En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les prix cassés d'allofMP3 dans le collimateur de l'industrie musicale

Moins de un euro pour un album : les prix du site russe allofMP3.com sont imbattables. Mais, pour les producteurs et les auteurs de musique, l'illégalité de ce site de téléchargement ne fait aucun doute.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

65 opinions
  • Nono_
    Nono_     

    L'article dit : "Or, les accords qui lient la ROMS à ces deux organismes n'ont plus cours. La ROMS confirme elle-même n'avoir plus d'accord avec la RAO depuis janvier 2004. Elle ne reverse donc plus rien aux ayants droit étrangers."

    Même si le site de la ROMS (http://www.roms.ru/?fms=2) explique qu'il n'existe en effet plus d'accord avec la RAO, il indique clairement que c'est la ROMS elle même qui distribue les compensations aux ayants-droits étrangers : "As of January 1, 2004, ROMS independently distributes the compensation to and concludes agreements directly with foreign author societies as well as foreign rightsholders."

    Qui croire, en ce cas ? Comment peut-on être sûr que les ayants-droits ne touchent rien, et donc que le service est clairement à proscrire ?

  • folof
    folof     

    pour un CD vendu 15€, comme tu dis, il n'y a pas 15 ou 20 % qui reviennent à l'artiste mais plutôt de 4 à 10 %, soit au max 1.50€.
    Les royalties artiste sont négociables, c'est pour ça que il n'y a pas de pourcentage fixe, mais un petit artiste peut rarement espérer plus de 6/7 % de royalties.

  • Gabuzo
    Gabuzo     

    Après avoir profité des coûts bas proposés par Allofmp3, je viens d'en prendre un: (et à qui m'en prendre?) ma connexion avec ce site est inopérante, quelques soient les chemins empruntés. Quelque Surmoi webique censurerait-il dans l'ombre? L'avantage serait-il donc donné aux sites plus égaux que d'autres et plus chers à l'heure de la libre circulation dans une Europe toujours moins culturelle et égalitaire? Messieurs les censeurs, bonsoir!

  • philippe_
    philippe_     

    Tu as raison, et en tout as, avant d'emm....les internautes pour cela, il serait plus utile de s'en prendre à ceux qui nous raquetent quotidiennement en toute légalité, ces gros poissons intouchables qui passent aux guiniols de l'info

  • philippe_
    philippe_     

    OK pour une partie de ce que tu dis, je resoecte les artistes et la musique, mais il faut reconnaitre que si il n'y avait pas les intermédiaires, tout ces crabes qui vivent sur le dos des artistes, les créations vendues directement par les auteurs pourrait diminuer les pris et être à la portée de tout le monde car il me semble que sur un CD de 15 ?uros, il n'y a que 15 ou 20% pour l'artiste, alors que s'engraisse sur leurs dos ?????

  • Jean-Francois_
    Jean-Francois_     

    Je pense qu'ils ont raison !

  • GnieOfMars
    GnieOfMars     

    A ma connaissance, la Russie n'a jamais émis le désir de rejoindre l'UE ce qui est, me semble-t-il une bonne raison de ne point évoquer l'éventualité de son adhésion.

    A part cela, je soutiens à mon tour que ce site, vraissemblablement non-habilité à vendre en France, ne présente AUCUN risque pour ses utilisateurs :

    -Il faudrait tout d'abord que la RIIA ou équivalent remarque la transaction, ce qui est quasiment impossible, contrairement aux réseau P2P, car elle n'a pas les moyens technologique de surveiller la fréquentation de ce site et qu'en plus la transaction s'effectue en Russie, un pays réputé pour l'opacité de ses systémes commerciaux.

    -Ensuite, si fraude était constatée malgrés tout, l'Internaute serait protégé par le fait que le site présente (à priori) toutes les garanties d'un site commercial légal et que l'utilisateur n'est pas censé y regarder de plus prés et éplucher les éventuels de ce site avec tous les acteurs de la mafia internationale des majors.

    Aujourd'hui, le site semble fermé (dans sa version française). Mais ça ne devrai pas empêcher les majors et autres éditeurs d'étudier de plus près ces concepts "d'encodage en ligne" et de "musique au poids". Le modéle économique de ce site est indiscutablement le meilleur jamais observé dans un site de vente de musique, un comble pour un site illégal!

  • macrao
    macrao     

    t'es trop violent dans tes mots toi !!!
    bois de la tizane ca ira mieux ;)

  • moi_
    moi_     

    Ils s'en foutent bien les industriels que les lois françaises ne soient pas respectée là ou ils produisent. ça a couté combien aux travailleurs français cette délocalisation, et combien ça a couté à notre économie ?
    Ben voilà, c'est pareil pour la musique, ils ont qu'a aller enregistrer en albanie... bien sur c'est moins fashion de vivre en albanie, mais il faudra bien qu'ils s'y fassent, on a bien du abandonner certains de nos droits du travail à cause de la délocalisation, on nous demande des efforts, travailler plus pour moins cher, qu'ils s'adaptent eux aussi... Ou sinon, qu'ils fassent autre chose ( on demande bien aux ouvriers d'évoluer et de s'adapter, de faire autre chose que leur formation et ça ne choque personne ).

  • bon
    bon     

    Les majors font tout pour arreter le téléchargement illégal/P2P, les sites pirates, etc...
    Mais alors ceux qui s'échange les cd entre copains pour les gravés, eux ne risque rien et c'est pourtant du piratage.
    Marre que ce soit toujours les gens d'internet qui trinquent.

Lire la suite des opinions (65)

Votre réponse
Postez un commentaire