise américaine eolas avait intenté une action en justice pour les balises object et embed du html (voir http://www.vnunet.fr/actu/article.htm?numero=11389&date=2003-09-25).

    Résultats des courses, qu'ont fait les pontes du w3c et des gros éditeurs ? Et bien ils ont fait purement et simplement invalider le brevet. Alors l'hopital qui se fout de la charité ou faites ce que je dis mais pas ce que je fait :)

    De toute façon tout part en couille ces derniers temps, bientôt on va nous taxer crayons et feuilles de papier car ils permettent de recopier un bouquin d'où violation de la propriété intellectuelle.

  • cygnus_
    cygnus_     

    Entrons tous en lutte contre le front de la connerie qui progresse de jour en jour grâce à nos hommes politiques à l'esprit limité et aux coallitions d'avides chefs d'entreprises.
    La (les) lois ne sont souvent pas faites pour nous mais contre nous. Ou du moins ne profitent-elles qu'à ceux qui ont les MOYENS de les manipuler. Ces gens là ont tout intérêt à ce que ces lois existent. Ainsi la loi sur la propriété intellectuelle est-elle détournée par ceux qui prétendent valoriser cette propriété pour le bien de son propriétaire alors qu'elles le font pour le leur (voir les majors dans le domaine de l'édition musicale;pauvres auteurs qui sont seulement des prétextes). Que dire des sociétés qui utilisent les brevets logiciels (suivez mon regard) pour verouiller une technologie ou tenter de tuer les technologies concurrentes qui pourraient utiliser des portions de code brevetées.
    Oui je pense qu'il faut tenter de réagir. Je ne prétends pas détenir la solution mais je soupçonne que la prmière des choses à faire est d'avoir un position de citoyen responsable qui consiste à apprendre à dire non à tout ce qui peut entraver la liberté de création et pourquoi pas la liberté tout court.
    Bernard Verber proposait dans "La révolution des fourmis" de repenser la société.Et comme il le faisait dire à son héroïne:
    Soyons de nouveaux visionnaires, soyons de nouveaux inventeurs.

  • Yngwie
    Yngwie     

    C'est bien beau de critiquer Microsoft mais c'est facile en même temps. (Perso, j'aime bien autant Windows que Linux).

    J'aime bien ceux qui prétendent que Linux est 100 fois mieux que Window$: "ouais c'est plus sécurisé et patati et patata"... ah bon ? C'est surtout que ce n'est pas attaqué (tellement rare). Si tous les hackeurs s'acharnaient autant sur Linux que sur Windows les linuxiens se trouverait mal : "ah mais nan je n'ai pas d'antivirus sur mon Linux" lol.

    Et puis niveau stabilité, il faut être sérieux 2min. Linux est plus stable, certes, mais Linux est UN GROS FAINEANT !! Comparez avec ce que fais Window$ en arrière plan, sans que l'utilisateur ne s'en rende compte. Si on va par là, M$-DOS c'est encore plus stable que Linux. Et puis sous windows les plantages viennent TRES souvent des logiciels mals programmés (fait en VB...quel horreur).

    Niveau gratuité : SuSE... un bon exemple non ? lol.

    Ah oui et puis en tant que développeur, combien fut ma surprise en constatant qu'il y a plus de bibliothèque pour Windows que pour Linux, mdr, un comble.

    Bref, Linux et Window$ ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. (Linux en a lui aussi ENORMEMENT).

    Vive Window$ et vive Debian ;-)

  • Gilles G. CASANOVA
    Gilles G. CASANOVA     

    Oui, je crois que tout celà ressemble bien à une grosse opération d'intox, relayée par une presse en mal de sensationnel et un peu aux ordres des plus gros budgets pubs ( dans un produit micromou, on paye 85% et plus de marketing !! ).
    Celà semble porter quelques effets si celà retarde des décisions en faveur du LL.
    On est en plein dans la dérive juridico business à l'américaine : celui qui gagne n'est pas le meilleur mais celui qui a le plus d'argent à investir dans les avocats. Très immoral tout çà !
    Je confirme ce qui est dit par ailleurs : l'urgent est de se mobiliser pour que les logiciels restent protégés par la propriété intellectuelle et non par la propriété industrielle (brevets).
    La propriété intellectuelle revient à l'auteur réel, la propriété industrielle au premier qui dépose un brevet : on peut donc imaginer que des entreprises ne fassent aucune recherche mais se contentent de breveter ce que n'ont pas penser à breveter ceux qui bossent vraiment : on en est déjà là dans la chimie/pharmacie.
    Pour ce qui est de la brevetabilité je rappelle qu'en droit francais en tout cas on ne peut breveter que qq ch qui présente un caractère novateur, en aucune manière qq chose que tout le monde utilise déjà, ce qui devrait calmer certaines vélleités de breveter nos actes quotidiens.

