En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les films de Ken Loach ne sont plus accessibles en ligne (MAJ)

Mis à jour le
Les films de Ken Loach ne sont plus accessibles en ligne (MAJ)
 

Les internautes français ne peuvent plus regarder Kes ou Riff-Raff en VO sur Internet. Les adresses IP françaises sont bloquées.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • john82
    john82     

    Incroyable! Après le tapage et les coup de mentons volontaires sur la Chine qui bride ses internautes... voici que dans notre pays on s'y met aussi!
    Ken loach, cinéaste militant, décide de diffuser son oeuvre et de la rendre accessible à tous... voila quelque chose de révolutionnaire! Évidement son cinéma dérange... et dire que tout cela est fait au nom du droit d'auteur. C'est-presque-risible.

  • ZucchiniMann
    ZucchiniMann     

    Les vidéos peuvent toujours être visionnées depuis l'Allemagne. Je vous recommande une petite propriété au lac de Constance: pas trop loin de la terre natale, vous pourrez toujours aller acheter du Munster quand le mal du pays vous saisira.

  • aboira78
    aboira78     

    Avec un proxy ou un VPN sur les US -> No problem!

  • LinoBE
    LinoBE     

    This video contains content from Journeyman Pictures, who has blocked it in your country on copyright grounds.

  • gpontvian50
    gpontvian50     

    Du fait que Ken Loach dénonce constamment les méfaits du capitalisme,celui ci ne se prive pas pour le museler en interdisant en France et dans d'autres pays,la diffusion de ses films sur internet

  • bennon
    bennon     

    Dommage qu'il soit impossible de les visionner depuis notre beau pays (France) :
    "Cette vidéo inclut du contenu de Journeyman Pictures, qui l'a bloqué dans votre pays pour des raisons de droits d'auteur."

  • zolivenet
    zolivenet     

    Avec le logiciel gratuit "UltraSurf", on se retrouve avec une IP US, donc on peut enfin accéder au film.

    La culture a des frontières apparemment...

  • gagadget
    gagadget     

    Merci les proxy : bloquer des flux sur Internet est impossible, n'en déplaise à certain.

  • Photo73
    Photo73     

    S'il a vendu les droits et empoché les $$$, pourquoi "autorise-t-il" sa visualisation sur Youtube s'il ne le peut plus ? Un coup de pub (gratuite) ?
    Ca doit surtout dépendre des pays (comme pour les brevets, on choisit dans quels pays on veut les déposer), il doit avoir cédé ses droits par-ci par-là ??

    "We have been asked by distributors in France, Belgium and the Netherlands to block the films on this channel from these territories. We sincerely apologize and hope to resolve this matter soon."
    Ses affaires sont gérées par les distributeurs qui ont besoin d'une rétribution pour chaque copie / streaming / affichage / Pub /..
    Ils trouveront peut-être un accord pour un bout de film (teasing).
    La bataille était dure à une époque, pour que les gens puissent écouter de la musique au casque dans le magasin, avant d'éventuellement acheter ! Un film entier, ça bloque la logique commerciale.

  • HIPe
    HIPe     

    "Ben, le pauvre, il ne peut pas faire ce qu'il veut. Il n'est pas le seul détenteur des droits sur ses oeuvres (un comble)."
    Si si il est seul propriétaire de ses droits d'auteur... jusqu'à ce qu'il les cède! Et je ne vois pas où est le comble là dedans.. Il vend ses droits pour se faire de la thune, ce serait un comble qu'il puisse continuer à faire ce qu'il veut avec ses oeuvres après en avoir vendu les droits non? C'est comme si un peintre vendait son tableau pour 3 millions et ensuite prétendait imposer à l'acquéreur de l'exposer dans un musée pour que tout le monde puisse y accéder librement...

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire