En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les FAI incités à violer la vie privée des internautes

Un juge fédéral américain demande au fournisseur d'accès à Internet Verizon de révéler l'identité de l'un de ses abonnés, soupçonné de diffuser illégalement de la musique en ligne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • davidjj
    davidjj     

    Bonjour, je développe des oeuvres multimédias, je connais donc un peu le sujet sans prétendre avoir raison sur tous, je peux quand même vous faire part de mon analyse.

    -Les maisons de disque pourraient très bien protéger leurs CD si elles le voulaient.

    -Tout ce que vous voyez à la télévision n'est que de la pub. Le meilleur moyen de faire parler de soit aujourd'hui c'est de se plaindre.

    -Les producteurs ont-ils raison de se plaindre ? << Quand on voit combien est payé le PDG d'une grande maison de disque on peut largement en douter !

    -La grande crainte des producteurs, est un futur ou les auteurs n'ont plus besoin d'eux pour vendre leurs oeuvres.

    -Les producteurs n'apportent rien à la créativité contrairement à ce qu'ils peuvent rabâcher pour se défendre.
    En voulant vendre des oeuvres dans un but de rendement ils font même le contraire, beaucoup d'oeuvre d'art (musique, cinéma, jeux vidéos) passent aux oubliettes, car les producteurs ne les jugent pas suffisamment tout publique !

    Pour conclure !

    J'en appelle aux auteurs !

    Vous avez aujourd'hui le moyen de vous faire connaitre et de vendre vos oeuvres sans avoir besoin de producteur véreux. Ce moyen c'est internet, tout le monde peut faire son site ! Alors, profitez de cette nouvelle technologie !

    Vivement que ces maisons de disque inutile fassent faillite ! Nous pourrons ainsi espérer un renouveau de l'art.

  • quelqu'un d'autre
    quelqu'un d'autre     

    Quelqu'un pourrait-il me dire la différence entre télécharger un MP3 ou enregistrer un morceau de musique diffusée par la radio sur un magnétophone k7 ? ou pour un film sur son magnétoscope ?
    Un seul mot, internautes, BOYCOTT.
    On pourrait commencer par le commerce online, les FAIs délateuses etc...
    Le tout c'est de se mettre d'accord ensemble sur la cible.

  • lebororo
    lebororo     

    combien de fois dans une vie doit-on payer des droits d'auteur pour la même chanson?

    depuis les 78 tours, au microsillon, à la cassette et au CD la chanson est toujours la même, et même bien souvent plus d'auteur non plus et plus (ou pas) de descendants... le retro marche très fort en ce moment...

    pour ma part, j'ai payé plusieurs fois les droits d'auteur pour beaucoup de chansons qui ont été enregistrées avec les originaux, ou vont les droits d'auteurs dans ce cas...

    facile de protéger les uns... sans protéger les autres...

    que dans sens... le leur

    lebororo

  • Christian_
    Christian_     

    Les majors auraient-t-elles si peur parce qu'elles ont vu qu'elles ne s'étaient pas adaptées à temps ?Et comme toute espèce qui n'est plus adaptée peut être vont-t-elles disparaitre , pour être remplacées je ne sais encore par quoi ,par autre chose , un autre concept... En attendant toute étude non partisane montre quand même qu'elles gagnent de plus en plus d'argent... vous avez dit bizarre?? comme c'est bizarre ???

  • Arnaud FELIX
    Arnaud FELIX     

    Il ne faut pas détruire le principe de l'industrie du disque. Il a le mérite de servir de plate forme de communication que beaucoup d'artistes ne pourraient pas financer. Se faire connaître lorsque l'on démarre coûte très cher et un simple site Internet ne suffit pas.
    Comme dans tout système, il y a des débordemments, et il est sûr, aujourd'hui, que l'industrie du disque n'assure plus ses engagements culturels et a sombré dans un cercle vicieux de rentabilité.
    Avant la bulle culturelle était gérée par l'état, mais celui-ci, sous prétexte de placer la culture à différents niveaux d'intérêts, a placé la "culture du peuple" en marge et l'a donc laissé en pature, vulnérable, elle se laisse donc dévorer par la bulle marchande.
    Internet est un déclencheur de renouvellement des mentalités. Sous sa pression, l'industrie du disque devra se réformer ou mourir.

  • Job_
    Job_     

    Et je propose aussi qu'il y ait maintenant une déclaration préalable en préfecture pour chaque réunion de plus de deux personnes dans une même pièce.

    Imaginez donc, lors des boums, anniversaires et autres suprises parties le nombre de violations de la réglementation sur les droits d'auteurs !!!

    Et imaginez tous ces jeunes pirates qui font écouter GRATUITEMENT le dernier single de Laurie à leurs petits copains, hein, imaginez la perte ENORME pour les maisons de disques !!!!!

    Vous avez raison, en prison les pirates !!!!!!!

  • Nicolas_
    Nicolas_     

    Lorsque l'on parlait d'internet, on parlait de révolution. Je pense qu'en effet les maisons de disques pourraient et meme devrait disparaitre dans 5 ans ! En effet, aujourd'hui un artiste pourrait se distribuer lui-même sur le réseau ! Il serait ainsi totalement maitre de son produit et également il y aurait un prix bien moins elever pour le client. Moi ca ne m'empecherais pas de dormir qu'il n'y ait plus de maison de disque pour gonfler artificielement le prix d'une oeuvre musicale.

  • l
    l     

    Violer la vie privée? Oui, il existe des violations de la vie privée, qui doivent être condamnées. Mais que la justice pose dans le cadre d'une enquête officielle une question à une société, ça n'est pas la même chose quand même. C'est bien pour cela qu'il existe une justice, pour distinguer le bien du mal. Ou alors il faut considérer que tout crime est autorisé puisqu'il relève de la "vie privée". Mais je ne suis pas sûr d'avoir envie de vivre dans cette société.

  • quelqu'un_
    quelqu'un_     

    Voilà ce que nous sommes tous des vaches à lait!!!
    plus cela vat, moins nous avons de pognons. Vous nous avez taxé les CD vierges et maintenant cela est le tour des disques dur dans les appareils numeriques, je paie pour ceux qui pirates alors que je ne sauvegarde que des données PERSONNEL. Et comme par hazard c'est maintenant qu'ils mettent en place des sécuritées et veulent reduir le droit à la copie de sauvegarde. Alors soit vous supprimez cette taxe injuste ou bien arretter de pleurer sur vos manque a gagner. Si vous commenciez par baisser la taxe de 19.6 % à 5.5 %,peut être que certains seraient moins en clin à pirater. Et la je n'ajouterai qu'une chose
    arreté de vendre l'ADSL en ventent la disponibilité et la facilité pour télécharger musiques et films à GOGO.

  • zal
    zal     

    C'est bien de parler de la paille des Etats-Unis, mais il ne faudrait pas oublier la poutre que Nicole Fontaine nous prépare en France !!!

    Voir http://www.odebi.org

Votre réponse
Postez un commentaire