  • Osmose_
    Osmose_     

    tout simplement le codeurs apprenti qui cherche ses petits trucs, ses premieres optimisations, a toute les chance un jour ou l'autre de tomber sur une partie de code brevetée si on continue comme ca...

    alors quoi? il va falloir payer des royalties a microsoft pcq on a developper un ptit jeu pour s'entrainer? il faudra payer des sommes incroyables pour un avocat pour verifier que notre travail de fin d'etude ne risque pas de me couter trop cher?

    enfin... ...

  • F.O
    F.O     

    Il faut continuer a combattre la connerie des
    brevets logiciels ! Il n'y a pas de brevet dans un
    monde de liberté, je ne sais si vous vous en rendez
    compte... les brevets alourdissent la liberté et
    déforment la verité. Les lois c'est tres bien
    mais... il y a tellement de mauvaises lois et
    immorales de notre monde. Il s'agit simplement de
    "transformer" cela en s'y opposant. La véritable
    question est : etes vous vraiment pret a cela ? et
    est ce réellement ce que vous voulez ? moi oui !

  • dany kerzenlicht
    dany kerzenlicht     

    on ne parle ni de licences et ni le droit d'auteur ici.On parle de brevets.et tres souvent de brevets stupides et vraiment pas innovantes!
    mais avec 2 choses je suis d'accord:il faut respecter le droit d'auteur,ainsi le licences.(mais ca n'a rien avoir avec le brevets STUPIDES,comme par example empecher d'autres programmeurs a inclure un double clic souris,ou de choses similaires)
    Deuxiemement je suis d'accord avec vous que les ordinateurs comme on le connais au jour d'hui von disparaitre,mais pas les programmeurs,seulement leur metier vas fortement changer.
    Regarder deja des petites telephones portables.Encore un peut et ils seront aussi puissantes qu'un ordinateur de nos jours.Mai meme un telephone portable a besoin d'etre programmé

  • rc
    rc     

    Cette société assurance est opportuniste, elle se dit qu'il y a de l'argent a faire sur la peur des gens. SCO fait ses actions en justice pour compenser, au près de l'opinion publique, les amendes qu'a pris microsoft. Ce n'est qu'une démarche marketing.

    Et de toute manière, les ordinateurs et les systèmes d'exploitation, vont bientôt disparaître ou se transformer, d'ailleurs si Microsoft se met à faire des consoles de la domotique et a cacher tous sur Windows xp , ce n'est pas pour rien. Les métiers de l'informatique vont disparaître avec les langages de programmation grâce à l'émergence de l'intelligence artificielle. Mais les licences sont là pour ralentir ce progrès.

    Cela a un coté frustrant mais bon tant que des gents qui vivent de la programmation, ou de leurs travails, il n'y a pas de raison que ça change. D'un autre coté les licences et les droits d'auteur, sont utiles pour protéger de la copie ainsi que pour la diversité des programmes mais vraiment restreignant sur le point de vu éducatif. D'ailleurs les grandes sociétés de l'informatique choisissent leurs cartes Microsoft prends les IHM et ibm avec linux les serveurs et ordinateur professionnel, c'est un peut caricaturé mais c'est un peut ça.

    Et tant que linux serra supporté par les universitaire, les gouvernements et les concurrents de Microsoft il n'y a pas de raison que « L'ascension de Linux puisse subir un coup d'arrêt » mais par contre linux devrais quand même innover dans ses interfaces et pas ce contenter de suivre Apple et Microsoft, parce que pour le moment ce sont ces dernier qui impose leurs visions de l'informatique et qui incontournable si l'on veut utiliser un ordinateur sans se prendre la tete.

  • Beloko
    Beloko     

    Une disquette de BOOT DOS ou un CD KNOPPIX c'est la même chose, ce qui change c'est le support et l'OS qu'il charge au démarrage. Si le coeur t'en dit, tu peux faire un CD Bootable MS-DOS avec tout un environnement. Il existe des environnement graphiques autres que Windows sous DOS, il y a des logiciels pour graver, des jeux, des éditeurs de textes, des logiciels de gestions, des viewers d'images, d'animations ou de vidéo, des lecteurs CD/MP3, des outils de dessin, ...

    Ce n'est pas parce que tu ne sais pas faire grand chose d'une disquette DOS qu'il faut croire que ses possibilitées sont limitées ;o) Tu ne fais peut être pas grand chose non plus d'une disquette BOOT Linux ?!!

  • Beloko
    Beloko     

    Un brevet ne décrit pas le code source mais les fonctionnalitées qu'un outil ou un objet présente. Peut être que Microsoft paye sa redevance sur les brevets à son papa IBM ?!! Qui sait ?? T'as pas appelé Bill hier soir ??

Lire la suite des opinions (70)

Votre réponse
Postez un commentaire