En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'Inria veut trouver de nouveaux chercheurs

Fraîchement nommé à la tête de l'Institut de recherche en informatique, Gilles Khan a exprimé de nouveau, ce matin, les objectifs de l'Inria. Le transfert de technologies à l'industrie en est le maître mot.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • hauxxan
    hauxxan     

    Le premier transfert à organiser est celui des chercheurs des centres publics vers les entreprises et vice-versa. Les quelques exemples ressassés par l'INRIA ne sont en rien la règle générale. Le "confort douillet" de la recherche publique ne constitue pas une incitation pour les chercheurs à affronter la compétition industrielle. Gilles Kahn aura t-il cette ambition ?

  • Aineton
    Aineton     

    Mais que faut il faire ? De la recherche fondamentale ou appliquée. Je laisserai la première à charge de l'état tandis que l'autre est destinée au monde des entreprises. L'inria fait de la recherche fondamentale et de la recherche appliquée. C'est sous la forme de cette dernière que le témoin est passé au monde industriel. Par contre, ce que je déplore, c'est l'absence d'entité R&D dans l'industrie et l'entreprise. C'est même une activité en voie d'extinction. Or, dans ce monde de délocalisation industrielle, l'alternative est l'innovation. Les pays insdustrialisés sont bien placés avec leur tissu économique et l'organisation de leur éducation. Les initiatives existent. ce qu'il manque c'est le capital-risque et la volonté du gouvernement. Ce dernier a même tendance a restreindre les budgets de la recherche et de l'enseignement alors qu'il s'agit plutôt d'ouvrir le robinet pour s'en sortir.

  • Guillaume_
    Guillaume_     

    Pour répondre au besoin de rapprochement recherche-industrie il existe des initiatives locales un peu partout en France... Je preche pour ma paroisse, mais je travaille pour l'association Oggam en bretagne qui a exactement ce role la: aider labo et entreprises a monter de sprojets de collaborations, a répondre a des Appels a projets etc... On fait ce qu'on peut avec les moyens qu'on a (cad limité) mais petit a petit ca avance et labo et entreprises nous font de plus en plus confiance pour tenir ce role d'accompagnateur, aiguilleur, relais... cf http://www.oggam.org

  • Menta
    Menta     

    Ne manquerait il pas la une connaissance "Terrain" des infrastructures informatiques. car a quoi cela sert il de chercher si on ne peux pas l exploiter apres ???

  • Xavier, Nancy
    Xavier, Nancy     

    Excellente chose que de vouloir mieux réussir le transfert vers les entreprises afin de transformer le résultats des chercheurs de l'INRIA en valeur ajoutée !
    Mais le problème de base, pragmatique, n'est-il pas de trouver un pont plus efficace entre les 2 cultures : celle de la recherche où la curiosité intellectuelle et l'efficacité technique sont omniprésentes et celle de l'entreprise où le traitement des problèmes quotidiens et le mode réactif remplissent chaque journée travaillée ?

    En clair, il est peut-être nécessaire, voir indispensable de créer plus de postes "pivot de proximité" dont le rôle serait de centraliser les besoins des entreprises locales afin de les remonter et de permettre de trouver des projets de l'INRIA correspondants mais, surtout, de réfléchir au moyen et aux méthodes d'appliquer les résultats dans le contexte humain, social, psychologique et économique de l'entreprise.
    Il suffit d'étudier les causes d'échecs de nombreux projets dans les entreprises privées ou publiques, aussi beaux soient-ils, pour constater que, trop souvent, le manque de pragmatisme, de communication et d'accompagnement au changement faisaient partie des causes majeures de ces échecs.
    En résumé : proximité, accompagnement et paramètre humain ?

    A mon avis, la question (et surtout la réponse) de l'efficacité du lien et du tranfert recherche-entreprises est fondamentale car la compétitivité de notre pays est plus que jamais en jeu.

Votre réponse
Postez un commentaire