En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les développeurs ménagent leurs effets

Les développeurs ménagent leurs effets
 

La dernière version d'un logiciel est toujours plus rapide que la précédente, annonce son éditeur. Pourtant, il est généralement développé par la même équipe de programmeurs. De là à penser que la version précédente a été bâclée, il n'y a qu'un pas.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • Guy_
    Guy_     

    On peut le voir comme ça, surtout si on ne connait rien au développement (informatique ou autre).
    Question complémentaire : pourquoi avoir bêtement construit dans les années 70 des microprocesseurs 8 bits et ne pas être passé directement à des Pentium 250 à 2500 GHz ? Pourquoi nous casser les pieds avec des PIV à 2.4GHz qui rament ? Si les constructeurs n'avaient pas arrêté leurs développements pour sortir rapidement des produits ridicules (pour des raisons bassement financières), nous aurions des machines plus puissantes... en 2050. En attendant nous aurions toujours le grayon et la gomme.
    C'est un choix.

  • Oge
    Oge     

    A propos de la maison... Si on dit qu'un programme ne se construit pas comme une maison, je suis à peine d'accord.

    Il y a plus de dix ans, on recommandait un type de charpente. Aujourd'hui, on en préconnise un tout autre (plus de lattes mais plus fines pour le toit par ex.) Et quoi ? Le bois a évolué sur 10 ans ??? Les élements (vent/pluie/stabilité du sol...) sont différents aujourd'hui ???

    Et puis, une ma maison, beaucoup y font des réaménagements pendant des années encore : agrandir ou diviser une pièce, aménager le grenier, remplacer des chassis en bois par des chassis alu, réduire la taille de baie vitrée peu pratique, agrandir le garage, ajouter des ornements divers, etc... Je parle en connaissance de cause. Mes parents avait fait batîr sur mesure et ils ont fait encore tous ces changements par la suite, sur plusieurs années;

    La science de l'informatique évolue tout autant que la science du génie civil. Un soft peut être amélioré tout autant qu'une maison ou n'importe quoi d'autre...

    Merde alors, il n'arrète pas de sortir de formats de compression meilleurs les uns que les autres... Hé quoi ??? Les maths, ça date pas d'hier tout de même ! Faudrait donc croire que les scientifiques en crypto sont des nains de jardin... (Bon, ok, la crypto c'est plus dur que le développement, mais ça existait déjà bien avant ! La preuve on a inventé l'informatique pour décrypter, alors :)

    Au début du OO on prônait l'utilisation des modèles objet. Aujourd'hui, on fait gaffe à ne plus construire des modèles trop lourds et on cherche des implémentations optimisées en terme de charge mémoire et de temps d'accès.

    Bref, j'arrète. Mais moi aussi j'ai été choqué par une réflexion qui méritait d'être un peu plus approfondie avant d'être jetée en patûre aux lecteurs. Ca a marché pour l'audimat, mais pas pour l'image de "01".

    8|

    O.

  • Pascal OSSATOIHC
    Pascal OSSATOIHC     

    Je suis dans le développement logiciel depuis un petit bout de
    temps déjà et j'avoue que l'article de 01Net m'a laissé scotché à
    mon siège.
    A mon avis soit l'auteur n'y connait rien en développement
    logiciel, soit il veut faire gonfler la fréquentation des forums!

    (J'aime bien la remarque précédente dans le forum comme quoi
    nous sommes tous des "stagiaires" grace a Bilou! Excellent! :-D)

    A+

  • GAB_
    GAB_     

    "un logiciel est construit pour répondre à des besoins spécifiques. La plupart du temps les besoins évoluent au cours de la vie du produit : c'est ce qui conduit en général les développeurs à réaliser une nouvelle version avec les différents retour client"

    Sans oublier que je met au défis TOUT développeur de trouver TOUS les bugs de son programme ... donc de penser à TOUT ce que vont faire les utilisateurs et qui n'est pas prévu dans le programme ...

    Quand on développe, on ne peut censément pas penser que l'utilisateur va utiliser le papier de l'imprimante pour nettoyer l'injection de sa voiture (c'est une image, hein).
    Certes, en développant, on élimine 90% des bugs, mais il en reste toujours 10%, qui sont corrigés dans la version suivante.

    GAB.

  • gruik
    gruik     

    GNOME ROULAIZE !!!
    KDE SUXOR !!!

  • timaniac
    timaniac     

    effectivement, cet article est sorti trop vite, sans doute une question de marketing, mais la prochaine version ira plus vite et dira moins de betises ;)

  • keymaster
    keymaster     

    Je programme depuis les débuts de la micro, j'ai commencé avec Forth et j'en suis à dot.net. Il me semble que notre métier s'est particulièrement dégradé à cause de la sophistication des outils, depuis l"arrivée du premier SDK Windows 3.11 et avec tous ses successeurs, plus de temps pour maîtriser à fond l'environnement de développement qui est démodé tous les ans, c'est démoralisant de se creuser la tête à chaque nouvelle version de l'outil de développement pour arriver à utiliser une imprimante ou un fax depuis une application .NET, étonnez-vous si les calculateurs industriels sont programmés en ADA ou en PASCAL. Avec l'informatique de BILOU, plus d'ingénieurs, on est tous devenu des stagiaires...

  • gnome_
    gnome_     

    KDE, toujours plus rapide mais toujours aussi lent...

  • pacifik
    pacifik     

    Et bien même les brosses à dents évoluent en version :-) Essayez de comparer votre brosse à dent actuelle à celle que vous aviez il y a 10 ans ... L'exemple du moteur diesel cité plus haut est tout aussi pertinent, comme je pense tout produit qui sort d'un cerval humain : l'état de l'art évolue, les technologies/outils évoluent, les délais de mise sur le marché sont courts (raccourcissent même) il y a donc effectivement des priorités [1], etc...

    Bref, l'industrie du logiciel n'est pas particulière au point de ne pas subir les mêmes contraintes que les autres, ce n'est pas parceque ses cycles sont plus courts que dans le bâtiment ou l'automobile qu'elle est en dehors du temps... Je pense que l'auteur a écrit sa chronique trop vite. Peut-être etait-il trop pressé par les délais de mise sous presse? Il n'a pas eu le temps de se relire à tête reposée? Il devrait proposer une version 2 optimisée non?

    --
    [1] : ne pas oublier qu'un produit logiciel est souvent composé de nombreux composants qui inter-agissent (entre eux, avec le système, etc...). Chaque composant pouvant être développé par des équipes différentes. Or un optimum local (au niveau du composant) n'est pas forcément un optimum global (au niveau du produit, du système, etc...). Bref, ne pas croire qu'un logiciel se résume à un printf("Hello world\n");

  • BOB_
    BOB_     

    ben justement, quand j'etais a l'ecole (bien quelques années dejà) on nous avais demontré qu'il faut faire attention a l'optimisation.
    entre une solution A "crade" réalisé en 5 minutes et benché à 10 sec.
    une solution B plus recherché (30 min) et benché à 5s.
    et une solution C complexe necessitant 2h. et benché à 3s. le bon ingenieur ne prendra pas forcement la solution C (mais la B bien sur).
    exemple a l'appuye (je ne me rappelle plus l'exemple, vous n'etes pas obligé de me croire, on l'avais afit en TP, où on devais produire la meilleure optimisation.

    voilà, c'etait pour rappeller que l'optimisation à un cout.
    pensez d'abord stabilité et fonctionalité...

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire